Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Débat conjoint de l'Assemblée générale sur les rapports d... >

Débat conjoint de l'Assemblée générale sur les rapports de la Commission de consolidation de la paix et du Fonds pour la consolidation de la paix

Publié le mardi 26 mars 2013

Dans son intervention devant l’Assemblée générale, l'Ambassadeur Sylvie Lucas a rappelé que c'est aux Etats Membres de donner à l'architecture de la consolidation de la paix des Nations Unies les moyens de faire son travail et la chance de faire ses preuves, y compris en jouant un rôle actif dans ses Formations spécifiques. De son côté, le Bureau d’appui à la consolidation de la paix (PBSO) devra continuer à renforcer son assise dans l’architecture institutionnelle des Nations Unies, en utilisant à bon escient les moyens dont il dispose, notamment pour renforcer l’appui aux Formations consacrées aux pays à l’agenda.

La Formation Guinée, présidée par l'Ambassadeur Lucas depuis février 2011, a concentré ses activités en 2012 sur la mise en œuvre des engagements mutuels pour la consolidation de la paix. Au niveau de la réconciliation nationale, l'un des principaux défis reste l'organisation des élections législatives. En ce qui concerne le développement socio-économique du pays, l'atteinte du point d’achèvement de l’initiative des Pays pauvres très endettés et la signature de l’accord pour accéder aux crédits du 10ème Fonds européen de développement ont représenté des jalons importants. De même, les efforts pour la réforme du secteur de sécurité et de défense ont pris de l’ampleur et bénéficient d’une appropriation au plus haut niveau, sous l’impulsion du Président de la République.

L'Ambassadeur a conclu son intervention en soulignant que le Luxembourg restera engagé de manière active dans l’architecture des Nations Unies pour la consolidation de la paix, que ce soit en tant que Présidence de la Formation Guinée, en tant que Membre de la Formation Guinée-Bissau, en tant que partenaire financier du Fonds de Consolidation de la paix ou encore au Conseil de sécurité, où le Luxembourg cherchera à maximiser l'interaction positive avec les Formations pays de la CCP.

Lien vers l'intervention de l'Ambassadeur Lucas

Retour