Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies >



Dernières nouvelles

  • Conférence des Nations Unies pour la négociation d’un instrument juridiquement contraignant visant à interdire les armes nucléaires en vue de... Communiqués 27/03/2017

    Aujourd’hui, la Mission permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies, a assisté à une conférence de presse organisée par la Mission des Etats-Unis auprès des Nations Unies, qui a coïncidé avec l’ouverture de la Conférence des Nations Unies pour la négociation d’un instrument juridiquement contraignant visant à interdire les armes nucléaires en vue de leur élimination complète.

    Dans ce contexte, le Luxembourg réaffirme son engagement à œuvrer pour créer les conditions permettant l’avènement d’un monde sans armes nucléaires. Nous soutenons les efforts pratiques et réalistes visant à atteindre cet objectif que nous partageons avec tous les Etats membres de l’ONU: un monde libre d’armes nucléaires.

    Le Luxembourg est partie au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). Le TNP est la pierre angulaire des efforts internationaux visant à prévenir la prolifération des armes nucléaires et à les éliminer, conformément à l’article VI du Traité. Le TNP constitue le seul engagement contraignant que les Etats dotés de l’arme nucléaire ont pris dans un traité multilatéral en vue de l’objectif du désarmement nucléaire. Il établit un processus crédible, pas à pas, pour parvenir au désarmement nucléaire, d’une façon qui promeut la stabilité internationale. [...]

  • Débat public du Conseil de sécurité - Maintien de la paix et de la sécurité internationales Communiqués 15/3/2017

    Monsieur le Président,

    Je remercie le Royaume-Uni d’avoir pris l’initiative de ce débat public qui donne à la lutte contre la traite des êtres humains toute l’importance qu’elle mérite. Les présentations de ce matin ont souligné à juste titre la nécessité de redoubler d’efforts pour combattre ce fléau qui touche des millions de personnes.

    Le Luxembourg souscrit pleinement à l’intervention qui sera faite par l’Union européenne.

     

    Monsieur le Président,

    Le Luxembourg est conscient des responsabilités qui lui incombent en tant que pays de transit et de destination. Aucun pays ne peut prétendre être épargné par le fléau de la traite des êtres humains.

    Les témoignages bouleversants des survivants de la traite disent combien cette dernière est la négation même de l’humanité. Rappelons ici les propos de Nadia Mourad, qui a exposé au grand jour l’esclavage sexuel perpétré par Daech contre des populations civiles, notamment les Yézidis, en Iraq. Ce sont surtout les femmes et les enfants qui sont visés. La communauté internationale doit assumer sa responsabilité de protéger ces populations. [...]

  • 61ème session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies - Déclaration de S.E. Madame Lydia Mutsch Ministre de l’Égalité... Communiqués 15/03/2017

    Monsieur le Président,

    Le Luxembourg s’associe pleinement à la déclaration de l’Union européenne.

    Mon gouvernement reste fortement attaché à la promotion des droits des femmes dans tous les domaines et à tous les niveaux. C’est une condition indispensable pour atteindre une égalité de droit et de fait entre hommes et femmes.

    Cet engagement peut paraître évident. Cependant, l’actualité politique nous montre au quotidien que cet engagement est plus que jamais nécessaire !

    Face à la remise en question systématique des droits des femmes par beaucoup de responsables politiques de par le monde, il faut unir nos forces pour défendre de manière décidée les acquis politiques et sociaux pour lesquels des générations avant nous ont tant lutté. [...]

  • Négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité Communiqués 06/02/2017

    Messieurs les co-présidents, chers collègues,

    Je vous remercie de me donner la parole. Comme vous l’avez dit, j’ai l’honneur d’intervenir au nom des trois pays du Benelux : la Belgique, les Pays-Bas et mon propre pays, le Luxembourg.

    Nous vous remercions pour la tenue de cette première réunion des négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité dans le cadre de la 71ème session de l’Assemblée générale. Nous vous réitérons nos félicitations pour votre nomination à la présidence des négociations intergouvernementales. Nous avons pleine confiance dans votre capacité à mener à bien le mandat que le Président de l’Assemblée générale vous a confié. Sachez que vous pourrez compter sur notre plein soutien dans vos travaux. [...]

  • Débat public du Conseil de sécurité - Maintien de la paix et de la sécurité internationales Traite des êtres humains dans le cadre d’un conf... Communiqués 20/12/2016

    Monsieur le Président,

    Je remercie l’Espagne d’avoir pris l’initiative d’organiser cet important débat public dans le cadre de sa Présidence du Conseil de sécurité. Et je salue l’adoption ce matin par le Conseil de la résolution 2331, qui a été finalisée au terme de larges consultations brillamment menées par la délégation espagnole. Cette résolution assure que ce débat ne sera pas sans suites, et que la traite des êtres humains dans le cadre des conflits restera sur l’écran radar du Conseil et de l’ensemble des Etats membres de l’ONU.

