Advanced search

RP New York >



Latest news

  • Intervention du Ministre Jean Asselborn à la 1ère Conférence des Etats Parties au Traité sur le Commerce des Armes - Cancun, le 24 août 2015 Statement 25/08/2015

    Monsieur le Président,

    Permettez-moi tout d’abord d’exprimer ma satisfaction de vous voir présider cette Première Conférence des Etats parties au Traité sur le Commerce des Armes, et de vous remercier pour l’accueil chaleureux ici à Cancun. Je tiens également à féliciter le Mexique – et en particulier  comme l’Ambassadeur Jorge Lomonaco et ses collaborateurs – pour vos efforts inlassables et l’excellent travail de préparation de cette Conférence en tant que Secrétariat provisoire. Je suis certain que, grâce à votre engagement, la Première Conférence des Etats parties sera un plein succès, réussira à préserver la dynamique positive de ce traité et prendra les décisions importantes qui s’imposent.

    Après son adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies à New York le 2 avril 2013, le Traité a pu entrer en vigueur le 24 décembre dernier, un peu plus de 18 mois après son ouverture à la signature, une entrée en vigueur extraordinairement rapide! Je tiens à vivement féliciter les 72 Etats parties ayant ratifié le traité. Mais nos efforts évidemment ne doivent pas s’arrêter là.

    Tout d’abord, il importe de maintenir cette dynamique positive et d’œuvrer en faveur de l’universalisation de ce traité afin que le commerce international des armes soit régulé au mieux. Il s’agit de prévenir les souffrances humaines et de rendre le monde plus sûr pour tous. Le Luxembourg espère que les 24 Etats qui ont voté en faveur du traité à l’Assemblée générale des Nations Unies ainsi que les principaux producteurs et exportateurs d’armes dans le monde qui ne l’ont toujours pas signé, ne vont plus tarder et rejoindre le régime du TCA dans les meilleurs délais. [...]

  • Journée mondiale de l'aide humanitaire 2015 (19 août 2015) Statement 11/08/2015

    Chaque année, le 19 août, la Journée mondiale de l'aide humanitaire est l'occasion de mettre en évidence les énormes défis humanitaires auxquels le monde est confronté et de rendre hommage aux travailleurs humanitaires qui font face au danger et à l'adversité pour aider les autres.

    Cette année, la campagne officielle porte comme thème "Inspirer l’humanité", afin d’encourager la mobilisation d’une citoyenneté globale plus large et plus active dans le but de promouvoir un monde plus humain. Chacun est invité à devenir un messager de l’Humanité, en montrant et en demandant davantage d’humanité. En vue du sommet humanitaire mondial qui se tiendra à Istanbul en mai 2016, ce sera également une opportunité de promouvoir de nouvelles voies pour travailler ensemble pour sauver des vies.

    En vue de cette 7e Journée mondiale de l’aide humanitaire et dans le cadre de l’Année européenne pour le développement et des préparatifs pour le sommet humanitaire mondial, la Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire du Luxembourg proposera avec un de ses partenaires humanitaires, la Fondation Caritas Luxembourg, une campagne commune luxembourgeoise afin de sensibiliser le public aux questions et enjeux de l’action humanitaire. [...]

  • Débat public du Conseil de sécurité des Nations Unies - Maintien de la paix et de la sécurité internationales : les petits Etats insulaires en... Statement 30/07/2015

    Monsieur le Président,

    Le Luxembourg s’associe pleinement à l’intervention de l’Union européenne. Permettez-moi de faire quelques remarques complémentaires, à titre national.

    Nous remercions la Nouvelle-Zélande d’avoir organisé ce débat public qui permet au Conseil de sécurité de se pencher sur un sujet important : les petits Etats insulaires en développement face aux menaces contre la paix et la sécurité. L’exposé du Secrétaire général et les interventions de leurs Excellences les Premiers Ministres du Samoa et de la Jamaïque et du Ministre des Finances des Seychelles ont mis en lumière le fait que les petits Etats insulaires en développement se voient confrontés à des défis particuliers en termes de paix et de sécurité. La communauté internationale doit aider ces Etats à surmonter ces défis.

