Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies >



Dernières nouvelles

  • Libya: Security Council Press Statement Communiqués 23/07/2014

    The members of the Security Council welcomed the announcement of the final results of Libya’s parliamentary elections held on 25 June. They commended the Libyan people and the efforts of the High National Electoral Commission in ensuring their success, despite ongoing security challenges.
     
    The members of the Security Council urged the expeditious seating of the Council of Representatives to begin the important work of building political consensus among the Libyan people, agreeing upon a government and urgently seeking to progress Libya’s democratic transition.  They reiterated their support for the Constitutional Drafting Assembly’s important work to draft a constitution that meets the aspirations of the Libyan people to pave the way for a secure and prosperous future for Libya.
     
    The members of the Security Council condemned once again the continued violence in Libya, including the fighting around Tripoli International Airport, and reaffirmed that violence and threat of violence is unacceptable and should not be used to pursue political goals. They reiterated once again the need for all sides to engage in political dialogue and refrain from violence and actions that challenge the stability of the State. [...]

  • Débat public du Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne Communiqués 22/07/2014

    Déclaration de S.E. Monsieur Jean Asselborn, Ministre des affaires étrangères et européennes du Luxembourg:

    "Monsieur le Président,

    Le Moyen-Orient semble aujourd’hui plus étranger que jamais à la paix. Au point que parler du Moyen-Orient, c’est parler des conflits au Moyen-Orient, comme si l’identité de la région était devenue indissociable des guerres qui la secouent. En son cœur, il y a le conflit israélo-palestinien qui, depuis sept décennies, est le miroir de l’impuissance de la communauté internationale. Depuis quinze jours, ce conflit est, une nouvelle fois, de manière dramatique, venu nous rappeler à nos responsabilités.

    Au moment où nous nous réunissons, l’offensive israélienne contre Gaza a déjà fait plus de 600 morts et plus de 3.500 blessés, pour la plus grande partie d’entre eux des civils. Gaza, qui était déjà une prison à ciel ouvert, se transforme, littéralement, en cimetière pour ses habitants. Y a-t-il un seul début d’argument pour justifier pareille effusion de sang, pareil usage disproportionné de la force armée contre des civils ? Non, il n’y en a pas. Certes, le droit d’Israël de se défendre et de protéger sa population n’est pas contesté. Et nous condamnons de la manière la plus ferme les tirs de roquettes qui s’abattent sur les villes israéliennes. Mais ce droit d’Israël ne justifie pas la terrible somme de souffrances qui est infligée aux populations civiles de Gaza.

    Ce sont désormais plus de 100.000 Palestiniens qui vivent en déplacés, plongeant la bande de Gaza dans une crise humanitaire et sanitaire sans précédent, aux conséquences plus tragiques encore que lors de l’opération « Plomb durci » en 2009. Entre tous, le tribut payé par les enfants est peut-être le plus affolant. Selon UNRWA, 30% des personnes tuées sont des enfants. S’il est vrai, comme l’affirment les organisations de terrain, que plus d’enfants ont péri sous le feu israélien que de combattants palestiniens, alors vraiment nous avons encore plus de raisons de nous indigner. [...]"

  • Iraq: Security Council Press Statement Communiqués 22/07/2014

    The members of the Security Council express their deep concern over reports of threats against religious and ethnic minorities in Mosul and other parts of Iraq controlled by Islamic State in Iraq and the Levant (ISIL), including the recent ultimatum to Christians to either leave the city, stay and pay a tribute, convert to Islam, or face imminent execution. The members of the Security Council are equally concerned by reports that all religious and ethnic minorities in Mosul and other parts of Iraq controlled by ISIL, along with anyone who opposes ISIL’s extremist ideology, are facing abductions, killings or the destruction of their property, and that the homes of some residents in Mosul have been marked.

    The members of the Security Council regret that over the course of a few weeks, minority communities that have lived together for hundreds of years in Mosul and the Ninewa province have come under direct attack and persecution by ISIL and associated armed groups. Tens of thousands of members of these ethnic and religious minority groups have been displaced or forced to flee and seek refuge, while many others have been executed and kidnapped.[...]

  • Vote au Conseil de sécurité sur le projet de résolution consacré au vol MH17 Communiqués 21/07/2014

    Intervention de S.E. M. Jean Asselborn, Ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg :

    "Monsieur le Président,

    Le Luxembourg se félicite de l’adoption à l’unanimité de la résolution 2166. Notre reconnaissance va à l’Australie, et plus particulièrement à ma collègue Julie Bishop, pour avoir pris l’initiative de préparer cette importante décision du Conseil.