    Le Luxembourg s’associe bien évidemment à l’intervention faite au nom de l’Union européenne par Madame Myria Vassiliadou, la Coordinatrice de l’UE contre la traite des personnes. Je voudrais ajouter quatre éléments.

    Au niveau des Nations Unies, d’abord, il convient de renforcer le lien entre la lutte contre la traite des êtres humains et les efforts qui sont faits pour mettre un terme aux violences sexuelles et aux graves violations des droits des enfants commises en temps de conflit. La résolution 2331 le reconnaît, et nous encourageons le Conseil de sécurité et ses Comités de sanctions à mettre en œuvre les dispositions de cette résolution. Il s’agit en particulier de renforcer l’échange d’informations avec les Représentantes spéciales du Secrétaire général pour la violence sexuelle en temps de conflit et les enfants et les conflits armés, afin de pouvoir mieux sanctionner les individus impliqués dans la traite des êtres humains dans les zones de conflit. [...]

  • Conférence de haut niveau sur le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) Communiqués 13/12/2016

    Madame la Présidente, 

    En 2016, le nombre de déplacés et de réfugiés fuyant les conflits et les persécutions a atteint un triste record : plus de 65 millions. Plus de 130 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire. La crise effroyable en Syrie est entrée dans sa sixième année. Les crises humanitaires en Irak et au Yémen ne cessent de s’aggraver. Les populations du Soudan du Sud et de la République centrafricaine restent gravement affectées. 

    Triste record : l’appel humanitaire global pour 2017 s’élève à plus de 22 milliards de dollars. 

    Dans ce contexte, le CERF a une incontestable valeur ajoutée. Il permet de traduire les principes humanitaires sur le terrain en répondant aux crises les plus urgentes. Il permet aussi de répondre aux crises qui ne font pas la une des médias, un sujet cher à mon gouvernement qui met un accent particulier sur les crises oubliées et les programmes sous-financés. [...]

  • Commission spéciale de l’Assemblée générale pour les annonces de contributions volontaires à l’Office de secours et de travaux des Nations... Communiqués 05/12/2016

    Madame la Présidente,

    Monsieur le Commissaire général,

    Excellences,

    Mesdames et Messieurs,

    Je veux d’emblée réaffirmer le plein soutien du Luxembourg à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. L’UNRWA continue de mener une action indispensable au service des réfugiés de Palestine, en matière de développement économique, d’accès à l’éducation, à la santé et, de manière générale, aux services sociaux de base.

    La contribution volontaire du Luxembourg au budget de l’UNRWA pour l’année 2017, sous réserve de l’approbation du projet de budget par le Parlement, s’élèvera à 3.750.000 euros (soit environ 4 millions de dollars). Cette contribution se fera dans le cadre du nouvel accord de financement pluriannuel qui a été signé le 5 juillet dernier, et qui couvre une période de trois ans, de 2016 à 2018.

    Cet engagement pluriannuel d’une envergure totale de 11,25 millions d’euros inscrit le partenariat entre le Luxembourg et l’UNRWA dans la durée, et d’ailleurs aussi dans la continuité de l’accord précédent, qui couvrait la période 2012-2015. Il assure la prévisibilité de notre soutien tout en donnant à l’UNRWA la flexibilité requise pour utiliser au mieux notre contribution volontaire. [...]

  • 15ème session de l’Assemblée des Etats Parties au Statut de Rome - Débat général Communiqués 16/11/2016

    Monsieur le Président,

    Permettez-moi d’abord de vous féliciter pour le travail que vous accomplissez en votre qualité de président de l’Assemblée des Etats Parties au Statut de Rome. Soyez assuré de l’appui continu du Luxembourg pendant cette 15ème session de l’Assemblée.

    Aujourd’hui plus que jamais il est fondamental de réaffirmer l’importance de la lutte contre l’impunité et du rôle de la Cour pénale internationale en la matière.

    Alors que des conflits continuent à ravager le monde et imposent un lourd tribut à la population civile, c’est la CPI qui – en dernier ressort – permet d’établir les responsabilités lorsque les juridictions nationales ne sont pas en mesure de le faire. 

    Je voudrais dans ce contexte rappeler la position du Luxembourg en ce qui concerne la situation en Syrie : nous appelons au Conseil de sécurité des Nations Unies de déférer la situation en Syrie à la CPI, afin de traduire en justice les responsables des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

  • Séance plénière de l’Assemblée générale des Nations Unies: Question de la représentation équitable au Conseil de sécurité et de l’augm... Communiqués 07/11/2016

    Monsieur le Président,

    Je tiens à vous remercier pour la tenue de cette réunion. J’ai l’honneur de m’exprimer au nom des pays du Benelux : les Pays-Bas, le Luxembourg et mon propre pays, la Belgique.