    Il ne fait pas de doute que, de par leur taille et leur localisation géographique, les petits Etats insulaires en développement sont particulièrement vulnérables à l’action des réseaux de la criminalité transnationale organisée, que ce soit le trafic de drogues, d’êtres humains ou d’armes légères et de petit calibre ou encore la piraterie. [...]

  • ECOSOC Coordination and Management Meeting, 20-22 July 2015 - Item 17: Non-governmental organisations Statement 07/20/2015

    Mr. President,

    I have the honour to intervene on behalf of the European Union.

    The Candidate Countries, the former Yugoslav Republic of Macedonia, Montenegro  and Albania, the country of the Stabilisation and Association Process and potential candidate Bosnia and Herzegovina, and the EFTA country Liechtenstein, member of the European Economic Area, as well as Ukraine, the Republic of Moldova and Armenia align themselves with this statement.

    The Council is about to consider the report of the resumed session of the NGO Committee of this year. At this time, I take the floor on behalf of the European Union for a general statement in order to voice our concerns regarding the functioning of the Committee. [...]

  • Troisième Conférence internationale sur le financement du développement Statement 14/07/2015

    Monsieur le Président,

    Excellences,

    Mesdames et Messieurs,

    Je voudrais tout d’abord exprimer ma profonde gratitude à la République Fédérale d’Ethiopie, au Président de l’Assemblée Générale ainsi qu’aux co-facilitateurs pour leur travail inlassable au cours des derniers mois.

    Je tiens aussi à m’associer pleinement aux paroles du Commissaire européen Neven Mimica au nom de l’Union Européenne.

    Le rendez-vous d’Addis Abeba est un moment important pour que la communauté internationale puisse convenir d’une architecture de financement renouvelée. En leur temps, les objectifs du Millénaire ont révolutionné notre façon de traiter des questions de développement, mettant la cohérence des politiques et de leur financement au centre du débat. Aujourd’hui, quinze ans plus tard, nous sommes au point de décider de la mise en œuvre des nouveaux objectifs de développement durable, et notre tâche est d’assurer que nos moyens seront à la hauteur de nos ambitions.

    L’Union Européenne a réaffirmé son objectif d’atteindre les 0,7% d’APD par rapport au RNB dans le cadre temporaire de l’agenda post-2015, y compris la mise à disposition à court terme de 0,15 à 0,20% aux PMA. A titre national, le Luxembourg consacre 1% de son RNB à l’APD, et la moitié de cette somme est destinée à des pays parmi les moins développés, notamment en Afrique sahélienne. [...]

  • Manifestation de haut niveau sur les changements climatiques Statement 10/07/2015

    Monsieur le Président Calderón, Excellences, chers collègues, Mesdames et Messieurs,

    Je remercie le Président de l’Assemblée Générale d’avoir organisé cet événement.

    Nous sommes tous convaincus qu’il est urgent d’agir maintenant et qu’il faut aboutir à un accord à Paris qui permet de plafonner l’augmentation de la température à tout au plus 2 degrés.

    A cette fin l’accord doit être guidé par une vision à long terme de transition vers une société à faibles émissions; une vision qui se réalisera en étapes : des émissions réduites de 60% en 2050 par rapport à 2010, et des émissions nettes zéro à la fin du siècle au plus tard, tel que préconisé par le GIEC et ceci en ayant recours à une gestion intégrée et durable des ressources.

    Pour être à la hauteur du défi, il faut un accord juridiquement contraignant, durable et dynamique, portant tant sur l’atténuation que sur l’adaptation et les moyens de mise en œuvre. Il devra être assorti de règles claires en vue d’assurer la transparence du processus de mise en œuvre. [...]

  • Conférence internationale sur le relèvement après l’Ebola Statement 10/07/2015

    Madame l’Administratrice,

    Nous nous félicitons de l’organisation de cette Conférence qui permet à la communauté internationale de marquer son appui aux priorités de relèvement de la région, et notamment des trois pays si durement éprouvés par l’épidémie d’Ebola.

