Advanced search

RP New York > News > Attentats en Afghanistan : Déclaration à la presse du Con... >

Attentats en Afghanistan : Déclaration à la presse du Conseil de sécurité

Published Tuesday December 10 2013

SC/11199
AFG/404

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, M. Gérard Araud (France):

Les membres du Conseil de sécurité condamnent dans les termes les plus fermes les attentats perpétrés les 26 et 27 novembre dans les provinces afghanes d’Uruzgan et de Faryab, dans lesquels neuf agents au service du développement ont perdu la vie, et qui portent à 237 le nombre d’attentats dirigés cette année contre du personnel, des installations ou des biens d’organisations humanitaires présentes en Afghanistan.

Les membres du Conseil témoignent leur profonde sympathie et adressent leurs sincères condoléances aux familles des victimes de ces actes de haine, ainsi qu’au Gouvernement et au peuple afghans.

Les membres du Conseil condamnent les actes de violence dirigés contre le personnel des organismes d’aide au développement et des organisations humanitaires.

Les membres du Conseil soulignent que le personnel visé par ces attentats accomplit un travail vital au service du peuple afghan et que chaque fois qu’il est la cible d’attentats, il est entravé dans l’exercice de ses activités d’assistance à l’Afghanistan.

Les membres du Conseil se disent à nouveau très inquiets de la menace que font peser les Taliban, Al-Qaida et les groupes armés illégaux sur la population locale, les forces nationales de sécurité, l’action militaire de la communauté internationale et l’assistance internationale en Afghanistan, en particulier depuis les nombreux attentats terroristes qui ont frappé récemment le pays, à Kaboul et ailleurs.

Les membres du Conseil soulignent qu’il est nécessaire de traduire en justice tous ceux qui commettent, organisent, financent et commanditent ces actes odieux, et exhortent tous les États à coopérer activement dans ce sens avec les autorités afghanes, dans le respect des obligations que leur imposent le droit international et les résolutions du Conseil sur la question.

Les membres du Conseil réaffirment que le terrorisme est criminel et injustifiable dans toutes ses formes et ses manifestations, quels que soient le motif de l’acte qui en relève, son auteur et le lieu ou le moment où il est commis, et qu’il ne devrait en aucun cas être associé à une religion, une nationalité, une civilisation ou un groupe ethnique.

Les membres du Conseil réaffirment qu’il faut combattre par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de toutes les obligations qu’impose le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, le droit international des réfugiés et le droit international humanitaire, la menace que font peser les actes terroristes sur la paix et la sécurité internationales.

Les membres du Conseil rappellent qu’aucun acte de terrorisme ne saurait remettre en question les progrès accomplis par les Afghans sur la voie de la paix, de la démocratie et de la stabilité, et que soutiennent le peuple et le Gouvernement afghans et la communauté internationale.

Back