    La réforme du Conseil de sécurité est un sujet important pour la crédibilité et le bon fonctionnement des Nations Unies. Réformer le Conseil de sécurité est nécessaire afin de le rendre plus représentatif, efficace et transparent. C’est là un objectif qui nous tient à cœur et qui est partagé par tous.

    Ce n’est pas ici le lieu de répéter les positions de nos trois pays sur la substance de la réforme du Conseil. Ces positions sont en effet bien connues. Elles sont bien reflétées dans le document circulé le 31 juillet 2015 par le Président Kutesa et dans les éléments de convergence circulés le 12 juillet dernier par le Président Lykketoft. Je mettrai simplement en exergue ici l’importance de renforcer la représentativité du Conseil, en réservant notamment la place qui leur revient aux pays d’Afrique, et l’importance d’assurer une participation effective des Etats membres de petite taille et de taille moyenne dans les travaux d’un Conseil élargi. Vu l’inclusion croissante des organisations régionales dans le travail du Conseil de sécurité, nous sommes également d’avis que nous devrions mieux prendre en compte cet aspect dans nos réflexions sur la réforme du Conseil. [...]

  • Conférence des Nations Unies de 2016 pour les annonces de contributions aux activités de développement Communiqués 07/11/2016

    Monsieur le Président,

    Cette année, nous entamons la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 adopté au plus haut niveau en septembre de l’année dernière. Notre Conférence pour les annonces de contributions aux activités de développement est dès lors d’une importance particulière. Les agences, fonds et programmes des Nations Unies ont commencé à adapter leur plan stratégique pour l’aligner sur le Programme 2030. Il s’agit en effet de traduire les engagements pris en actions porteuses de changements durables.

    Nous restons convaincus de la centralité de l’aide publique au développement (APD) et du rôle clef que l’APD joue en tant que catalyseur et levier d’autres ressources financières. [...]

  • 71ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies Communiqués 23/09/2016

    Monsieur le Président,

    Monsieur le Secrétaire général,

    Excellences,

    Mesdames et Messieurs,

     

    Permettez-moi d’abord, Monsieur le Président, de vous féliciter pour votre élection à la Présidence de la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Je saisis l’occasion pour remercier votre prédécesseur qui a fait un travail remarquable pour moderniser et rendre plus transparents toute une série de processus, y compris celui menant à la sélection des futurs Secrétaires généraux de notre Organisation.

    Je voudrais ici saluer l’engagement exemplaire de notre Secrétaire général Ban Ki-moon, alors que son mandat, sa décennie au service de notre Organisation touche à sa fin. Il voit juste quand il nous rappelle ce qui est à la fois un fait et un impératif, je cite : « nous sommes la première génération capable d’éradiquer la pauvreté sur terre et la dernière à pouvoir agir pour éviter les pires conséquences d’un monde en réchauffement ».

    Il y a un an, presque jour pour jour, dans cette même salle, nous adoptions le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Aujourd’hui, le mot d’ordre est à la mise en œuvre de ce programme ambitieux et universel. Nous devons maintenir l’élan de 2015.

    Je salue donc le choix de placer le débat général de notre Assemblée sous le thème « Les objectifs de développement durable : force universelle de transformation du monde ». Il s’agit bien d’œuvrer à transformer le monde afin que nul ne soit laissé pour compte, afin que tous puissent partager les fruits d’un développement durable, juste et équitable. L’année 2015 a également été marquée par l’adoption de l’Accord de Paris, pour lequel le Luxembourg s’est fortement engagé pendant sa Présidence du Conseil de l’Union européenne. [...]

  • Dialogue interactif informel de l’Assemblée générale des Nations Unies - Rapport du Secrétaire général « La responsabilité de protéger au... Communiqués 07/09/2016

    Monsieur le Modérateur,

    Je remercie le Président de l’Assemblée générale d’avoir convoqué ce dialogue interactif qui est l’occasion de réaffirmer le plein appui de mon pays au principe de la responsabilité de protéger et à sa mise en œuvre.

    Je m’associe aux interventions de l’Union européenne et des Pays-Bas au nom du Groupe des amis de la responsabilité de protéger.

    Le rapport du Secrétaire général dresse un constat sans appel : malgré les avancées réalisées depuis le Sommet mondial de 2005, la communauté internationale qui aspirait à protéger les populations contre le génocide, les crimes de guerre, le nettoyage ethnique et les crimes contre l’humanité a, je cite le rapport, « lamentablement échoué ». C’est un fait démontré au quotidien.

    Le Secrétaire général avance quatre propositions pour surmonter les obstacles à la mise en œuvre de la responsabilité de protéger. Nous soutenons ses propositions et espérons que le prochain Secrétaire général les fera siennes. [...]