    Depuis le début de la crise, le Luxembourg s’est tenu aux côtés de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone dans leur lutte contre l’épidémie. A ce jour, les contributions humanitaires et de prévention du Luxembourg s’élèvent à 1,1 million d’euros. A cela viennent s’ajouter la mise en place de dispositifs d’évacuation médicale par voie aérienne (MEDEVAC) et de systèmes de télécommunication par satellite « emergency.lu » ainsi que les contributions faites à travers l’Union européenne.

    Mon pays compte poursuivre son effort, en matière de réponse à l’épidémie et en matière de relèvement et de relance.

    Le Luxembourg a ainsi décidé d’allouer une nouvelle contribution de 200.000 euros au Plan de réponse stratégique Ebola de l’OMS. Vient s’y ajouter une contribution de 200.000 euros au Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’action contre l’Ebola (MPTF). Le moment n’est pas venu de baisser notre garde. Au contraire, il nous faut redoubler d’efforts en vue d’endiguer l’épidémie et de l’éradiquer une fois pour toutes. [...]

  • 5ème Forum des partenaires du Fonds de consolidation de la paix (PBF) Statement 24/06/2015

    Monsieur le Sous-Secrétaire général,

    Je vous remercie pour l’organisation de ce cinquième Forum des partenaires du Fonds de consolidation de la Paix. Nous nous félicitons des résultats enregistrés par le Fonds en 2014, grâce notamment à sa nature catalytique et à la rapidité de ses interventions. Nous saluons en particulier l’engagement du Fonds d’allouer 15% de ses ressources à la promotion de l’égalité des sexes. A l’instar du Vice-Secrétaire général, nous exprimons notre espoir que ce but sera atteint en 2015.

    En tant que Présidente de la Formation Guinée de la Commission de consolidation de la paix, je puis évaluer à sa juste valeur l’importance d’un outil tel que le PBF, qui est en mesure d’intervenir en soutien aux priorités et aux engagements mutuels définis avec les autorités nationales.

    L’année 2015 est une année importante pour la consolidation de la paix. Nous attendons avec grand intérêt les recommandations du Groupe consultatif d’experts sur l’examen de l’architecture de consolidation de la paix des Nation Unies. Un défi important à surmonter est la fragmentation de l’action de l’ONU sur le terrain. Nous estimons également qu’il importe de renforcer l’interaction entre la Commission de consolidation de la paix et le Conseil de sécurité. [...]

  • Débat public du Conseil de sécurité - Le sort des enfants en temps de conflit armé Statement 18/06/2015

    Monsieur le Président,

    Permettez-moi de féliciter la Malaisie d’avoir organisé ce débat public. La résolution 2225 que le Conseil de sécurité a adoptée aujourd’hui est une contribution importante au renforcement de l’agenda « enfants et conflits armés » qui, comme vous le savez, tient particulièrement à cœur au Luxembourg. Je voudrais également remercier le Secrétaire général, sa Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés ainsi qu’UNICEF pour leurs interventions. Nous avons écouté avec beaucoup d’émotion le témoignage de Madame Eunice Apio, qui a partagé avec nous son expérience du terrain et son travail avec les enfants ougandais victimes de l’Armée de résistance du Seigneur.

    Le Luxembourg s’associe pleinement à l’intervention de l’Union européenne.

     

    Monsieur le Président,

    Le rapport annuel du Secrétaire général sur le sort des enfants en temps de conflit armé évoque des défis sans précédents pour l’année 2014 : recrutements, meurtres, violences sexuelles et enlèvements sont le lot quotidien de dizaines de milliers d’enfants lors des conflits.

    Nous avons tous en mémoire l’offensive militaire l’année dernière dans la bande de Gaza qui a coûté la vie à 557 enfants palestiniens pris au piège des hostilités, ainsi qu’à 4 enfants israéliens. Ces violations sont abondamment documentées dans le rapport annuel. Nous condamnons dans les termes les plus fermes toutes les violations commises contre tous les enfants. Un enfant touché par le conflit est une victime, quelle que soit sa nationalité. De même, l’auteur d’une violation, quel qu’il soit, doit être tenu responsable de ses actes. [...]

