Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Journée internationale des enfants soldats (12 février) >

Journée internationale des enfants soldats (12 février)

Publié le mercredi 12 février 2014

Le 12 février 2002, le Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés est entré en vigueur. Depuis, le 12 février marque la journée internationale des enfants soldats. Par la commémoration de cette journée, l’attention de la communauté internationale est attirée sur le fait qu’à travers le monde près de 300.000 enfants sont toujours utilisés comme soldats dans des conflits qu’ils n’ont pas voulus et dont ils n’ont rien à gagner. Arrachés à leur milieu familial et scolaire, les enfants soldats deviennent des acteurs involontaires de la guerre avec son cortège d'atrocités; certains y laissent leur vie, beaucoup sont blessés ou mutilés, tous sont marqués à vie par cette expérience psychologiquement traumatisante.

A l'occasion de la journée internationale des enfants soldats, le Luxembourg souhaite rappeler son engagement de longue date en faveur de la protection des enfants dans les conflits armés par l’intermédiaire de son action en matière d’aide au développement et son soutien aux organisations non gouvernementales œuvrant pour le soutien des enfants victimes de la guerre.

Cet engagement figure également parmi les priorités du Luxembourg pour son action au Conseil de sécurité. En effet, depuis le 1er janvier 2013 le Luxembourg préside pour deux ans le groupe de travail du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les enfants et les conflits armés. Cet organe subsidiaire du Conseil de sécurité joue un rôle important dans la surveillance qu'exerce le Conseil dans le domaine de la protection des enfants dans des situations données.

Le Luxembourg, qui a ratifié le Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés en 2004, œuvre à la ratification universelle de cet instrument juridique important qui interdit la participation directe d'enfants dans les hostilités. Le Luxembourg a de même été parmi les signataires de la première heure des Principes et Engagements de Paris, adoptés en 2007 à la conférence ministérielle "Libérons les enfants de la guerre", et aujourd’hui endossés par 105 Etats.

L'engagement de la communauté internationale et de la société civile a permis de réaliser des progrès notables lors de cette dernière décennie dans le domaine de la protection de l'enfance. Mais la mobilisation reste de mise tant que le phénomène ne sera pas complètement éradiqué. Car il n'y a pas de place pour les enfants sur le champ de bataille.

Fiche de renseignements de la RSSG-CAAC/UNICEF sur le recrutement et l'utilisation des enfants dans les conflits

Retour