Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Force des Nations Unies chargée d’observer le désengageme... >

Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD) : Déclaration à la presse du Conseil de sécurité

Publié le mercredi 27 mars 2013

SC/10962
PKO/334

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mars, M. Vitaly Churkin (Fédération de Russie):

Le 26 mars 2013, les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé présenté par le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, qui a décrit les risques pour la sécurité et les problèmes opérationnels auxquels se heurte la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD), notamment le Groupe d’observateurs au Golan de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST), en raison des combats entre les parties au conflit interne en Syrie qui se déroulent actuellement dans la zone d’opérations de la Force.  Ils expriment leur profonde préoccupation face à toutes les violations de l’Accord de désengagement des forces et s’inquiètent vivement de la présence des Forces armées syriennes dans la zone de séparation.  Ils déplorent en outre la présence de membres armés de l’opposition dans cette zone.

Ils se disent gravement inquiets face au risque que toutes les activités militaires menées par tel ou tel acteur dans la zone d’opérations pose pour le cessez-le feu observé de longue date et la population locale.  Ils soulignent que cette situation fait courir un danger accru au personnel des Nations Unies sur le terrain, ainsi qu’en témoignent en particulier la détention de 21 militaires de la FNUOD par des éléments armés de l’opposition syrienne, les tirs visant le personnel et les locaux de l’ONU, et la confiscation de véhicules appartenant à l’Organisation.

Ils engagent toutes les parties, y compris les éléments armés de l’opposition syrienne, à respecter la liberté de circulation de la FNUOD et à assurer la sécurité de son personnel, tout en rappelant que le Gouvernement syrien est responsable au premier chef de la sûreté et de la sécurité dans le secteur Bravo.  Ils invitent le Gouvernement syrien à respecter les privilèges et immunités de la Force et à garantir la sécurité ainsi qu’un accès sans entrave et immédiat pour permettre au personnel des Nations Unies de s’acquitter de son mandat.

Ils réaffirment leur soutien inconditionnel à la FNUOD et expriment leur profonde reconnaissance au personnel de la Force et aux pays qui fournissent des contingents.  Ils rappellent qu’ils ont demandé, dans la résolution 2084 (2012), que le Secrétaire général veille à donner à la Force les moyens de s’acquitter de son mandat.  Ils se félicitent des améliorations apportées à la sécurité et de l’équipement fourni à la FNUOD ainsi que des nouvelles mesures prises pour réduire les risques pour le personnel de la Force, et réaffirment qu’il faut continuer de renforcer la sécurité du personnel de la FNUOD en réponse aux nouvelles menaces.  À cette fin, ils demandent à toutes les parties d’assurer la sécurité des opérations de relève de la FNUOD, notamment en envisageant l’utilisation temporaire d’un autre point d’entrée ou de départ si les circonstances l’exigent.

Retour