  • Public meeting of Senior Experts - Demobilizing and Disengaging Violent Extremists (DDVE): Practical Experience from Somalia Statement 04/06/2015

    Assistant Secretary-General Titov,

    Mr. Cockayne,

    Ladies and Gentlemen,

    Thank you very much for your kind words of introduction, Mr Cockayne. It is indeed a great pleasure for me to address you all at the opening of this public meeting of senior experts dedicated to learning from the practical experience from Somalia in terms of Demobilizing and Disengaging Violent Extremists - a topic which the UN, unfortunately, will continue to have to grapple with in the foreseeable future. Luxembourg welcomes today’s meeting convened by the United Nations University in concert with the DDR Section of DPKO as an opportunity to discuss this important topic in depth.

    The Government of Luxembourg is happy to have been able to provide the DDR Section of DPKO with the funding necessary to explore how the UN can provide effective and efficient DDR programming in today’s increasingly complex conflict theatres. Back in 2013, Luxembourg decided to fund the research and report, which will be discussed in detail today, because we consider DDR to be a crucial, often indispensable component of the UN’s action aiming at ending conflict and building sustainable peace. And yet, in many cases, this crucial component proves difficult to implement in practical terms, because of political constraints, legal constraints and also financial constraints. It is thus important to draw the necessary lessons from past experience to identify ways to improve DDR programmes in the field, not only in Somalia, but in other countries as well, such as the DRC, Mali, or the Central African Republic, to name just a few. [...]

  • Conférence de haut niveau - UNRWA@65 : maintenir le développement humain et protéger les droits des réfugiés de Palestine Statement 02/06/2015

    Monsieur le Commissaire général,

    Mesdames et Messieurs,

    Nous commémorons aujourd’hui le 65ème anniversaire de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. Nous rendons hommage à 65 années d’action remarquable et indispensable de l’UNRWA au service des réfugiés de Palestine, en matière de développement économique, d’accès à l’éducation, à la santé et, de manière générale, d’accès aux services sociaux de base. Nous témoignons notre admiration pour le courage des agents humanitaires de l’Office qui œuvrent au quotidien, parfois au péril de leur vie, pour répondre aux besoins les plus urgents des réfugiés palestiniens.

    Ce 65ème anniversaire, nous aurions tous, d’une certaine façon, préféré ne pas devoir le commémorer. S’il nous permet certes d’exprimer notre reconnaissance pour le travail accompli tous les jours par l’UNRWA au service du peuple palestinien, il est aussi synonyme d’échec. 65 ans après la création de l’Office, la question de la Palestine reste irrésolue. [...]

  • Débat public du Conseil de sécurité - Protection des civils en période de conflit armé : protection des journalistes Statement 27/05/2015

    Madame le Président,

    Permettez-moi de remercier la Présidence lituanienne d’avoir organisé ce débat public. Les présentations faites ce matin montrent à quel point la protection des journalistes en période de conflit armé est un sujet important qui mérite de figurer à l’ordre du jour du Conseil de sécurité.

    Le Luxembourg souscrit pleinement à l’intervention de l’Union européenne.

     

    Madame le Président,

    Depuis le dernier débat public consacré à ce thème, il y a presque deux ans, nous avons été témoins d’une escalade dans l’horreur. Nous avons tous en mémoire les images brutales de la décapitation de James Foley, Steven Sotloff et Kenji Goto; ces journalistes qui n’avaient d’autre ambition que d’informer le public sur la réalité de la guerre. Ils font partie des 88 journalistes qui ont payé de leur vie l’exercice de leur profession depuis janvier 2014, la plupart dans les situations de conflit en Iraq, en Somalie, en Libye et en Syrie. Et l’année 2015 a débuté de la manière la plus dramatique qui soit pour la liberté de la presse, quand deux hommes armés ont fait irruption dans les locaux de Charlie Hebdo et ont froidement exécuté huit journalistes ainsi que quatre autres personnes. Le Conseil de sécurité a condamné avec la plus grande fermeté toutes ces attaques en insistant sur la nécessité de traduire en justice leurs auteurs.

