Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Rio+20 : le Luxembourg représenté par S.A.R. le Grand-Duc... >

Rio+20 : le Luxembourg représenté par S.A.R. le Grand-Duc Henri

Publié le vendredi 22 juin 2012

S.A.R. le Grand-Duc Henri a présidé la délégation luxembourgeoise qui a participé du 20 au 22 juin 2012 à Rio de Janeiro, au Brésil, à la Conférence des Nations Unies sur le Développement durable, « Rio+20 ».

Dans son intervention, S.A.R. le Grand-Duc Henri a rappelé que pour le Luxembourg, le développement durable et l’éradication de la pauvreté sont des objectifs primordiaux et inséparables. En 1992, lors de la première conférence de Rio, le Premier ministre du Luxembourg de l’époque, Jacques Santer, avait annoncé que l’aide publique au développement du Luxembourg atteindrait 0,7% du revenu national brut (RNB) d’ici l’an 2000. Cet engagement a été rempli et a même été dépassé, puisque depuis 2009, l’aide publique au développement du Luxembourg a franchi le seuil de 1% du RNB.

S.A.R. le Grand-Duc Henri a souligné que l’aide publique au développement n’est pas le seul instrument à travers lequel le Luxembourg peut coopérer avec ses partenaires dans le domaine du développement durable. Il importe pour le Luxembourg de garantir l’additionnalité du financement de la lutte contre les changements climatiques par rapport à l’aide publique au développement. Ainsi, le Luxembourg a décidé que son Fonds climat et énergie, initialement mis en place pour financer les mesures domestiques et les mécanismes de Kyoto, pourrait aussi servir à aider les pays en développement pour la mise en place de mesures d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique. Ce fonds est alimenté par une taxe sur les carburants.

Le Ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures du Luxembourg, Marco Schank est intervenu au cours de la table ronde de haut niveau sur la mise en œuvre des résultats attendus de la Conférence Rio+20. Il a soulevé le fait que le temps des ressources abondantes et bon marché est révolu, et qu’il faut fixer des objectifs ambitieux dans des domaines essentiels pour un développement durable tels que l’énergie, l’eau, les sols et les écosystèmes, les océans et la consommation et la production durables.

Le Ministre délégué Schank est également intervenu lors de la manifestation parallèle de haut niveau organisée par le Népal sur le thème « Les Pays les Moins Avancés (PMA) et Rio+20 ». Il a souligné l’engagement continu du Luxembourg aux côtés des PMA, auxquels il consacre une part substantielle de son APD.

Lien vers l’intervention de S.A.R. le Grand-Duc Henri

Retour