Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Protection des civils : débat public du Conseil de sécurité >

Protection des civils : débat public du Conseil de sécurité

Publié le lundi 19 août 2013

Sous sa présidence du Conseil de sécurité, l'Argentine a organisé ce jour un débat public sur le thème de la protection des civils en période de conflit armé.

Dans son intervention, le Représentant permanent adjoint du Luxembourg, M. Olivier Maes, a constaté qu’il y avait toujours un écart important entre les obligations et les engagements des Etats d’une part et la situation souvent dramatique sur le terrain de l’autre. Il a particulièrement insisté sur la nécessité d’améliorer l’accès humanitaire dans le contexte du conflit syrien, qui a jusqu'ici causé la mort de plus de 100.000 personnes, civiles pour la plupart. Les populations affectées par le conflit ont non seulement besoin d'aide, mais elles y ont aussi droit en vertu du droit international humanitaire. Il est donc urgent que la Syrie réponde aux demandes des acteurs humanitaires, qu’elle facilite l’accès immédiat, libre et sans entrave aux  populations affectées, à travers les voies les plus efficaces, y compris à travers les lignes de front et par l’accès transfrontalier.

Etant donné que l’application du droit international humanitaire est la meilleure assurance pour la protection des civils, M. Maes a encouragé tous les Etats qui ne l’auraient pas encore fait à adhérer aux deux principaux Protocoles additionnels aux Conventions de Genève, mais aussi à d’autres instruments appropriés, comme le Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication des enfants dans les conflits armés.

Avant de conclure, M. Maes a insisté sur l’aspect dissuasif et préventif de la justice et relevé le rôle important joué par la Cour pénale internationale à cet égard.

Lien vers l'intervention du RP adjoint du Luxembourg

Retour