Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Commission spéciale de l’Assemblée générale pour les anno... >

Commission spéciale de l’Assemblée générale pour les annonces de contributions volontaires à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA)

Publié le lundi 05 décembre 2016

Intervention de S.E. M. Christian Braun

Représentant permanent du Luxembourg auprès des Nations Unies

 

New York, le 5 décembre 2016

 

 

 

Madame la Présidente,

Monsieur le Commissaire général,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Je veux d’emblée réaffirmer le plein soutien du Luxembourg à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. L’UNRWA continue de mener une action indispensable au service des réfugiés de Palestine, en matière de développement économique, d’accès à l’éducation, à la santé et, de manière générale, aux services sociaux de base.

La contribution volontaire du Luxembourg au budget de l’UNRWA pour l’année 2017, sous réserve de l’approbation du projet de budget par le Parlement, s’élèvera à 3.750.000 euros (soit environ 4 millions de dollars). Cette contribution se fera dans le cadre du nouvel accord de financement pluriannuel qui a été signé le 5 juillet dernier, et qui couvre une période de trois ans, de 2016 à 2018.

Cet engagement pluriannuel d’une envergure totale de 11,25 millions d’euros inscrit le partenariat entre le Luxembourg et l’UNRWA dans la durée, et d’ailleurs aussi dans la continuité de l’accord précédent, qui couvrait la période 2012-2015. Il assure la prévisibilité de notre soutien tout en donnant à l’UNRWA la flexibilité requise pour utiliser au mieux notre contribution volontaire.

De surcroît, en 2017, le Luxembourg contribuera 750.000 euros, soit environ 800.000 dollars, au programme de l’UNRWA dans le domaine de la santé intitulé « Healthy Life and Lifestyle for Youth in West Bank and Gaza - Family health team approach ». Ce programme que nous finançons à hauteur de 2.250.000 euros sur une période de trois ans, de 2015 à 2017, offre aux jeunes femmes et jeunes couples l’accès aux soins et services pré- et postnataux ainsi qu’aux soins dans le domaine de la santé reproductive.

Ces contributions nationales viennent s’ajouter aux efforts consentis à travers l’Union européenne, auxquels le Luxembourg contribue sa part en tant qu’Etat membre.

L’UNRWA remplit sa mission humanitaire depuis maintenant 67 ans. Il le fait en dépit d’un contexte de plus en plus précaire. C’est le cas dans les Territoires palestiniens occupés. C’est aussi le cas en Syrie, où la liste des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis contre la population civile ne fait que s’allonger.

Je veux ici saluer le courage des personnels de l’UNRWA qui s’engagent au quotidien, souvent au péril de leur vie, pour améliorer la vie des réfugiés de Palestine.

L’appui à l’UNRWA, à lui seul, est bien entendu insuffisant. Une solution durable et juste de la question des réfugiés de Palestine doit être trouvée dans le cadre d’une paix négociée fondée sur la coexistence de deux Etats : un Etat de Palestine souverain, indépendant, démocratique, d’un seul tenant et viable, vivant dans la paix et la sécurité à côté de l’Etat d’Israël, avec Jérusalem comme capitale des deux Etats. Mon pays fait partie de ceux qui appellent à une mobilisation de la communauté internationale pour relancer le processus de paix et préserver la solution à deux Etats. Comme l’a dit le Commissaire général Pierre Krähenbühl lors de la réunion de la Commission consultative de l’UNRWA, le 15 novembre dernier à Amman, la communauté internationale ne peut pas se permettre de faire preuve de lassitude, de « fatigue » pour utiliser le mot anglais, devant le conflit israélo-palestinien et la situation des réfugiés de Palestine.

 

Madame la Présidente,

L’UNRWA peut compter sur le soutien du Luxembourg. Nous continuerons d’appuyer l’action exemplaire qui est menée sur le terrain sous la direction du Commissaire général et de son équipe.

 

Je vous remercie.

Retour