Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Jean Asselborn, Vice-Premier Ministre et Ministre des Aff... >

Jean Asselborn, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères, intervient lors du débat général de la 65ème Assemblée générale des Nations Unies

Publié le vendredi 24 septembre 2010

M. Jean Asselborn, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères, s’est adressé le 24 septembre 2010 à l’Assemblée générale, lors du débat général placé par le Président de l’Assemblée générale sous le thème « Réaffirmer le rôle central de l’ONU dans la gouvernance mondiale ».

Dans son discours, le Ministre Asselborn a souligné que le Luxembourg partage pleinement le constat du Secrétaire général que seules les Nations Unies possèdent l’envergure, le capital de connaissances et la légitimité voulus pour concevoir et mettre en œuvre des politiques efficaces face aux défis globaux qui appellent des réponses collectives et urgentes. Il a rappelé l’engagement du Luxembourg pour rechercher des solutions multilatérales aux multiples crises dans le monde, et a passé en revue un certain nombre de défis auxquels les Nations Unies répondent activement, de la lutte contre la pauvreté au désarmement et à la non-prolifération, en passant par la promotion des droits de l’homme, de l’état de droit et de la démocratie ou la prévention et le règlement des conflits violents.

 Monsieur Asselborn a relevé que si nous sommes convaincus de la pertinence d’une approche multilatérale fondée sur les Nations Unies, il nous faut donner à l’Organisation les moyens d’être le centre de l’action multilatérale et le véritable catalyseur du changement, et nous devons donc faire avancer de manière décisive les réformes internes, y compris la réforme du Conseil de sécurité. Pour le Luxembourg, il importe de garantir une place adéquate au Conseil pour les petits Etats qui représentent aujourd’hui la vaste majorité des Etats membres de l’ONU. Dans le cadre de l’effort de réforme de l’Organisation, il faut par ailleurs revoir tous les instruments à notre disposition, des opérations de maintien de la paix, à la Commission de consolidation de la paix en passant par le Conseil des droits de l’homme et la nécessaire intégration des droits de l’homme dans tous les aspects de l’action des Nations Unies, et il est essentiel de dépasser la fragmentation du système et d’en renforcer la cohérence. Dans ce contexte, le Ministre Asselborn a salué très chaleureusement la nomination de Mme Michelle Bachelet à la tête de la nouvelle Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme, ONU Femmes.

Le Ministre Asselborn a conclu son discours en rappelant que le Luxembourg est prêt à continuer à apporter sa part, à titre national, mais aussi en tant que membre de l’Union européenne, estimant que grâce au renforcement de ses moyens et à la synergie accrue de ses instruments rendus possibles par l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, l’Union européenne peut aujourd’hui, plus que jamais, être un partenaire actif, efficace et solidaire pour les Nations Unies, et ce dans tous les domaines d’action de l’Organisation.

En sa qualité de Vice-président de la 65ème session de l’Assemblée générale, Monsieur le Ministre Asselborn a présidé au débat général de l’Assemblée dans la matinée du jeudi, 23 septembre 2010.

Cliquer pour télécharger le discours.

Retour