Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > L’aide aux pays en développement reprend en 2013 – le Lux... >

L’aide aux pays en développement reprend en 2013 – le Luxembourg à la troisième place

Publié le mercredi 09 avril 2014

Le CAD (Comité d’Aide au Développement de l’OCDE) a publié le 8 avril ses statistiques concernant le classement des donateurs pour l’année budgétaire 2013.

L’aide au développement a augmenté de 6.1 % en termes réels en 2013 pour atteindre son plus haut niveau historique, malgré les tensions budgétaires qui persistent dans les pays de l’OCDE depuis la crise économique mondiale. Les apports nets d’aide publique au développement (APD) des donneurs se sont élevés à 134.8 milliards USD au total, ce qui constitue un rebond après deux années de baisse des volumes, un certain nombre de pays ayant augmenté leurs dépenses au titre de l’aide étrangère.

Les donneurs les plus généreux, en volume, ont été les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Japon et la France. Le Danemark, le Luxembourg, la Norvège et la Suède ont de nouveau dépassé l’objectif de 0.7 % du RNB consacré à l’APD, qui a été atteint pour la première fois par le Royaume‑Uni. Le rapport APD/RNB des Pays-Bas est inférieur à 0.7 % pour la première fois depuis 1974. Le Luxembourg est resté stable en  allouant comme lors des années précédentes 1 % de son RNB à l’APD. En 2013, la Norvège et la Suède ont alloué 1.07 %  et 1.02% respectivement.  

Principaux chiffres de l’aide en 2013

Au total, sur les 28 pays membres du CAD, 17 ont augmenté leurs apports d’aide, et 11 les ont réduits. En 2013, l’APD nette des pays membres du CAD a représenté 0.3 % de leur revenu national brut (RNB). Cinq pays ont respecté l’objectif défini de longue date par les Nations Unies visant à consacrer 0.7 % de leur revenu national brut à l’APD.

A noter en particulier que le Royaume-Uni a augmenté son APD de 27.8 % pour atteindre pour la première fois l’objectif de 0.7 %. Les Pays Bas, n’ont pas atteint l’objectif de 0.7 % pour la première fois depuis 1974 en raison de coupes budgétaires généralisées.

Résultats des différents donneurs

L’APD nette a augmenté dans 17 pays, les plus fortes hausses étant enregistrées en Islande, en Italie, au Japon, en Norvège et au Royaume-Uni. Elle a reculé dans 11 pays, le Canada, la France et le Portugal affichant les replis les plus marqués.

En 2013, les pays du G7 ont contribué à l’APD nette totale consentie par les membres du CAD à hauteur de 70 % et les pays du CAD membres de l’UE, à hauteur de 52 %.

L’APD émanant des 19 pays de l’UE qui sont membres du CAD s’est établie à 70.7 milliards USD, soit une augmentation de 5.2 % en termes réels par rapport à 2012, représentant 0.42 % de leur RNB cumulé. Les évolutions de l’APD observées dans les pays de l’UE membres du CAD ont été les suivantes :

En 2013, l’APD nette des 28 États membres de l’UE s’est montée à 71.2 milliards USD, soit 0.41 % de leur RNB cumulé. Les versements nets des institutions de l’UE aux pays en développement et aux organisations multilatérales sont ressortis à 15.9 milliards USD, en recul de 13.1 % par rapport à 2012 du fait essentiellement d’une baisse en volume des prêts concessionnels.

Informations complémentaires

Retour