Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Déclaration de la Formation Guinée de la Commission de co... >

Déclaration de la Formation Guinée de la Commission de consolidation de la paix

Publié le mercredi 23 octobre 2013

La Formation Guinée de la Commission de consolidation de la paix félicite le peuple de Guinée d’avoir voté dans le calme lors des élections législatives le 28 septembre 2013, ce qui témoigne de son grand esprit de civisme et d’attachement à la démocratie.

La Formation prend note de la publication des résultats provisoires des élections législatives par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le vendredi 18 octobre et invite les acteurs politiques à faire usage des voies de recours judiciaire pour le règlement du contentieux électoral. En attendant la proclamation des résultats définitifs des élections par la Cour Suprême, la Formation salue l'engagement continu des acteurs politiques dans le cadre des structures de dialogue, notamment au sein du Comité de suivi mis en place suite à l’accord du 3 juillet 2013 et encourage toutes les parties concernées à maintenir le calme et la tranquillité qui prévalent dans le pays depuis le scrutin.

La Formation salue les efforts d’observation des élections et d’appui à la paix sociale déployés par la société civile guinéenne, les organisations régionales et sous-régionales – l’Union  africaine, la CEDEAO et l’Union du Fleuve Mano – ainsi que par les partenaires internationaux de la Guinée, dont l’Union européenne et l’Organisation internationale de la Francophonie. La Formation renouvelle ses félicitations au Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Said Djinnit et à son équipe pour leurs efforts infatigables en appui au dialogue politique.

La Formation attend avec intérêt la mise en place de la nouvelle Assemblée Nationale démocratique et représentative et assure le gouvernement et le peuple de la Guinée de sa disponibilité à continuer à accompagner le pays au-delà de la tenue des élections sur la voie de la consolidation de la démocratie, de la paix et d’un développement socioéconomique durable et inclusif.

Retour