Advanced search

RP New York >



Latest news

  • Séance informelle de la plénière de l’Assemblée générale des Nations Unies Statement 13/05/2016

    Monsieur le Président,

    Je vous remercie d’avoir organisé cette séance informelle sur un sujet qui met en jeu la crédibilité de l’action de l’ONU et la crédibilité des valeurs que l’ONU incarne. Je remercie le Secrétaire général adjoint à l’appui aux missions, Monsieur Atul Khare, et la Coordinatrice spéciale, Madame Jane Holl Lute, pour leurs exposés sur les mesures qui sont en train d’être prises pour améliorer les moyens d’action de l’ONU face à l’exploitation et aux atteintes sexuelles pour prévenir ces crimes honteux et pour venir en aide aux victimes. Ces actes sont d’autant plus abjects qu’ils sont commis par ceux-là mêmes qui sont supposés protéger les civils.

    Nous avons écouté avec beaucoup d’attention les enseignements tirés par la Coordonnatrice spéciale de ses récentes visites en République centrafricaine et en République démocratique du Congo. Nous sommes d’accord avec elle qu’il importera d’agir en tenant compte des lacunes identifiées, mais aussi des bonnes pratiques relevées, qui peuvent faire la différence, si elles sont reproduites ailleurs et appliquées de façon plus systématique. [...]

  • Rapport de la Commission de consolidation de la paix - Examen du dispositif de consolidation de la paix de l’Organisation des Nations Unies Statement 27/04/2016

    Monsieur le Président,

    Permettez-moi tout d’abord d’adresser mes vifs remerciements à l’Ambassadeur Olof Skoog pour son engagement à la tête de la Commission de consolidation de la paix au cours de l’année écoulée et d’assurer son successeur, le Représentant permanent du Kenya, de tout notre soutien.

    Je voudrais vous remercier d’avoir organisé ce débat qui intervient à un moment important, alors que nous venons d’adopter la résolution consacrée à l’examen du dispositif de consolidation de la paix des Nations Unies, qui reprend, et nous nous en félicitons, bon nombre des recommandations contenues dans le rapport du Groupe consultatif d’experts. Toute notre reconnaissance va dans ce contexte à son président, l’Ambassadeur Gert Rosenthal, et aux autres membres du Groupe, pour la qualité du travail et le niveau d’ambition dont ils ont fait preuve, ainsi qu’aux Représentants permanents de l’Angola et de l’Australie qui, ensemble avec leurs équipes, ont mené à bon port les négociations qui ont conduit à l’adoption de la résolution ce matin.

    Le Luxembourg s’associe pleinement à la déclaration de l’Union européenne. [...]

  • Cérémonie de signature de haut niveau pour l’Accord de Paris Statement 22/04/2016

    Monsieur le Président,

    Excellences,

    Mesdames et Messieurs,

    Quelle joie, quelle satisfaction de voir l’esprit de Paris perdurer !

    Jamais autant d’Etats membres n’ont signé un Traité international dès le 1er jour de son ouverture à la signature. Le Luxembourg est fier d’en faire partie. Et, dès mon retour de New York, je lancerai les procédures nécessaires pour permettre une ratification dès l’automne 2016.

    Au-delà de la ratification formelle, il s’agira toutefois de passer à l’action climatique, au niveau local, national, régional et international. En tant que membre de l’Union européenne, le Luxembourg s’est engagé, et s’engage de nouveau, à réduire les émissions d’au moins quarante pour cent d’ici 2030.

    Je suis convaincue que l’accélération de la transition de nos sociétés et de nos économies vers la résilience et la neutralité climatique apportera de nombreuses opportunités. Ceci se fera notamment par l’intégration des politiques moyennant une utilisation rationnelle, efficace, intégrée et durable des ressources naturelles. La transition énergétique basée sur les énergies renouvelables et l’augmentation considérable de l’efficacité énergétique représente un autre élément important. De manière générale, une association étroite de la société civile et des acteurs non étatiques nous paraît essentielle. [...]

  • Débat thématique de haut niveau sur l’accomplissement des objectifs de développement durable Statement 21/04/2016

    Monsieur le Président,

     

    7 mois après que nous ayons adopté l’Agenda 2030, nous voici réunis à nouveau, avec une mission plus cruciale encore : l‘accomplissement des objectifs de développement durable.

    Pour cela, il nous faudra une action à tous les niveaux, et au premier chef, une action au niveau national.

    Ensemble avec mon collègue ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, nous allons - très exactement dans une semaine - saisir tous nos collègues du gouvernement pour avancer vers la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Au Luxembourg, cela se fera principalement par voie du Plan national pour un Développement Durable.

