Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Participation du MAE du Luxembourg au débat de haut nivea... >

Participation du MAE du Luxembourg au débat de haut niveau du CSNU sur la situation dans la région des Grands Lacs

Publié le jeudi 25 juillet 2013

Le ministre Asselborn a participé au débat de haut niveau du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) sur la situation en République démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs, organisé à l’initiative des Etats-Unis et présidé par le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry. 

La participation du ministre Asselborn à ce débat s’inscrit dans le droit fil de l’engagement politique du Luxembourg pour la cause de la paix, de la sécurité et de la coopération dans la région.

Le débat a permis au Conseil de sécurité de faire le point sur la mise en œuvre de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo (RDC) et pour la région, signé à Addis-Abeba, le 24 février dernier, qui constitue la pierre angulaire du processus de consolidation de la paix et de stabilisation de la région.

Déplorant les millions de morts, de déplacés, et d’individus empêchés de vivre dignement par ce conflit qui sévit depuis trop longtemps, le ministre Asselborn a mis en avant les mérites de l’Accord-cadre : il tient compte des causes profondes des conflits et met l’accent sur l’appropriation par les pays de la région d’un processus qui doit mettre un terme aux violences récurrentes et poser les jalons d’une véritable dynamique d’essor économique régional.

Le ministre a passé en revue l’éventail des récentes initiatives prises par la RDC, se félicitant notamment de la mise en place du mécanisme national de suivi des engagements de l’Accord-cadre et de l’établissement d’une nouvelle Commission électorale nationale indépendante ouvrant la voie à l’organisation d’élections provinciales et locales. De même le ministre Asselborn s’est félicité du rôle d’ores et déjà positif de la Brigade d’intervention, mise en place dans le cadre de la refonte de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO).

Dans ce contexte, le ministre Asselborn a réitéré l’appel aux signataires de l’Accord-cadre à mettre en œuvre de bonne foi et de manière diligente l’ensemble des engagements auxquels ils ont souscrit, y compris l’engagement de ne pas tolérer ni fournir une assistance ou un soutien quelconque à des groupes armés, afin d’amorcer un cercle vertueux permettant aux populations de la région d’émerger enfin d’une situation inacceptable qui n’a que trop duré.

Intervention du Ministre Asselborn

Lien vers la déclaration présidentielle 2013/11

Retour