Advanced search

RP New York > News > Session annuelle du Conseil d’administration d’ONU Femmes >

Session annuelle du Conseil d’administration d’ONU Femmes

Published Monday June 27 2016

Intervention de S.E. Madame Sylvie Lucas

Ambassadeur, Représentant permanent du Luxembourg auprès de Nations Unies

 

New York, le 27 juin 2016

 

Monsieur le Président,

Madame la Directrice exécutive d’ONU Femmes,

Madame et Monsieur les Directeurs exécutifs adjoints,

Je voudrais tout d’abord féliciter ONU Femmes pour les résultats qu’elle a obtenus et qui sont reflétés dans le rapport sur l’examen à mi-parcours de la mise en œuvre de son plan stratégique 2014-2017.

L’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes sont des catalyseurs du développement. Il s’agit de priorités transversales dont l’importance a été réitérée au plus haut niveau l’année dernière, avec l’adoption du Programme d’Action Addis-Abeba et du Programme de développement durable à l’horizon 2030, et cette année encore au Sommet humanitaire mondial.

Forte de son triple mandat, normatif, opérationnel et de coordination, ONU Femmes a un rôle central à jouer dans le suivi et la mise en œuvre de l’Agenda 2030. En œuvrant pour l’égalité entre hommes et femmes en tant que partenaires et bénéficiaires du développement, des droits de l’homme, de l’action humanitaire, de la paix et de la sécurité, ONU Femmes est indubitablement en mesure d’apporter une vraie valeur ajoutée. Son triple mandat lui confère aussi un rôle-clé dans la mise en œuvre de l’initiative « Unis dans l’action » (« Delivering as One ») qui vise à renforcer la cohérence de l’action des différentes agences des Nations Unies sur le terrain.        

Comme d’autres avant moi l’ont déjà souligné, les statistiques ventilées par sexe sont cruciales, et nous saluons le fait qu’ONU Femmes ait décidé de s’investir dans ce domaine à travers ses initiatives phares, les « flagship progamming initiatives ». En effet, pour assurer le suivi de l’Agenda 2030 mais aussi, de manière générale, pour concevoir des politiques sur mesure, il est essentiel de disposer de données factuelles de qualité et de renforcer la collecte et l’analyse de données statistiques.           

Les « initiatives phares » élaborées par ONU Femmes représentent un mécanisme intégré et innovant pour répondre aux défis tels que les effets du changement climatique, la crise des réfugiés ou encore l’urbanisation. Elles constituent à nos yeux un outil adapté pour répondre aux demandes du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Nous saluons en particulier l’initiative ayant trait à l’autonomisation économique des femmes, qui constitue l’un des piliers stratégiques d’ONU Femmes.         

Nous sommes conscients du fait qu’ONU Femmes, comme d’autres agences des Nations Unies, rencontre des difficultés pour obtenir des financements suffisamment flexibles, et nous regrettons que cette situation risque d’entraver la mise en œuvre de certains objectifs contenus dans le plan stratégique. Je me joins à celles et à ceux qui avant moi ont lancé un appel pour que les Etats membres augmentent leurs contributions volontaires aux ressources ordinaires de base (« core resources ») d’ONU Femmes. Au-delà, il sera crucial pour ONU Femmes de nouer de nouveaux partenariats stratégiques, d’élargir la base de ses donateurs en ayant recours à des donateurs non traditionnels et au secteur privé.         

Le Luxembourg a soutenu ONU Femmes depuis sa création en 2010. Compte tenu de l’action efficace et des résultats convaincants obtenus par ONU Femmes sous l’impulsion de ses responsables, nous tenons à réitérer notre engagement en augmentant l’année prochaine notre contribution aux ressources ordinaires d’ONU Femmes de quelque 18%. En 2017, la contribution de base du Luxembourg s’élèvera ainsi à 1,3 million d’euros. Pour la Coopération luxembourgeoise, il est essentiel d’avoir des partenaires solides avec des capacités et des objectifs de développement bien définis tels qu’ONU Femmes.

 

Monsieur le Président,

Madame la Directrice exécutive,

Pour conclure mon intervention, permettez-moi de vous poser deux questions :

1) En tant qu’Entité ayant un mandat de coordination, comment voyez-vous le rôle d’ONU Femmes se développer sur le terrain pour renforcer les programmes dans le cadre de l’initiative « Unis dans l’action «  (« Delivering as One ») ?

2) La collecte et l’analyse des données sont cruciales, non seulement pour suivre les progrès enregistrés au niveau des Objectifs de Développement Durable, mais également pour définir des politiques basées sur des données factuelles. Comment voyez-vous le rôle qu’ONU Femmes peut jouer à l’avenir dans ce domaine ?

 

Je vous remercie de votre attention.

Back