    L’Agenda 2030 demande des actions concertées et coordonnées avec notamment la définition d’objectifs nationaux et l’alignement d’objectifs sectoriels dans le cadre d’un plan de mise en œuvre piloté par tout le gouvernement. Dans ce contexte, une commission regroupant tous les ministères et administrations concernés par la mise en œuvre des 17 objectifs sera chargée d’élaborer un projet de plan national. Ce travail se trouve complété par les discussions au sein du comité interministériel pour le développement, piloté par le Ministère des Affaires étrangères, en ce qui concerne l’interface international. [...]

  • Treizième session extraordinaire de l’Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue Statement 20/04/2016

    Monsieur le Président,

    Le Luxembourg salue l’organisation de cette session extraordinaire de l’Assemblée générale qui nous permet de réaffirmer notre détermination commune à nous attaquer au problème mondial de la drogue et de passer en revue les progrès accomplis depuis 2009 dans la mise en œuvre de la Déclaration politique et du Plan d’action.

    Face au problème mondial de la drogue, le Luxembourg plaide pour une approche plus équilibrée et plus intégrée privilégiant les aspects de santé publique, conformément au but original des conventions internationales de contrôle des drogues, et ceci dans le plein respect des droits de l’homme comme mentionné dans la déclaration de l’Union européenne à laquelle mon pays s’associe pleinement. Permettez-moi dans ce contexte de réaffirmer une nouvelle fois notre rejet catégorique du recours à la peine de mort en toutes circonstances.

    Au moment de la dernière session extraordinaire sur les drogues en 1998, le Luxembourg comptait 8 usagers de drogues à haut risque parmi 1.000 personnes dans la population active. Aujourd’hui, cette même prévalence se situe autour de 5 personnes sur 1.000. Pendant ce même temps, la mortalité et la morbidité associées aux drogues ont également diminué significativement à l’échelle nationale. [...]

  • Public statement by Members of the Informal Ministerial Network for the International Criminal Court on the occasion of the Opening of the Permanent... Statement 19/04/2016

    “As Ministers of States Parties to the Rome Statute, we would like to use this opportunity to state: we are proud, and we are committed!

    “We are proud to be supporters of the ICC, which embodies our collective commitment to fight impunity for the worst crimes under international law. It is the centerpiece of a system created to make sure that no one stands above the law. For decades, the idea of a permanent international criminal court was considered utopian. After the adoption of the Rome Statute in 1998, many believed that the Court would never start operating or hear a case. We have come a long way, and the idea of international criminal justice has prevailed.

    “We have reason to be proud because the critics have been proven wrong – you, the staff of the ICC proved them wrong. The Court delivered its fourth judgement just weeks ago and continues to conduct investigations in nine countries and across different regions of the world. It is a fully functional and very busy institution. Potential perpetrators know that there is no impunity for the worst crimes under international law. Politicians know their obligation to provide for accountability in national courts. Most importantly, victims know that there is a judicial institution in The Hague set up to fight for their rights and for justice. [...]

  • World Health Day 2016 - Beat Diabetes Statement 07/04/2016

    Dr. Menabde,

    Ladies and Gentlemen,

    Dear colleagues,

    It’s a pleasure to be here with you today to commemorate World Health Day.

    My involvement with the issue of non-communicable diseases goes back to 2010/2011, to the first ever High-level meeting of the General Assembly on the prevention and control of NCDs. You may even say it goes back to 2009, when I was President of ECOSOC, and the MDGs in the health sector were the focus of our discussions.

    Addressing the growing burden of diabetes and of non-communicable diseases worldwide is a most relevant theme for this year’s World Health Day.

    Diabetes is part of a small group of health conditions that is responsible for a large part of the disease burden in the world, and particularly in Europe. In our region, some 60 million people have diabetes, over a third of whom, are undiagnosed. If nothing is done, 70 million people, or 11% of the adult European population, will be living with diabetes in 2040. [...]

  • Statement on behalf of WEOG on the occasion of the International Day of Remembrance of the Victims of Slavery and the Transatlantic Slave Trade:“R... Statement 29/03/2016

    Mr. President,

     

    Today we honor the victims of Slavery and the Transatlantic Slave Trade, this shameful commerce that from the 16th century onwards, for hundreds of years, has exploited millions of human beings reducing them to cargo crammed aboard slave ships sailing to the Americas to be bought, sold and exchanged.

