Advanced search

News > Development Cooperation and Humanitarian Affairs > Partenaires de la Coopération luxembourgeoise > Liens vers les pays partenaires > Visite de travail au Cap-Vert, au Sénégal et au Mali du...

Visite de travail au Cap-Vert, au Sénégal et au Mali du 24 au 29 janvier 2007

Jean-Louis Schiltz en visite de travail au Cap-Vert, au Sénégal et au Mali du 24 au 29 janvier 2007

Du 24 au 29 janvier 2007, le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, a effectué une visite de travail dans trois pays partenaires privilégiés de la coopération luxembourgeoise, à savoir le Cap-Vert, le Sénégal et le Mali.

Visite au Cap-Vert du 24 au 26 janvier 2007

Les travaux de la huitième commission de partenariat, rendez-vous annuel entre les autorités du Cap-Vert et du Luxembourg qui permet de faire le suivi du PIC, ont permis aux deux délégations de renforcer leurs relations et de dresser les perspectives en matière de la coopération bilatérale dans le cadre du PIC II, mais aussi de faire le point sur les différents projets et d'examiner leur évolution.

À l'issue de la commission, les deux parties ont procédé à la signature de la nouvelle version de l'Accord général de coopération entre le Luxembourg et le Cap-Vert. Deux nouveaux protocoles d'accord ont été signés par les ministres Borges et Schiltz.

 

Le ministre Jean-Louis Schiltz et sa délégation ont assisté, en présence de la ministre déléguée à l'Emploi et à la Qualification, Sara Lopes, à la cérémonie de pose de première pierre de l'école d'hôtellerie et de tourisme du Cap-Vert.

En raison de l'accroissement de la population en âge de fréquenter l'enseignement secondaire, il a été important de renforcer les infrastructures scolaires. Le ministre Schiltz a eu l'occasion de visiter un de ces établissements : le lycée de Calabaceira situé dans un quartier populaire de Praia. 

À Praia, Jean-Louis Schiltz, accompagné de José Manuel Andrade, ministre de la Justice du Cap-Vert, a visité le centre de réinsertion pour toxicomanes. Avec l'appui de la coopération luxembourgeoise et notamment du Fonds de lutte contre le trafic des stupéfiants du Luxembourg, des mesures ont été mises en place afin d'améliorer les structures d'accueil et de traitement médical et psychothérapeutique des toxicomanes.

Le ministre de la Coopération a été reçu par le Premier ministre José Maria Pereira Neves, par la ministre de la Réforme de l'État et de la Défense nationale, Cristina Fontes et par Basilio Mosso Ramos, ministre d'État et de la Santé. À l'ordre du jour figuraient des discussions relatives aux différents dossiers de la coopération luxembourgeoise sur l'archipel, les relations bilatérales ainsi que la situation politique et économique du Cap-Vert.

Par ailleurs, Jean-Louis Schiltz a participé, en présence de nombreuses autorités nationales, régionales et locales, à l'inauguration des nouveaux bâtiments de l'ambassade du Grand-Duché de Luxembourg et de Lux-Developpement à Praia.

           

Visite au Sénégal du 26 au 27 janvier 2007

Après sa visite au Cap-Vert, le ministre Schiltz, s'est rendu les 26 et 27 janvier 2007 au Sénégal.

 

Ce deuxième PIC constitue le cadre de la coopération entre le Sénégal et le Luxembourg pour les cinq années à venir. "Le document s'inscrit dans la continuité des relations de coopération entre les deux pays et continue de faire de la lutte contre la pauvreté son principal objectif " a souligné le ministre luxembourgeois. L'enveloppe financière mise à disposition par le Luxembourg s'élève à 53,3 millions euros.

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire luxembourgeois a été reçu en audience par le président de la République du Sénégal, Maître Abdoulaye Wade, au palais présidentiel. Les discussions ont essentiellement porté sur les relations bilatérales, la situation politique et économique de la République du Sénégal et sur les grands dossiers d'actualités internationales.

Avec une enveloppe de quelques 13 millions d'euros, la construction du lycée d'enseignement technique et de formation professionnelle de Thiès est le projet le plus important de la coopération luxembourgeoise au Sénégal.

Il s'agit d'un lycée d'alternance national proposant deux formes d'enseignement : l'enseignement technique et la formation professionnelle. Ses programmes de formation ont été revus selon le modèle "approche par compétences". Ce projet répond à un double objectif : il permet d'offrir des perspectives aux jeunes sénégalais et de répondre aux besoins sociaux et économiques de la région de Thiès. Jean-Louis Schiltz a salué cette démarche qui allie éducation, formation professionnelle et emploi.

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, a visité un projet de l'ONG sénégalaise ENDA tiers monde dans le quartier de Xamidou Rassoul, quartier défavorisé de Dakar. Le ministre et sa délégation ont été accueillis par la secrétaire exécutive d'Enda tiers monde, Mariam Sow, pour la visite guidée du quartier et du centre de l'Ecopole.

 

Pour en savoir plus :

 

Visite au Mali du 28 au 29 janvier 2007

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, s'est rendu les 28 et 29 janvier 2007 au Mali pour la troisième et dernière étape de sa visite de travail en Afrique subsaharienne.

 

Le ministre Jean-Louis Schiltz et le président malien, Amadou Toumani Touré ont signé le 28 janvier 2007 à Yorosso, ville située dans la région de Sikasso, le deuxième Programme indicatif de coopération (PIC II) qui fournira le cadre de la coopération au développement entre le Mali et le Luxembourg pour la période 2007-2011.

Le PIC II est en accord avec les priorités du gouvernement du Mali inscrits dans son Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP II) couvrant la même période. 

Les principaux secteurs d'intervention de la coopération luxembourgeoise au Mali relèvent du domaine social, à savoir l'éducation, la formation et l'intégration socioprofessionnelle; la santé; l'eau et l'assainissement et le développement rural. Le nouveau programme de coopération au Mali prévoit également d'intensifier les relations de coopération et d'étendre ses interventions au cercle de Yorosso, région particulièrement défavorisée. L'enveloppe budgétaire mise à disposition du programme 2007-2011 avec le Mali s'élève à 55,2 millions euros.

Le 29 janvier, le ministre Schiltz s'est rendu dans le quartier de Hamdallaye du district de Bamako, capitale du Mali, à l'hôpital Mère-Enfant «Le Luxembourg». Il y a assisté à la cérémonie de pose de la première pierre de l'extension du centre hospitalier en présence de l'épouse du président malien et des autorités nationales maliennes. A cette occasion, l'épouse du chef d'État a salué l'engagement de tous les acteurs dans le cadre de la coopération Mali-Luxembourg. Avec la construction de cette expansion, l'hôpital sera doté d'outils performants qui lui permettront de fonctionner comme un véritable hôpital de proximité en plus des services de qualité offerts dans le cadre de la prise en charge de la santé de la mère et des enfants.

Avant de quitter le Mali, Jean-Louis Schiltz a eu l'occasion de rencontrer le médiateur de la République du Mali, Fatoumata N'Diaye Diakite. Le médiateur a été institué en 1997 en tant qu'autorité indépendante intervenant dans le règlement des litiges entre l'administration et les administrés et s'inscrit dans le cadre de l'approfondissement de la démocratie et de l'État de droit.