    Le Luxembourg a voté en faveur du projet de résolution et s’en est également porté co-auteur, pour trois raisons : afin de condamner avec la plus grande fermeté le fait qu’un aéronef civil de la compagnie Malaysia Airlines a été abattu le 17 juillet au-dessus de la province de Donetsk en Ukraine ; afin de marquer notre solidarité avec les proches des victimes qui se trouvaient à bord du vol MH17 et avec leurs pays d’origine ; et afin de marquer notre soutien aux efforts en cours afin que toute la lumière soit faite sur cette catastrophe, par le biais d’une enquête internationale exhaustive, minutieuse et indépendante, conformément aux directives de l’aviation civile internationale. Seule une telle enquête permettra d’établir les responsabilités pour cet acte inqualifiable.

    Malgré tout ce qui le divise sur la crise relative à l’Ukraine, le Conseil de sécurité a été finalement en mesure de parvenir au consensus sur cette résolution. C’est le moins que nous pouvions faire pour honorer la mémoire des 298 victimes de cette catastrophe, 298 destins brisés par une crise dans laquelle ils n’avaient aucune responsabilité, une crise qui n’a que trop duré.

    Je souhaite exprimer, au nom du peuple et du Gouvernement luxembourgeois, nos condoléances les plus sincères aux familles et aux proches des 298 personnes qui étaient à bord du vol MH17. Parmi ces victimes se trouve également une famille vivant au Luxembourg, un couple anglo-néerlandais et deux de leurs fils âgés de 12 et 14 ans. Nous partageons le deuil des peuples et des Gouvernements des Pays-Bas, de la Malaisie, de l’Australie, de l’Indonésie, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la Belgique, des Philippines, du Canada, de la Nouvelle-Zélande, de l’Afrique du Sud, des Etats-Unis, de l’Irlande et du Vietnam. Permettez-moi d’avoir une pensée particulière pour les Pays-Bas, un pays qui nous est proche et qui a été meurtri de façon particulièrement cruelle par cette catastrophe. Je salue mon collègue et ami le Ministre des Affaires étrangères Frans Timmermans, qui est parmi nous aujourd’hui, et je l’assure de notre soutien fraternel dans cette dure épreuve. [...]

  • Réunion formelle du Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés (RDC, Irak) Communiqués 21/07/2014

    Le Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés s’est réuni le 21 juillet 2014 en session formelle.

    La Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Madame Leila Zerrougui, a introduit à cette occasion le rapport du Secrétaire général sur le sort des enfants en temps de conflit armé en République démocratique du Congo ( S/2014/453).

    La Représentante spéciale a également présenté à cette occasion un briefing sur la situation des enfants en Irak.  

  • Elements to the press read out by the President of the Security Council after the 20 July 2014 emergency meeting in consultations on Gaza: Communiqués 20/07/14

    The members of the Security Council expressed serious concern at the escalation of violence in the situation related to Gaza.

    The members of the Security Council called for respect of international humanitarian law, including protection of civilians.

    The members of the Security Council emphasized the need to improve the humanitarian situation, including through humanitarian pauses. [...]

  • Séance d’information publique du Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne Communiqués 18/07/2014

    Intervention de S.E. Mme Sylvie Lucas, Ambassadeur, Représentant permanent du Luxembourg auprès des Nations Unies :

    "Monsieur le Président,

    Je remercie à mon tour le Secrétaire général adjoint aux Affaires politiques Jeffrey Feltman de son exposé.

    Les derniers développements en Israël et à Gaza suscitent une terrible impression de déjà-vu mêlée d’un profond sentiment d’impuissance. Le déjà-vu, ce sont les représailles qui succèdent aux représailles, les victimes civiles qui s’ajoutent aux victimes civiles, la voix des faucons et des extrémistes qui couvre la voix des modérés. L’impuissance, c’est celle de la communauté internationale qui, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, continue de subir dans cette région du Moyen-Orient l’un de ses plus graves échecs politiques et diplomatiques.

    Aujourd’hui, le processus de paix est moribond et la violence prospère. Aujourd’hui, pourtant, nous devons répéter à tous ceux qui veulent l’entendre - et surtout à tous ceux qui ne veulent pas l’entendre - que davantage de guerre n’apportera pas davantage de sécurité. La guerre ne mène à rien si ce n’est à de nouvelles tragédies comme celle qui, avant-hier, a provoqué la mort d’un groupe d’enfants, quatre cousins fauchés par des obus alors qu’ils jouaient sur une plage de Gaza. [...]"

  • Séance d’information publique du Conseil de sécurité sur l’Ukraine Communiqués 18/07/2014

    Intervention de S.E. Mme Sylvie Lucas, Ambassadeur, Représentant permanent du Luxembourg auprès des Nations Unies :

    "Monsieur le Président, 

    Je remercie à mon tour le Secrétaire général adjoint aux Affaires politiques Jeffrey Feltman pour son exposé.

