Advanced search

RP New York > News > Contribution luxembourgeoise à la mission conjointe de l’... >

Contribution luxembourgeoise à la mission conjointe de l’OIAC et de l’ONU tâchée de la destruction de l'arsenal chimique syrien

Published Thursday November 14 2013

Suite à l’adoption de la résolution 2118 par le Conseil de sécurité des Nations unies qui prévoit le recensement et la destruction de l’arsenal d'armes chimiques de la République arabe syrienne, l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et les Nations Unies ont conjointement été chargées de l'exécution de cette tâche.

Depuis, tous les stocks ont été répertoriés (phase I) et la destruction des installations de production a également été achevée (phase II). La prochaine et dernière étape (phase III), la plus délicate, sera la destruction physique des stocks d'armes et des substances chimiques, phase qui devrait être clôturée jusqu'à la fin 2014. C’est cette dernière tâche qui exigera des fonds considérables qui dépassent les capacités de l’OIAC.

C’est pourquoi le gouvernement luxembourgeois a décidé de soutenir le travail de la mission conjointe à hauteur de 500.000 euros. Des mémoires d’entente, formalisant cette contribution, ont été signés le 13 novembre 2013 à La Haye et à New York, prévoyant d’une part une contribution de 250.000 euros au fonds d’affectation spéciale de l’OIAC et, d’autre part, une contribution de 250.000 euros au fonds d’affectation spéciale des Nations Unies. Ces deux fonds ont été créés dans le cadre du programme de destruction de l’arsenal chimique syrien.

L’OIAC se verra décerner au mois de décembre prochain le prix Nobel de la Paix 2013. Il s’agit non seulement d’une récompense pour son rôle dans l’élimination de l’arsenal chimique syrien mais aussi d’une reconnaissance générale pour le travail accompli par cette organisation en faveur de l’élimination globale des armes chimiques.

Back