Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Le Luxembourg au 14ème Sommet de l’Union africaine à Add... >

Le Luxembourg au 14ème Sommet de l’Union africaine à Addis Abeba

Publié le dimanche 31 janvier 2010

Le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, Jean Asselborn, a participé du 29 au 31 janvier 2010, en tant que personnalité invitée, au 14ème sommet de l’Union africaine, qui se tient à Addis Abeba.

Cette participation témoigne de la volonté du Luxembourg de développer et d’intensifier ses relations politiques et diplomatiques avec l’Union africaine et ses États membres, ceci sur la base d’un partenariat pour le développement avec l’Afrique d’ores et déjà solidement établi.

Le ministre Asselborn a assisté aux séances ouvertes de l’assemblée du sommet et a été invité à prononcer une allocution devant l’assemblée des chefs d’État et de gouvernement africains sur la contribution que le Luxembourg peut faire au développement en Afrique des technologies de l’information et de la communication (TIC), sujet thématique de ce 14ème sommet, et ce en mettant à profit les compétences reconnues présentes au Luxembourg en la matière.

Dans la même perspective, le Luxembourg a participé au stand organisé en la matière par l’Union européenne dans le contexte des activités du sommet.

En marge des travaux proprement dits du sommet, le ministre luxembourgeois a rendu une visite de courtoisie au président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, lequel s’est félicité de l’engagement intensifié du Luxembourg auprès de l’Union africaine. Le ministre des Affaires étrangères luxembourgeois a également rencontré son homologue éthiopien, Seyoum Mesfin.

Mettant à profit son séjour dans la capitale éthiopienne pour développer les relations bilatérales avec les États membres de l’Union africaine, le chef de la diplomatie luxembourgeoise a offert un déjeuner de travail à ses homologues du Bénin, du Cap Vert, du Liberia, du Mali, de la Mauritanie, de Sao Tomé-et-Principe, de l’Angola et de la Tunisie. Lors des discussions, le rôle et la place de l’Afrique dans l’ordre mondial actuel et futur ont été au centre de l’attention.

Par ailleurs, le ministre Asselborn a également eu un certain nombre d’entretiens bilatéraux, notamment avec ses homologues de la Gambie, du Togo, de Maurice, ainsi que de la République centrafricaine.

Cliquer pour télécharger le texte de l'intervention du ministre Asselborn.

Retour