    A l’entame de mes propos, je souhaite exprimer, au nom du Gouvernement et du peuple luxembourgeois, mes condoléances les plus sincères aux familles et aux proches des 298 personnes à bord de l’avion de Malaysia Airlines qui s’est écrasé hier après-midi près du village de Grabovo, dans l’Est de l’Ukraine. Parmi les victimes se trouve également une famille anglo-néerlandaise vivant au Luxembourg. Nos sympathies vont aux Gouvernements et aux peuples des Pays-Bas, de la Malaisie, de l’Allemagne, de l’Australie, de la Belgique, du Canada, de l’Indonésie, de la Nouvelle Zélande, des Philippines et du Royaume-Uni.

    La communauté internationale doit aux victimes de faire la lumière sur les circonstances qui ont mené à cet événement tragique. Une enquête internationale complète, transparente et indépendante doit être menée à bien dans les plus brefs délais. Un accès sûr et sans entraves doit être assuré aux enquêteurs internationaux, tout comme aux observateurs de l’OSCE et aux représentants des pays affectés. Toutes les parties concernées doivent pleinement coopérer à cette fin. Nous saluons la disponibilité des autorités ukrainiennes à cet égard.

    Ceux qui ont commis cet acte odieux doivent être tenus responsables. [...]"

  • Malaysia Airlines Disaster: Security Council Press Statement Communiqués 18/07/2014

    The members of the Security Council expressed their deepest sympathies and condolences to the families of the victims, and to the people and Governments of all those killed in the crash in Eastern Ukraine on 17 July of Malaysia Airlines Flight MH17 from Amsterdam to Kuala Lumpur.

    The members of the Security Council called for a full, thorough and independent international investigation into the incident in accordance with international civil aviation guidelines and for appropriate accountability.

    The members of the Security Council further stressed the need for all parties to grant immediate access by investigators to the crash site to determine the cause of the incident.

  • Libya: Security Council Press Statement Communiqués 17/07/2014

    The members of the Security Council condemned the recent violence in Libya, including the fighting around Tripoli International Airport, noting that this follows a deeply concerning prolonged pattern of politically motivated and inter-militia violence, making it even more difficult for the Libyan authorities to govern effectively. 

    The members of the Security Council stressed that violence and the threat of violence is unacceptable and should not be used to pursue political goals.  They reiterated the need for all sides to engage in political dialogue and refrain from violence and actions that challenge the stability of the State.

    The members of the Security Council welcomed Libya’s successful parliamentary elections on 25 June, despite ongoing security challenges. They called on the democratically elected parliament to meet quickly, agree upon a government and urgently seek to progress Libya’s democratic transition. [...]

  • Attacks in Paktika and Kabul, Afghanistan: Security Council Press Statement Communiqués 15/07/2014

    The members of the Security Council condemned in the strongest terms the suicide attack on 15 July 2014 in Paktika, Afghanistan, which caused many deaths and injuries to civilians, including children, as well as the attack in Kabul on 15 July 2014, which caused a number of deaths and injuries to civilians, for which the Taliban has claimed responsibility.
    The members of the Security Council expressed their deep sympathy and condolences to the families of the victims, and to the people and Government of Afghanistan. They wished the injured a speedy recovery.
    The members of the Security Council reiterated their serious concern at the threats posed by the Taliban, Al-Qaida and other terrorist and extremist groups, and illegal armed groups to the local population, national security forces and international military and international assistance efforts in Afghanistan, particularly in light of recent terrorist attacks elsewhere in the country. [...]

  • Séance d’information du Conseil de sécurité sur la consolidation de la paix après un conflit Communiqués 15/07/2014

    Intervention de S.E. Mme Sylvie Lucas, Ambassadeur, Représentant permanent du Luxembourg auprès des Nations Unies :

    "Monsieur le Président,

    Je remercie le Rwanda d’avoir organisé sous sa Présidence cette séance d’information sur les activités de la Commission de consolidation de la paix (CCP). Je félicite le Représentant permanent de la Croatie, l’Ambassadeur Drobnjak, et son prédécesseur, l’Ambassadeur Vilović, pour leur engagement à la tête de la Commission en 2013. Je salue le Représentant permanent du Brésil, l’Ambassadeur Patriota pour son leadership de la CCP en général et de la Formation Guinée-Bissau en particulier. Je saisis l’occasion pour exprimer toute ma gratitude à la Sous-Secrétaire générale Judy Cheng-Hopkins pour le travail qu’elle accomplit avec toute l’équipe du Bureau d’appui à la consolidation de la paix.