    Although slavery existed in different periods of history and in different civilizations, the transatlantic slave trade, because of its magnitude, remains a unique event in modern history. Its abolition, in 1807, marks the beginning of an important development that, in truth, is still ongoing. The ideology that has underpinned slavery has not been completely eradicated. Racism and discrimination based on the belief of a hierarchy of races and color are unfortunately still present today, as we heard on the occasion of the International Day for the Elimination of Racial Discrimination on 18 March. And each year thousands of persons fall victims to modern forms of slavery and human trafficking. [...]

  • Statement on behalf of the Western European and Other States Group on the occasion of the International Day for the Elimination of Racial Discrimina... Statement 18/03/2016

    Mr. President,

    I have the honor to deliver this statement on behalf of the Western European and Other States Group on the occasion of the International Day for the Elimination of Racial Discrimination.

    Fifty years ago exactly, one year after the adoption of the first international treaty on human rights - the International Convention on the Elimination of All Forms of Racial Discrimination - the General Assembly proclaimed this important Day. But at the very moment when Nations adopted this fundamental document, Nelson Mandela was languishing in the jails of South Africa; proof if needed that progress in the normative realm sometimes precedes reality.

    It would be wrong to believe that with the disappearance of a segregationist regime like the Apartheid, we got rid of racism once and for all. The International Day for the Elimination of Racial Discrimination precisely allows us to reaffirm on a regular basis our commitment to a just world, based on the conviction that all human beings are equal in dignity and rights, and to remain vigilant in the face of the resurgence of racial discrimination, which can take many forms. [...]

  • 60e session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies Statement 15/03/2016

    Madame la Présidente,

    Le Luxembourg s’associe pleinement à la déclaration de l’Union européenne.

    Les témoignages que nous avons entendus lors de ce débat général sur les disparités entre hommes et femmes qui subsistent, hélas, dans toutes nos sociétés, nous confirment dans notre conviction qu’il était, ô combien, nécessaire d’assurer un objectif indépendant sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans les Objectifs du développement durable.

    Ils nous confirment aussi dans notre conviction sur l’importance du rôle des femmes dans la réalisation de l’ensemble des 17 Objectifs du développement durable, à tous les niveaux et dans tous les domaines.

    Pour permettre aux femmes de s’investir pleinement, nous devons agir à deux niveaux : éliminer les discriminations continuant à exister malgré tous les efforts du passé et promouvoir activement une égalité de fait en œuvrant pour un meilleur équilibre entre hommes et femmes dans le partage des responsabilités familiales, professionnelles, politiques et sociétales.

    Les différentes formes d’inégalités que subissent les femmes peuvent varier selon les régions tout comme les domaines d’intervention prioritaires qui en découlent. En Europe, la question de la prise de décision se pose notamment de façon pressante. [...]

  • Séance informelle du Groupe de travail spécial sur la revitalisation des travaux de l’Assemblée générale Statement 29/02/2016

    Messieurs les coprésidents,

    Je vous remercie d’avoir organisé cette séance informelle du Groupe de travail spécial sur la revitalisation des travaux de l’Assemblée générale qui nous permet d’approfondir la réflexion sur certains aspects de la sélection et de la nomination du Secrétaire général des Nations Unies.

    Le Luxembourg s’associe à l’intervention prononcée par le Représentant permanent du Costa Rica au nom du groupe ACT (Accountability, Coherence and Transparency) sur la procédure de sélection et de nomination du prochain Secrétaire général. Permettez-moi à titre national de me concentrer sur la possibilité de nommer le Secrétaire général pour un mandat unique de plus longue durée.

    La possibilité de modifier la durée du mandat du Secrétaire général à la lumière de l’expérience a été prévue par l’Assemblée générale dès 1946, dans sa résolution 11 (I). En 1997, l’Assemblée a adopté une autre résolution disposant que la question de la durée du mandat, y compris la possibilité de prévoir un mandat unique, serait examinée avant la nomination du prochain Secrétaire général. Mais cette disposition n’a pas été suivie d’effets. [...]

  • Première session régulière du Conseil d’administration de l’UNICEF (2 au 4 février 2016) Statement 03/02/2016

    Monsieur le Président,

    Permettez-moi tout d’abord de vous féliciter pour votre élection et celle des nouveaux membres de votre équipe. A l’intention de ceux qui partent, je voudrais plus particulièrement exprimer mes remerciements à Yoka Brandt, pour les excellentes relations que nous avons maintenues tout au long de son mandat, et lui souhaiter bonne chance pour la poursuite de sa carrière.

