Advanced search

RP New York > News > Session extraordinaire du Conseil d’Administration du Pro... >

Session extraordinaire du Conseil d’Administration du Programme des Nations Unis pour le développement

Published Tuesday November 28 2017

New York, le 28 novembre 2017

Intervention de S.E. M. Christian Braun

Représentant permanent du Luxembourg auprès des Nations Unies

 

 

Monsieur le Président,

Nous tenons à saluer le processus transparent et inclusif qui a abouti à l’adoption du plan stratégique pluriannuel que nous allons adopter ici aujourd’hui.

L’année 2017 constitue un véritable tournant pour le PNUD avec l’adoption du nouveau plan stratégique multiannuel et la nomination du nouvel administrateur, Monsieur Achim Steiner. Plus généralement, l’arrivée du nouveau Secrétaire général des Nations Unies et le lancement des réformes, en particulier celle ayant trait au système de développement onusien, posent les jalons pour une approche nouvelle, intersectorielle et cohérente. Ces réformes, conjuguées avec le nouveau plan, ainsi qu’avec ceux des autres agences onusiennes que nous avons adoptés cette année, vous permettront de vous doter des instruments nécessaires pour atteindre les objectifs du développement durable à l’horizon 2030. Une approche commune, basée sur des objectifs et des résultats clairs, est requise pour faire face aux nombreux défis globaux.

A côté de l’éradication de la pauvreté, qui doit être notre objectif ultime, nous voulons souligner plusieurs autres priorités qui nous sont chères, à savoir une coordination étroite entre les différentes entités du système des Nations Unies, l’aide aux pays les moins avancés (« Leave No One Behind ») ou encore l’égalité des genres. Nous saluons le fait que ces priorités soient reprises dans votre plan stratégique. Nous nous réjouissons également de l’accent mis sur la prévention des conflits, ce volet faisant partie de votre ADN. En effet, votre agence a en effet un rôle clé à jouer dans les situations de crises et de conflits.

En tant que fervent soutien de votre agence, vous le savez, mon pays a décidé encore une fois d’attribuer une contribution importante aux « core resources » du PNUD, qui permet à votre organisation d’être flexible dans la planification de ses travaux et d’être efficace dans ses opérations. 

 

Monsieur le Président,

Nous souhaitons souligner l’importance d’inscrire la mise en œuvre du nouveau plan stratégique dans les orientations énoncées dans la résolution relative au QCPR (l’Examen quadriennal complet des activités de développement) qui recouvre en particulier des enjeux financiers et organisationnels.

Nous encourageons le PNUD à prendre en compte lors de la revue à mi-parcours du plan stratégique les recommandations qui figureront dans le rapport du Secrétaire Général, qui nous parviendra en décembre.

Permettez-moi, de faire une ou deux remarques sur ce que je viens d’entendre ce matin. D’abord, l’intervention de Monsieur Steiner nous conforte dans la confiance que nous avons en lui pour son action dans les années à venir. Ensuite, nous sommes très satisfaits que l’action du PNUD ne se situe pas dans une optique de compétitivité, mais dans une optique de complémentarité par rapport au travail des autres agences.

Nous voulons aussi insister sur le rôle du PNUD dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable et en particulier s’agissant du financement de ces objectifs. Le financement par l’aide publique au développement ne suffira évidemment pas. Il revient par conséquent au PNUD et à vous-même, Monsieur Steiner, d’organiser la rencontre entre les projets innombrables et nécessaires pour la mise en œuvre des ODD avec les fonds qui sont disponibles dans la communauté financière, y compris les fonds du privé. Il y a donc un travail de notre point de vue encore à faire, parce qu’il y a une lacune pour l’instant dans le système onusien, mais plus généralement dans le système de développement et dans le secteur privé pour organiser la rencontre entre les projets et les financements. Je dirais que certains pays le font déjà. Mon pays le fait partiellement, il est très fortement impliqué dans les financements verts et nous voulons faire évoluer ce système vers les financements du développement durable.

Nous espérons, Monsieur Steiner, que grâce à votre expérience, vous saurez organiser cette rencontre sur une échelle plus large pour atteindre les ODD.

 

Je vous remercie.

Back