Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Session annuelle du Conseil d’administration d’ONU Femmes >

Session annuelle du Conseil d’administration d’ONU Femmes

Publié le mardi 27 juin 2017

New York, le 27 juin 2017

 

Intervention de S.E. M. Christian Braun

Ambassadeur, Représentant permanent du Luxembourg

 

Merci Madame la Présidente, Madame la Directrice Exécutive,

Permettez-moi tout d’abord de saluer le travail d’ONU Femmes en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes. Les résultats figurant dans le rapport annuel ont à nouveau démontré l’importance de l’intervention d’ONU Femmes. Ainsi, 28 pays, totalisant une population féminine de plus de 1,2 milliard de personnes, ont augmenté les ressources budgétaires allouées à l’égalité des sexes. En termes de lutte contre la violence à l’égard des femmes et des filles, 24 pays, totalisant une population féminine de plus de 1 milliard de personnes ont renforcé leur législation pour mettre fin à ce fléau.

Vous le savez, le Luxembourg est un fervent défenseur du principe de l’égalité entre hommes et femmes. Ce principe est ancré dans notre Constitution. Notre gouvernement est doté d’un ministère exclusivement dédié à la cause de l’égalité entre femmes et hommes. Nous avons introduit le principe de l’égalité des salaires entre femmes et hommes dans notre Code du Travail, et nous sommes prêts à participer à la plateforme sur l’égalité salariale (« Equal Pay Platform ») lancée par ONU Femmes avec l’OIT.  Mon pays intègre un volet « genre » dans tous les programmes indicatifs de coopération avec ses pays partenaires et applique le thème du genre de manière transversale dans tous les programmes de développement rural de la coopération au développement.

En 2017, le Luxembourg a augmenté sa contribution au budget de base d’ONU Femmes de 18 %, la portant ainsi à 1.300.000 euros. Depuis 2016, nous fournissons un appui à ONU Femmes pour son programme phare qui vise à renforcer l’autonomisation économique des femmes en développant une agriculture qui résiste aux effets du changement climatique au Mali, pour un montant total de 3.950.000 euros couvrant la période de 2016 à 2020. Ces différentes activités témoignent de la confiance que mon pays porte à votre organisation.  

Permettez-moi de partager avec vous quelques brefs commentaires sur les priorités identifiées dans le cadre du prochain plan stratégique. Nous souscrivons aux 5 domaines de résultats du plan stratégique et en particulier aux 12 programmes phares identifiés. Nous saluons également le renforcement des liens entre les résultats et les ressources grâce à la mise en place d’un cadre de ressources rationalisé. Etant donné que la capacité d’ONU Femmes de recueillir et d’analyser les données ventilées par sexe demeure faible, nous saluons le fait qu’un des douze programmes phares se concentre exclusivement sur cette question. 

Dotée d’un triple mandat, normatif, de coordination et opérationnel, ONU Femmes dispose des outils nécessaires pour améliorer la coopération avec les autres acteurs du système des Nations Unis. Nous encourageons ONU Femmes à appliquer l’initiative « Unis dans l’Action » dans les pays qui ont choisi de l’adopter, à renforcer les partenariats et les programmes conjoints et à assurer une coordination étroite afin d’éviter les doublons sur le terrain.

Vous le voyez, ONU Femmes peut compter sur le soutien du Luxembourg dans la phase de changements qu’elle traverse. Nous appuyons en particulier la demande d’augmenter le financement provenant du budget ordinaire de l’ONU pour couvrir les activités normatives d’ONU Femmes. Enfin, permettez-moi de féliciter Madame la Directrice Exécutive, pour son nouveau mandat de quatre ans à la tête de votre organisation. 

 

Je vous remercie.

Retour