Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Le Luxembourg participe à la première Conférence sur les... >

Le Luxembourg participe à la première Conférence sur les Petits Etats

Publié le lundi 01 octobre 2012

La Ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire du Luxembourg, S.E. Mme Marie-Josée Jacobs, est intervenue lors de la première Conférence sur les Petits Etats, organisée par la République de Singapour à l’occasion du 20ème anniversaire du Forum des petits États (« Forum of Small States », FOSS).

La Ministre Jacobs est intervenue sur le thème « Les petits États et leur rôle dans les relations internationales », en donnant son éclairage sur la façon dont des petits États comme le Luxembourg peuvent contribuer aux affaires mondiales, à la diplomatie multilatérale et à la sécurité internationale, notamment par le biais du Conseil de sécurité.

La Ministre a rappelé qu’au vu de leur taille et de leur géographie, les petits États font une contribution disproportionnée au multilatéralisme parce qu’ils savent que le multilatéralisme est pour eux le seul moyen d’avoir voix au chapitre et de se faire entendre sur la scène internationale.

Dans ce contexte, la Ministre Jacobs a mis en exergue la contribution aux Nations Unies du Luxembourg, qui a présidé l’ECOSOC en 2009, co-facilité la préparation de la Réunion de haut niveau sur l’application de la Stratégie de Maurice pour le développement durable des petits États insulaires en développement en 2010 et la préparation de la Réunion de haut niveau sur les maladies non transmissibles (NCDs) en 2011. Le Luxembourg a aussi joué un rôle très actif au sein de la Commission de consolidation de la paix depuis la création de celle-ci en 2005. Depuis février 2011, le Luxembourg préside la Formation Guinée de la Commission de consolidation de la paix.

La Ministre a souligné que la lutte contre la pauvreté est une priorité clef pour le Luxembourg. Depuis l’an 2000, le Luxembourg a atteint l’objectif fixé par les Nations Unies en consacrant au moins 0,7% de son revenu national brut à l’aide publique au développement. En 2009 et 2010, cette aide a dépassé 1% du revenu national brut. La Ministre Jacobs a assuré les participants à la Conférence que le Gouvernement du Luxembourg est déterminé à maintenir cet effort.

Après avoir attiré l’attention sur la participation active du Luxembourg aux opérations de maintien de la paix sous mandat de l’ONU, actuellement au Kosovo, au Liban et en Afghanistan, la Ministre Jacobs a rappelé qu’il y a onze ans déjà, le Luxembourg a déclaré sa candidature à un mandat de membre non-permanent du Conseil de sécurité pour la période 2013-2014. Elle a réitéré que le Luxembourg est prêt à partager la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales que les Etats membres de l’ONU ont conférée au Conseil de sécurité en vertu de la Charte. La Ministre Jacobs a noté qu’avant le Luxembourg, d’autres petits États représentés au Forum avaient montré à travers leur contribution au travail du Conseil de sécurité que l’engagement pour un multilatéralisme efficace n’est pas une question de taille.

Lien vers l’intervention de la Ministre Jacobs

Retour