    Mais le plus souvent, ces attaques passent inaperçues, parce que la plupart des victimes sont des journalistes locaux dont le sort se confond avec celui de centaines d’autres civils tués. Des centaines d’autres journalistes sont oubliés parce qu’ils croupissent dans des prisons où ils sont souvent torturés. [...]

  • Intergovernmental Negotiations on the Post-2015 Development Agenda Statement 19/05/2015

    Ending poverty in all its forms everywhere.

    This is the first goal that we have articulated for the Sustainable Development Agenda. Children experience poverty more acutely than adults, due to their increased dependency and vulnerability, and therefore it is important that children are fully considered as part of this goal and its associated measurement.

    Children are not only disproportionally concentrated among the world’s extreme poor, but they are also most vulnerable to the effects of poverty. 

    As we look towards the follow-up and review mechanisms for the implementation of the SDGs, we must bear in mind two fundamental issues.

    First, investing in children is a key element for achieving progress on the poverty goal, and other relevant SDGs. Poor health, malnutrition, lack of access to essential services and failure to protect children from violence remain major obstacles to sustained economic growth and development. A society can adopt the most market-friendly policies…but it won’t achieve the same levels of future growth if, for example, over 50% of its children are stunted today. Investment in the well-being of children is the only way to break the vicious intergenerational cycle of poverty and move us towards a virtuous cycle of inclusive and sustainable growth and prosperity for all. This is a fundamental paradigm shift that needs to be reflected in the way the SDGs are implemented and financed. [...]

  • Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2015 Statement 28/04/2015

    Madame la Présidente,

    Je tiens tout d’abord à vous féliciter, Madame l’Ambassadeur Feroukhi, pour votre élection à la présidence de cette neuvième Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. Soyez assurée du soutien de ma délégation dans l’exercice de vos importantes fonctions.

    Le Luxembourg souscrit pleinement à la déclaration faite par Madame Federica Mogherini, Haute Représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Permettez-moi de souligner quelques points à titre national.

    Cette conférence d’examen s’inscrit dans un contexte difficile, marqué par une remise en cause de principes fondamentaux et d’instruments-clés de l’architecture de sécurité globale. Je ne citerai que le Traité sur les forces conventionnelles en Europe, le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire ou encore le Mémorandum de Budapest. Il est d’autant plus important que tous les Etats parties s’engagent pour soutenir les travaux de la conférence dans un esprit constructif et préserver le TNP comme la pierre angulaire du régime global de non-prolifération des armes de destruction massive, de la poursuite du désarmement nucléaire et de l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques. [...]

  • Débat public du Conseil de sécurité - Le rôle de la jeunesse dans la lutte contre l’extrémisme violent et la promotion de la paix Statement 23/04/2015

    Monsieur le Président,

    Permettez-moi de remercier la Jordanie d’avoir pris l’initiative de tenir ce débat public, sous la Présidence de Son Altesse Royale, le Prince héritier Hussein ben Abdallah II. Le Secrétaire général, le Professeur Peter Neumann et le Dr. Scott Atran ont illustré l’importance de ce débat en identifiant le rôle de la jeunesse dans la lutte contre l’extrémisme violent et la promotion de la paix. Nous saluons le fait que le Conseil de sécurité accorde à ce thème l’attention qu’il mérite.

    Le Luxembourg souscrit pleinement à la déclaration de l’Union européenne. J’ajouterai quelques éléments à titre national.

    D’abord, comme notre Premier ministre l’a dit lors du sommet du Conseil de sécurité consacré en septembre 2014 à la lutte contre les combattants terroristes étrangers, nous devons intensifier nos efforts afin de prévenir la radicalisation pouvant conduire les jeunes au terrorisme et à l’extrémisme violent. En Europe, la Commission européenne a mis en place un « Réseau de Sensibilisation à la Radicalisation » qui travaille au niveau des communautés locales. Dans le cadre de la Présidence du Conseil de l’Union européenne qu’il exercera au second semestre de 2015, le Luxembourg assurera le suivi de la mise en œuvre de la stratégie de l’Union européenne visant à lutter contre la radicalisation et le recrutement de terroristes.[...]

More news...


Register to receive our news by e-mail