Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Attaque contre l'Ambassade de France à Tripoli: Déclarati... >

Attaque contre l'Ambassade de France à Tripoli: Déclaration à la presse du Conseil de sécurité

Publié le mardi 23 avril 2013

SC/10984

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’avril, M. Eugène-Richard Gasana (Rwanda):

Les membres du Conseil de sécurité condamnent dans les termes les plus énergiques l’attentat terroriste perpétré contre l’ambassade de France à Tripoli (Libye), qui a fait plusieurs victimes et causé des dégâts considérables.  Ils expriment leur profonde sympathie aux familles des victimes de ce crime inqualifiable.

Les membres du Conseil condamnent une fois de plus tous actes de violence visant des représentations diplomatiques qui mettent en danger la vie d’innocents et entravent sérieusement les activités normales de ces représentations et agents.

Les membres du Conseil réaffirment que le terrorisme, sous toutes ses formes et manifestations, constitue l’une des menaces les plus graves contre la paix et la sécurité et que tous les actes de terrorisme, quels qu’ils soient, sont criminels et injustifiables, quels qu’en soient les motivations, l’époque et les auteurs.

Les membres du Conseil réaffirment également qu’il faut combattre par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies et du droit international, les menaces que les actes de terrorisme font peser sur la paix et la sécurité internationales.

Les membres du Conseil soulignent que les auteurs de ces actes doivent être traduits en justice.

Les membres du Conseil rappellent le principe fondamental de l’inviolabilité des locaux des missions diplomatiques et consulaires et les obligations faites aux États hôtes, notamment par la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961 et la Convention de Vienne sur les relations consulaires de 1963, de prendre toutes mesures appropriées pour protéger les locaux des missions diplomatiques et consulaires en empêchant qu’ils soient envahis ou endommagés et que la paix de ces missions soit troublée ou leur dignité amoindrie, et de prévenir toute attaque contre des agents diplomatiques ou consulaires.

Les membres du Conseil rappellent l’engagement durable qu’a pris la communauté internationale d’accompagner la Libye dans sa transition vers une démocratie apaisée et prospère.

Retour