Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Séance informelle de la plénière de l’Assemblée générale... >

Séance informelle de la plénière de l’Assemblée générale des Nations Unies

Publié le vendredi 13 mai 2016

Exposés de M. Atul Khare, Secrétaire général adjoint à l’appui aux missions, et de

Mme Jane Holl Lute, Coordonnatrice spéciale chargée d’améliorer les moyens d’action de l’ONU face à l’exploitation et aux atteintes sexuelles

New York, le 13 mai 2016

 

Intervention de S.E. Mme Sylvie Lucas

Ambassadeur, Représentant permanent du Luxembourg

 

 

Monsieur le Président,

Je vous remercie d’avoir organisé cette séance informelle sur un sujet qui met en jeu la crédibilité de l’action de l’ONU et la crédibilité des valeurs que l’ONU incarne. Je remercie le Secrétaire général adjoint à l’appui aux missions, Monsieur Atul Khare, et la Coordinatrice spéciale, Madame Jane Holl Lute, pour leurs exposés sur les mesures qui sont en train d’être prises pour améliorer les moyens d’action de l’ONU face à l’exploitation et aux atteintes sexuelles pour prévenir ces crimes honteux et pour venir en aide aux victimes. Ces actes sont d’autant plus abjects qu’ils sont commis par ceux-là mêmes qui sont supposés protéger les civils.

Nous avons écouté avec beaucoup d’attention les enseignements tirés par la Coordonnatrice spéciale de ses récentes visites en République centrafricaine et en République démocratique du Congo. Nous sommes d’accord avec elle qu’il importera d’agir en tenant compte des lacunes identifiées, mais aussi des bonnes pratiques relevées, qui peuvent faire la différence, si elles sont reproduites ailleurs et appliquées de façon plus systématique.

Nous sommes aussi d’accord avec le Secrétaire général adjoint Khare que la lutte contre les abus sexuels est l’affaire de tous; qu’il nous faut agir en partenariat.

Nous espérons vivement qu’avec l’appui des Etats membres, l’action qui est entreprise en ce moment sous l’autorité du Secrétaire général et sous la coordination de Mme Jane Holl Lute saura mettre à l’abri à l’avenir les populations particulièrement vulnérables à l’exploitation et aux atteintes sexuelles dans les théâtres d’opération: les femmes et les enfants, dont la protection est une priorité constante pour mon pays. Aujourd’hui j’ai l’honneur de pouvoir vous informer que le Luxembourg a décidé de faire une contribution financière de 150.000 dollars pour soutenir le travail de la Coordinatrice spéciale et de son équipe. Nous espérons que cet appui aidera Madame Jane Holl Lute à mettre en œuvre son mandat dans les délais impartis et à initier voire consolider les mesures nécessaires pour prévenir et mettre un terme à l’exploitation et aux atteintes sexuelles commises par les personnels de l’ONU.

Je vous remercie.

Retour