Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Réduction des risques de catastrophe : contribution tangi... >

Réduction des risques de catastrophe : contribution tangible du Luxembourg

Publié le jeudi 12 avril 2012

Dans le cadre du débat thématique sur le thème « réduction des risques de catastrophe » qui s’est déroulé le 12 avril 2012 à l’initiative du Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Luxembourg a mis en avant sa contribution tangible aux efforts déployés par la communauté internationale afin de réduire de façon sensible l’impact des catastrophes sur les sociétés et les économies, notamment dans les pays en développement les plus vulnérables de par leur situation géographique.

Depuis 2006 déjà, le Luxembourg consacre au moins 5% du budget de son action humanitaire à des programmes de prévention, de préparation aux catastrophes et d’atténuation des risques. Le Luxembourg appuie de façon continue le travail de coordination du Secrétariat des Nations Unies de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes (SIPC). En addition à son aide publique au développement, le Luxembourg a alloué un million d’euros à la Facilité mondiale pour la prévention des risques de catastrophes et le relèvement (GFDRR) afin de promouvoir les efforts visant à mieux intégrer l’adaptation au changement climatique dans les programmes nationaux de réduction des risques de catastrophes.

De plus, le Luxembourg a lancé une initiative à titre national visant à renforcer la capacité de préparation aux catastrophes. Il s’agit de la plateforme de télécommunication par satellite mobile emergency.lu , une plateforme créée sur base d’un partenariat public-privé luxembourgeois qui a été lancée officiellement le 7 décembre 2011 aux Nations Unies à New York. La plateforme emergency.lu est mise à la disposition de la communauté humanitaire, en collaboration avec le PAM en tant que chef de file du groupe des télécommunications d’urgence, afin d’assurer l’accès aux communications par satellite dans la zone touchée, à la suite immédiate d’une catastrophe ou d’un conflit. La plateforme a été déployée pour la première fois en janvier 2012 au Soudan du Sud. En février, trois terminaux de communication par satellite mobiles ont été pré-positionnés à Dubaï, où ils sont entreposés dans le dépôt humanitaire géré par le PAM pour garantir leur déploiement rapide en cas de catastrophe humanitaire d’envergure. Un pré-positionnement est également prévu à Panama. En cas de besoin, le Luxembourg est également prêt à déployer un terminal au Mali ou dans un des pays voisins du Sahel, en soutien aux activités de la communauté humanitaire internationale face à la crise alimentaire et nutritionnelle qui ne cesse de s’aggraver. Enfin, un accord est en train d’être conclu avec l’Agence des Caraïbes pour la gestion des situations d’urgence (CDEMA) pour mettre à sa disposition deux terminaux emergency.lu afin de répondre aux besoins des pays de la Communauté des Caraïbes (CARICOM).

Lien vers l’intervention préparée pour le débat

Retour