Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > S.A.R. le Grand-Duc Henri de Luxembourg intervient à la t... >

S.A.R. le Grand-Duc Henri de Luxembourg intervient à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies : « L’engagement pour un multilatéralisme efficace n’est pas une question de taille »

Publié le mercredi 26 septembre 2012

Le 26 septembre, S.A.R. le Grand-Duc s’est adressé à l’Assemblée générale des Nations Unies. Dans son intervention, le Chef de l’Etat a rappelé l’action menée par le Luxembourg au sein des Nations Unies depuis 1945 ; action qui peut se résumer en trois mots clefs : engagement, solidarité, responsabilité.

S.A.R. le Grand-Duc a réitéré la conviction du Luxembourg qu’il convient d’adopter une approche globale de la consolidation et du maintien de la paix et de la sécurité internationales : une approche qui reconnaît le lien intrinsèque entre sécurité et développement.

En effet, pour assurer une paix durable, il faut s’attaquer aux causes profondes des conflits. Parmi ces causes profondes, deux retiennent plus particulièrement l’attention du Luxembourg : les inégalités sociales résultant de la persistance de la pauvreté et la raréfaction des ressources naturelles résultant des changements climatiques.

« La lutte contre la pauvreté est une priorité affirmée pour le Luxembourg », a indiqué  le Chef de l’Etat, rappelant que depuis l’an 2000, le Luxembourg a atteint l’objectif fixé par les Nations Unies en consacrant au moins 0,7% de son revenu national brut à l’aide publique au développement. En 2009 et en 2010, cette aide a dépassé 1% de notre revenu national brut. Le Gouvernement luxembourgeois est déterminé à maintenir cet effort, malgré les contraintes budgétaires. L’APD bénéficie en particulier aux pays les moins avancés. Le Luxembourg dépasse là aussi l’objectif fixé par les Nations Unies en consacrant plus de 0,2% de son revenu national brut à ces pays, dont la majorité se situe en Afrique.

S.A.R. le Grand-Duc a de même relevé que le Luxembourg n’hésite pas non plus à s’engager, «  quand des conflits éclatent en dépit de nos efforts visant à les prévenir ». Le Luxembourg participe ainsi régulièrement et activement aux opérations de maintien de la paix. Actuellement, des troupes luxembourgeoises contribuent aux efforts sous mandat de l’ONU au Kosovo, au Liban et en Afghanistan. Par ses contributions aux Missions de l’Union européenne, le Luxembourg prend aussi ses responsabilités en République démocratique du Congo, dans la lutte contre la piraterie au large des côtes de la Somalie, ainsi que dans la région du Sahel, où la communauté internationale doit redoubler d’efforts pour éviter l’enracinement de groupes terroristes liés au crime transnational organisé.

Le Chef de l’Etat a enfin rappelé que fort de son engagement dans les opérations de maintien de la paix et dans les activités de consolidation de la paix, le Luxembourg avait déclaré il y a onze ans sa candidature à un mandat de membre non-permanent du Conseil de sécurité pour la période 2013-2014 ; soulignant que le Luxembourg est prêt à partager la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales que les Etats membres de l’Organisation ont conférée au Conseil de sécurité en vertu de la Charte.

Lien vers le discours de S.A.R. le Grand-Duc

Retour