Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Le Vice-Premier Ministre du Luxembourg intervient au Déba... >

Le Vice-Premier Ministre du Luxembourg intervient au Débat de haut niveau sur l’état de droit

Publié le lundi 24 septembre 2012

Le 24 septembre 2012, le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, Jean Asselborn, est intervenu à la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale consacrée à « l’état de droit aux niveaux national et international ». Dans son intervention, le Ministre a défini l’état de droit comme principe de gouvernance en vertu duquel l’ensemble des individus et des institutions, y compris l’Etat lui-même, avaient à répondre de l’observation de lois respectueuses des droits de l’homme. Affirmant que le sort des nations était aujourd’hui plus intrinsèquement lié que jamais au cours de l’histoire de l’humanité, le Ministre a fait écho aux  mots du Secrétaire général en rappelant que face à cette réalité « nous avons besoin de principes solides sur lesquels asseoir notre avenir ».

Le Ministre a relevé qu’en raison de son caractère transversal, l’état de droit occupe une place centrale dans cette approche et est à la base même du projet des Nations Unies et ses piliers.  « Comment envisager la paix et la sécurité, les droits de l’homme ou encore le développement sans le principe de l’état de droit ? » s’est ainsi interrogé le Ministre.

Le Ministre a par ailleurs partagé quelques-uns des nouveaux engagements du Luxembourg, dont notamment la ratification des amendements apportés au Statut de Rome de la Cour pénale internationale adoptés à la Conférence de révision de Kampala, la ratification du Troisième Protocole Facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant et la continuation de l’appui au Fonds de consolidation de la paix.

Dans le cadre de la cérémonie de traités qui s’est tenue en marge de la réunion de haut niveau,  le Ministre Asselborn a procédé au dépôt de l’instrument de ratification du Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer, signé à Palerme, le 12 décembre 2000, additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée du 15 novembre 2000, ainsi qu’à la signature de la Convention relative à l’assistance alimentaire adoptée à Londres le 25 avril 2012.

Lien vers l’intervention du Ministre Asselborn

Lien vers les engagements du Luxembourg pris dans le cadre de la Réunion de haut-niveau sur l’état de droit

Retour