  • Séance informelle du Groupe de travail spécial sur la revitalisation des travaux de l’Assemblée générale Communiqués 29/08/2016

    Messieurs les Coprésidents,

    Je vous remercie d’avoir organisé cette séance informelle consacrée à la question de la préparation de la résolution de l’Assemblée générale qui nommera le prochain Secrétaire général des Nations Unies.

    Le Luxembourg s’associe à l’intervention de l’Union européenne et à l’intervention prononcée par l’Estonie au nom du groupe ACT (Accountability, Coherence and Transparency). En tant que membre du groupe ACT, le Luxembourg est heureux que la réunion d’aujourd’hui permette de donner suite à la lettre que notre groupe a envoyée au Président de l’Assemblée générale le 18 mai dernier.

    A titre national, et pour répondre au premier point mentionné dans vos lettres du 21 juillet et du 22 août, Messieurs les Coprésidents, je voudrais insister sur l’importance que nous attachons à ce qu’un processus de facilitation soit lancé pour préparer la résolution de l’Assemblée générale nommant le prochain Secrétaire général. A nos yeux, ce processus de facilitation devrait aussi être lancé dans les meilleurs délais avec la désignation de facilitateurs par le Président de l’Assemblée générale. Ainsi, les éléments de substance de la résolution pourront être discutés en profondeur avant que le Conseil de sécurité ne fasse sa recommandation à l’Assemblée générale. Il importe en effet que la discussion ne soit pas liée à un candidat ou à une candidate en particulier. Les éléments de substance du projet de résolution doivent pouvoir être discutés sur la base de leurs mérites propres, indépendamment de la personne à laquelle la résolution s’appliquera en fin de compte. Cela permettra aussi d’éviter les complications de calendrier évoquées plus tôt par le Représentant permanent de la Fédération de Russie. [...]

  • Débat public du Conseil de sécurité - Le sort des enfants en temps de conflit armé Communiqués 02/08/2016

    Madame la Présidente,

    Permettez-moi de vous remercier d’avoir organisé l’important débat de ce jour, ainsi que tous les intervenants qui y ont contribué.

    Le Luxembourg s’associe pleinement à l’intervention de l’Union européenne ainsi qu’à celle du Canada au nom du Groupe des amis sur les enfants et les conflits armés.

    Il y a vingt ans, en août 1996, Graça Machel publia son rapport consacré à l’impact des conflits armés sur les enfants. Depuis cette date, nous avons élaboré - collectivement, étape par étape - un mécanisme de protection des enfants qui compte parmi les succès incontestables des Nations Unies. Nous l’avons fait dans le consensus, unis dans la conviction que les enfants représentent pour chaque nation ce qu’il y a de plus sacré.

    Grâce à ce mécanisme - au centre duquel se trouvent le groupe de travail du Conseil sur les enfants et les conflits armés et le mécanisme de surveillance et de communication de l’information - des dizaines de milliers d’enfants ont pu être secourus, libérés des rangs armés, réintégrés dans leurs familles et retrouver le chemin de l’école.

    Tous les pays dont les forces de sécurité nationales figurent dans les annexes du rapport annuel du Secrétaire général ont à présent signé un plan d’action avec l’ONU pour mettre fin aux violations graves contre les enfants. Cela doit beaucoup à la mobilisation accrue suscitée par la campagne « Enfants, pas soldats » lancée par la Représentante spéciale et UNICEF en 2014. Nous nous félicitons que le Soudan ait pris à son tour cet engagement en signant le 27 mars dernier un plan d’action en présence de Madame Leila Zerrougui. Il s’agit à présent de bâtir sur cette volonté politique afin d’aboutir dans les meilleurs délais à la pleine mise en œuvre du plan d’action. [...]

  • Séance plénière de l’Assemblée générale des Nations Unies - Question de la représentation équitable au Conseil de sécurité et de l’aug... Communiqués 27/07/2016

    Monsieur le Président,

    Chers collègues,

    Permettez-moi de faire quelques remarques au moment où la 70ème session de l’Assemblée générale s’apprête à conclure son examen de la question de la réforme du Conseil de sécurité.

    Je voudrais tout d’abord vous remercier, Monsieur le Président, pour votre confiance et votre appui tout au long de cette session. Ce fut un honneur de présider en votre nom les négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité. Quand vous m’avez confié ce mandat en octobre de l’année dernière, je mesurais la difficulté de la tâche ; je la mesure encore mieux aujourd’hui.

    Mes remerciements vont aussi aux Etats membres et aux groupes d’Etats membres qui ont participé de manière constructive à nos réunions et qui ont répondu à mon invitation en se prononçant sur la substance de la réforme du Conseil de sécurité et en identifiant les points de convergence avec les positions d’autres Etats membres ou groupes d’Etats membres. [...]

More news...


Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités par email