    Le Luxembourg a travaillé activement au cours de l’année écoulée pour renforcer l’interaction entre la CCP et le Conseil de sécurité. S’il n’y a pas eu progrès concernant la participation des Présidents des Formations-pays aux consultations du Conseil, des arrangements pragmatiques ont été mis en place en vue de dépasser le stade de l’interaction formelle. Il convient à présent d’approfondir ces échanges, de s’engager sur le fond, de discuter de sujets tels que les causes profondes des conflits, notamment leurs causes socio-économiques, ou les risques de rechute dans un conflit.

    Les pays qui sont à l’ordre du jour de la Commission, en particulier ceux en l’Afrique de l’Ouest, doivent faire face à des crises complexes et enchevêtrées.

    Les risques de conflit sont souvent exacerbés par la dimension politique ou par la faiblesse ou l’absence des institutions de l’Etat. Nous ne pouvons pas ignorer les réalités de l’économie politique d’un pays, les causes profondes des conflits, les risques que représentent la corruption, une gouvernance qui n’est pas favorable au développement, l’exclusion politique, économique ou sociale, les violations des droits de l’homme, la criminalité transnationale organisée ou encore les cultures politiques dans lesquelles le vainqueur rafle la mise. [...]

  • Séance publique du Conseil de sécurité dédiée au Moyen-Orient (Syrie) Communiqués 14/07/2014

    Explication de vote de S.E. Mme Sylvie Lucas, Représentant permanent du Luxembourg :

    "Monsieur le Président,

    L’adoption unanime de la résolution 2165 par le Conseil de sécurité, aujourd’hui, apporte une lueur d’espoir dans le sombre tableau du conflit qui ravage la Syrie.

    Ce conflit génère des souffrances indicibles. On déplorait 100.000 morts il y a un an. Depuis lors, ce chiffre a probablement doublé. On compte désormais près de 3 millions de réfugiés qui ont fui la Syrie, et leur nombre croît chaque jour. Selon OCHA, 10,8 millions de personnes en Syrie, dont la moitié des enfants, ont besoin d’une assistance humanitaire urgente. 6,4 millions de personnes sont déplacées internes en Syrie. Plus de 4,5 millions de personnes survivent dans des zones d’accès difficile voire impossible pour les acteurs humanitaires. Parmi les crimes commis au quotidien, en particulier par les forces syriennes, je citerai les bombardements d’hôpitaux et d’écoles, les attaques délibérées contre le personnel de santé, les attaques visant les convois humanitaires, les attaques indiscriminées aux barils d’explosifs, la famine utilisée en tant qu’arme de guerre, pour mettre à genoux les populations assiégées.

    Pour protéger les civils pris au piège de cette guerre, le Conseil de sécurité s’est efforcé d’appeler les parties au conflit à respecter le droit international humanitaire. C’était là tout le sens de la déclaration présidentielle que le Conseil a adoptée le 2 octobre 2013. C’était là tout le sens de la résolution 2139 que le Conseil a adoptée il y a quatre mois afin d’améliorer l’accès humanitaire aux populations affectées. C’était là aussi le sens du projet de résolution, bloqué il y a deux mois par un double veto, qui avait pour objet de déférer la situation en Syrie à la Cour pénale internationale. [...]"

  • Gaza Crisis: Security Council Press Statement Communiqués 12/07/2014

    The Security Council members expressed serious concern regarding the crisis related to Gaza and the protection and welfare of civilians on both sides.

    The Security Council members called for de-escalation of the situation, restoration of calm, and reinstitution of the November 2012 ceasefire.

    The Security Council members further called for respect for international humanitarian law, including the protection of civilians.

    The Security Council members also expressed their support for the resumption of direct negotiations between the Israelis and Palestinians with the aim of achieving a comprehensive peace agreement based on the two-state solution.

  • Somalia: Security Council Press Statement Communiqués 11/07/2014

    The members of the Security Council condemned in the strongest terms the recent Al Shabaab attacks in Mogadishu against Villa Somalia, Parliament and members of Parliament in the last week. The members of the Security Council expressed their condolences to the families of the victims and wished a speedy recovery to those injured.

    The members of the Security Council paid tribute to both AMISOM and the Somali National Security Forces for their effective response to the attack against Villa Somalia. The members of the Security Council underlined the urgent need to support the Somali National Security Forces, in order for them to be able to assume full responsibility for security in Mogadishu and beyond.  In that context members of the Security Council encouraged Member States to make uncaveated contributions to the United Nations Trust Fund to provide support to the Somali National Army, as authorized in resolution 2124.

    The members of the Security Council reaffirmed that terrorism in all its forms and manifestations constitutes one of the most serious threats to international peace and security, and that any acts of terrorism are criminal and unjustifiable regardless of their motivation, wherever and whenever and by whomsoever committed. [...]

More news...


Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités par email