    Monsieur le Président,

    Beaucoup d’intervenants ont souligné les avancées qu’ont permises les grandes conférences internationales de l’année passée. Malgré ces succès indéniables, 2016 a cependant commencé comme 2015 avait fini : sur le constat dévastateur d’une situation humanitaire qui n’arrête pas d’empirer sur le terrain, notamment en raison des guerres régionales qui ont résulté dans la pire crise migratoire depuis la fin de la 2ème Guerre Mondiale.

    La situation est particulièrement critique au Moyen Orient, et les enfants en sont les premières victimes, et les victimes les plus exposées. A ce titre, je voudrais rappeler que l’UNICEF est l’un des partenaires institutionnels stratégiques du Luxembourg depuis de nombreuses années, et nous estimons l’action générale de l’UNICEF au plus haut degré. [...]

  • 70ème anniversaire du Conseil économique et social Statement 22/01/2016

    Monsieur le Président,

    Monsieur le Vice-Secrétaire général,

    Excellences, Chers collègues,

    Mesdames et Messieurs,

     

    C’est pour moi un grand honneur de participer à cette commémoration du 70ème anniversaire du Conseil économique et social, aux côtés de mes augustes collègues.    

    Quand j’ai accédé en 2009 à la Présidence du Conseil, j’étais seulement la 2ème femme à être élue à cette fonction, après l’Ambassadeur de la Finlande, Marjatta Rasi, en 2004. Depuis, cet état des choses n’a pas changé. Oserais-je noter qu’un tel ratio, sur 70 ans, ne paraît guère satisfaisant pour les Nations Unies dont la Charte proclame la foi dans l’égalité de droits des hommes et des femmes ?

    En 2009, les travaux du Conseil étaient marqués par les graves crises - alimentaire, énergétique, financière et économique - qui ont frappé de plein fouet l’économie mondiale.                      

    Le Conseil s’est attaché à offrir une plateforme pour des échanges de vues sans exclusive et s’est vu confié plusieurs mandats par la Conférence internationale sur la crise économique et financière mondiale et son incidence sur le développement, qui s’est tenue à New York en juin 2009 : je citerai en particulier la promotion et le renforcement d’une réponse coordonnée du système des Nations Unies pour le développement face aux crises et le renforcement de la collaboration et coopération entre les Nations Unies et les institutions de Bretton Woods. [...]

  • Débat public du Conseil de sécurité - Protection des civils en période de conflit armé Statement 19/01/2016

    Monsieur le Président,

    Je tiens à remercier le Vice-Secrétaire général et la Vice-Présidente du Comité international de la Croix-Rouge pour leurs contributions à ce débat public important que la Présidence uruguayenne a eu l’heureuse initiative d’organiser. Je voudrais également remercier Madame Eveline Rooijmans d’Oxfam pour son intervention qui enrichit notre débat.

    Le Luxembourg s’associe pleinement à la déclaration de l’Union européenne, ainsi qu’à celle de la Suisse au nom du Groupe des Amis de la Protection des Civils. Permettez-moi de souligner quelques éléments à titre national.

    Monsieur le Président,

    Dire que le droit international humanitaire n’est pas entièrement respecté dans la majorité des conflits armés auxquels nous sommes confrontés, c’est peu dire. La régularité avec laquelle ce droit est bafoué est un sujet de vive préoccupation. Le mépris pour la protection des populations civiles - pourtant au cœur du dispositif du droit international humanitaire - choque notre conscience. Mais les civils ne sont pas seulement privés de leur droit à être protégés. Bien pire que cela : dans les conflits qui sévissent à travers le monde, ils sont souvent délibérément pris pour cible, dans le but de semer la terreur et de forcer des populations entières à l’exode. [...]

  • United Nations General Assembly - EU Explanation of Vote : SPMs / Office of the Special Adviser on the Prevention of Genocide Statement 23/12/2015

    Mr. President,

    I have the honor to deliver this explanation of vote on behalf of the Member States of the European Union on the amendments on draft resolution L.19, section XX, which have just been presented by the distinguished representative of Cuba.

    Mr. President,

    The mandate of the Office of the Special Adviser on the Prevention of Genocide was approved by Security Council resolution 1366 (2001). It is our responsibility to ensure that this Office is adequately funded in order for it to be able to effectively implement its mandate and all of the functions related to it.

    The paragraphs of the resolution currently under consideration would however greatly reduce the capacity of the Office of the Special Adviser on the Prevention of Genocide to implement its mandate. These paragraphs would in particular hamper the Office in carrying out its mandate in close collaboration with other UN entities, in particular with the UN Special Adviser on the Responsibility to Protect, who focuses on developing the conceptual, political and operational aspects of the Responsibility to Protect.

More news...


Register to receive our news by e-mail