Advanced search

News > Actualités > Jean Asselborn à la 68ème session de l’Assemblée générale...

Jean Asselborn à la 68ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York du 22 au 27 septembre 2013 (26.09.2013)

Published Friday September 27 2013

Le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères de Luxembourg, Jean Asselborn, participe à la semaine ministérielle de la 68ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, du 22 au 27 septembre 2013 à New York.

Dans la matinée du jeudi 26 septembre, le ministre Asselborn a participé à la réunion de haut niveau sur le Sahel qui s’est déroulée en présence d’un grand nombre de chefs d’Etats africains, dont notamment le Président de la

République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta. La réunion a permis d’inaugurer une Plateforme de coopération pour le Sahel, mécanisme destiné à renforcer la cohérence et la coordination des partenaires régionaux et internationaux du Sahel. La réunion, qui est intervenue trois mois après l’adoption de la Stratégie intégrée de l’ONU pour le Sahel, a été l’occasion de faire le point sur les développements qui ont eu lieu dans la région au cours de l’année écoulée et d’envisager les prochaines étapes. Le ministre Asselborn s’est félicité des récents développements au Mali, qui s’inscrivent dans une dynamique plus vaste qui est à l’œuvre dans l’ensemble de la région. Il a fait part de sa volonté de soutenir les pays de la région pour s’attaquer aux causes profondes de la crise multidimensionnelle qui secoue le Sahel. A cet égard, le ministre Asselborn a mis en exergue le partenariat étroit que le Luxembourg entretient avec plusieurs pays de la région. Une importance particulière y est accordée au lien intrinsèque entre la sécurité, le développement et la promotion et la protection des droits de l’homme.

Le ministre des Affaires étrangères Asselborn a ensuite participé à la réunion au niveau ministériel de la Commission de consolidation de la paix (CCP) sur l’autonomisation économique des femmes. La réunion a permis aux ministres de confirmer leur engagement pour la promotion économique des femmes dans des situations post-conflit et de réaffirmer en général le rôle important joué par les femmes dans la prévention et la résolution de conflits et la consolidation de la paix. Rappelant que, statistiquement parlant, les femmes investissent davantage dans la scolarisation des enfants, la santé et l’alimentation de toute la famille ainsi que dans l’épargne, ce qui renforce la résilience des ménages et des communautés, le ministre luxembourgeois a mis en évidence l’importance de donner aux femmes un accès à des opportunités économiques, mais également à des outils de finance inclusive.

Dans l’après-midi, le ministre Asselborn a participé à la séance de haut niveau du Conseil de sécurité des Nations Unies portant sur les conséquences du transfert illicite, de l’accumulation déstabilisante et du détournement des armes légères et de petit calibre pour la paix et la sécurité internationales. Cette séance s’est tenue à l’initiative de la présidence australienne du Conseil de sécurité. Le ministre Asselborn s’est félicité que la réunion ait pu déboucher sur l’adoption d’une résolution en la matière, la première en son genre. Il a également dit sa conviction que l’élan créé par la séance au niveau du Conseil de sécurité, associé au nombre croissant de signatures et de ratifications du Traité sur le commerce des armes, permettra d’endiguer durablement le fléau du trafic des armes légères.

En marge des réunions, le Vice-Premier ministre Asselborn a rencontré le Premier ministre de la Principauté d’Andorre, Antoni Martí. Ils ont passé en revue l’état des relations bilatérales et ont envisagé les pistes susceptibles de renforcer celles-ci, notamment en matière fiscale. Ils ont également fait un tour d’horizon de l’actualité politique internationale, après avoir fait le point sur les relations entre l’Andorre et l’Union européenne.

Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a en outre participé à la réunion ministérielle du « Groupe des Amis du peuple syrien ». Il s’agissait de la 5ème réunion au niveau ministériel, après celles de Tunis, d’Istanbul, de Paris, et de Marrakech en décembre 2012. Gravement préoccupés par la situation humanitaire en Syrie, les ministres ont appelé au respect du droit humanitaire international par toutes les parties au conflit. D’une même voix, ils ont fermement condamné l’utilisation d’armes chimiques dans le conflit syrien. Ils se sont félicités dans ce contexte des avancées dans les négociations entre le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, et le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, qui permettront prochainement au Conseil de sécurité d’adopter une résolution en vue du démantèlement du programme d’armes chimiques en Syrie. L’ensemble des participants à la réunion a en outre réitéré leur attachement à la tenue prochaine d’une conférence internationale pour la Syrie dite « Genève II », illustrant ainsi l’engagement de la communauté internationale à œuvrer à une solution politique au conflit en Syrie.

Dans la soirée, le ministre Asselborn a participé à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne avec le Secrétaire d’Etat américain. Cette réunion a été suivie du traditionnel « Dîner transatlantique ». Les discussions ont essentiellement porté sur les derniers développements relatifs au conflit en Syrie.

-  Intervention du ministre Asselborn à la réunion de haut niveau sur le Sahel

- Intervention du ministre Asselborn à la réunion au niveau ministériel de la Commission de consolidation de la paix (CCP) sur l’autonomisation économique des femmes

- Intervention du ministre Asselborn à la séance de haut niveau du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les armes légères et de petit calibre

 

Pour tout renseignement supplémentaire, veuillez contacter:

BARBANCEY Thomas

E-mail:                thomas.barbancey@mae.etat.lu

Tél. mobile :       +352 621 134 057

Tél. bureau :       +352 2478 2316

 Communiqué par le Ministère des Affaires étrangères

Back