Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Afghanistan : Déclaration à la presse du Conseil de sécurité >

Afghanistan : Déclaration à la presse du Conseil de sécurité

Publié le dimanche 26 mai 2013

SC/11016
AFG/397

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite le 26 mai par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, M. Kodjo Menan (Togo):

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné avec la plus grande fermeté l’attentat terroriste perpétré le 24 mai contre un complexe abritant des bureaux d’un organisme du système des Nations Unies, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), attentat qui a fait un certain nombre de morts ainsi que des blessés, notamment parmi les membres du personnel de l’OIM et de l’Organisation internationale du Travail (OIT).  L’opération a été revendiquée par les Taliban.

Les membres du Conseil ont présenté leurs condoléances attristées aux familles des victimes et au peuple et au Gouvernement afghans.  Ils ont formé leurs vœux de prompt rétablissement à l’adresse des blessés.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur soutien sans faille au rôle joué par l’ONU et par ses organismes en Afghanistan.

Les membres du Conseil ont félicité les forces nationales de sécurité afghanes et le personnel de l’ONU chargé de la sécurité de leur intervention efficace.

Les membres du Conseil ont de nouveau exprimé leur profonde inquiétude face à la menace que représentent les Taliban, Al-Qaida et les groupes armés illégaux pour les populations locales, les forces de sécurité nationales, ainsi que pour les efforts internationaux d’appui militaire et d’assistance à l’Afghanistan.

Les membres du Conseil ont souligné la nécessité de traduire en justice les auteurs, organisateurs, financiers et commanditaires de ces actes terroristes odieux, et ont vivement encouragé tous les États à honorer les obligations qui leur sont faites en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité en coopérant activement avec les autorités afghanes à cet égard.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que le terrorisme est une activité criminelle injustifiable dans toutes ses formes et manifestations et quels qu’en soient les motifs, le lieu, le moment et l’auteur, et qu’il ne saurait être associé à une quelconque religion, nationalité, civilisation ou appartenance ethnique.

Les membres du Conseil ont réaffirmé la nécessité et leur volonté de combattre par tous les moyens, en vertu de la Charte des Nations Unies et de toutes les obligations contenues dans le droit international et notamment le droit des droits de l’homme, le droit des réfugiés et le droit humanitaire, les menaces que les actes de terrorisme font peser sur la paix et la sécurité internationales.

Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’aucun acte de terrorisme ne saurait retenir l’Afghanistan sur la voie de la paix, de la démocratie et de la stabilité choisie par le peuple afghan et son gouvernement ainsi que par la communauté internationale.

Retour