Advanced search

RP New York > News > Séance plénière de l’Assemblée générale des Nations Unies... >

Séance plénière de l’Assemblée générale des Nations Unies: Question de la représentation équitable au Conseil de sécurité et de l’augmentation du nombre de ses membres et autres questions connexes ayant trait au Conseil de sécurité

Published Monday November 07 2016

New York, le 7 novembre 2016

Intervention de S.E. M. Marc Pecsteen de Buytswerve

Ambassadeur, Représentant permanent de la Belgique

au nom des pays du BENELUX (Belgique – Pays-Bas – Luxembourg)

Monsieur le Président,

Je tiens à vous remercier pour la tenue de cette réunion. J’ai l’honneur de m’exprimer au nom des pays du Benelux : les Pays-Bas, le Luxembourg et mon propre pays, la Belgique.

La réforme du Conseil de sécurité est un sujet important pour la crédibilité et le bon fonctionnement des Nations Unies. Réformer le Conseil de sécurité est nécessaire afin de le rendre plus représentatif, efficace et transparent. C’est là un objectif qui nous tient à cœur et qui est partagé par tous.

Ce n’est pas ici le lieu de répéter les positions de nos trois pays sur la substance de la réforme du Conseil. Ces positions sont en effet bien connues. Elles sont bien reflétées dans le document circulé le 31 juillet 2015 par le Président Kutesa et dans les éléments de convergence circulés le 12 juillet dernier par le Président Lykketoft. Je mettrai simplement en exergue ici l’importance de renforcer la représentativité du Conseil, en réservant notamment la place qui leur revient aux pays d’Afrique, et l’importance d’assurer une participation effective des Etats membres de petite taille et de taille moyenne dans les travaux d’un Conseil élargi. Vu l’inclusion croissante des organisations régionales dans le travail du Conseil de sécurité, nous sommes également d’avis que nous devrions mieux prendre en compte cet aspect dans nos réflexions sur la réforme du Conseil.

Au cours des dernières années, des progrès ont été accomplis. Il faut continuer sur cette lancée. Permettez-moi de réitérer en particulier nos remerciements à l’Ambassadeur Sylvie Lucas pour la façon impartiale, efficace et transparente dont elle a présidé les négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité au cours de la 70ème session de l’Assemblée générale. Nous espérons que les éléments de convergence substantiels identifiés la session passée seront utiles pour la suite des négociations, et qu’ils seront source d’inspiration pour continuer aussi à l’avenir de rapprocher nos positions en vue d’une réforme globale du Conseil de sécurité.

 

Monsieur le Président,

Je tiens à féliciter nos collègues, les Représentants permanents de la Tunisie et de la Roumanie, l’Ambassadeur Khaled Khiari et l’Ambassadeur Ion Jinga, pour leur nomination à la présidence des négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité.

Pour avancer, chacun doit y mettre du sien. Nous sommes convaincus que si les Etats membres s’engagent et négocient de bonne foi, le Conseil de sécurité peut être réformé. Pour notre part, nos trois pays continueront à s’engager activement dans les négociations. Les co-présidents et vous-même, Monsieur le Président, pouvez compter sur notre plein soutien.

 

Je vous remercie.

Back