Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Enfants et conflits armés : le Conseil de sécurité adopte... >

Enfants et conflits armés : le Conseil de sécurité adopte à l'unanimité la résolution 2143 (2014)

Publié le vendredi 07 mars 2014

Le vendredi 7 mars 2014, en présence du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité une nouvelle résolution sur les enfants en temps de conflit armé à l’occasion d’un débat public présidé par le ministre des Affaires étrangères luxembourgeois, Jean Asselborn. A côté des 15 membres du Conseil de sécurité, 45 délégations s’étaient inscrites pour participer au débat public placé sous le thème de « la pleine mise en œuvre de l’agenda ». La résolution 2143, pour laquelle 47 délégations se sont portées co-auteurs, met l’accent sur le renforcement des capacités pour une meilleure protection des enfants. La résolution exprime également l’inquiétude du Conseil de sécurité face à l’usage des écoles à des fins militaires qui met en danger l’intégrité physique des écoliers et du personnel enseignant et prive les enfants de leur droit à l’éducation.

Dans sa déclaration devant le Conseil de sécurité, le ministre Asselborn a cité les exemples dramatiques de la situation des enfants dans le conflit syrien, ainsi qu’en République Centrafricaine. « Il faut redoubler d’efforts, a insisté le ministre, pour pleinement mettre en œuvre l’agenda "enfants et conflits armés". Il nous faut bâtir sur la conviction partagée que les enfants ne doivent pas être recrutés comme soldats, qu’ils ne doivent pas être tués ou mutilés, abusés sexuellement ou enlevés. » Le ministre Asselborn a estimé que la résolution adoptée témoignait de la détermination commune de la Communauté internationale de mettre fin aux violations et aux exactions commises contre les enfants en temps de conflit armé.

La veille du débat public, le ministre Asselborn a présidé au lancement officiel de la campagne « Children, not Soldiers » par la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Madame Leila Zerrougui, en collaboration avec UNICEF. La campagne vise à mettre un terme d’ici 2016 au recrutement d’enfants par les forces gouvernementales listées dans les annexes du rapport annuel du Secrétaire général. Le Luxembourg, qui préside depuis 2013 le groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés, soutient activement la campagne de la Représentante spéciale.

Lien vers la résolution

Lien vers le site de la campagne « Children, not Soldiers »

Lien vers l'intervention du Ministre Asselborn

Retour