Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Soudan du Sud : Déclaration à la presse du Conseil de séc... >

Soudan du Sud : Déclaration à la presse du Conseil de sécurité

Publié le lundi 30 décembre 2013

SC/11236
AFR/2787

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, M. Gérard Araud (France):

Le 30 décembre, les membres du Conseil de sécurité ont entendu par vidéoconférence les exposés de la Représentante spéciale du Secrétaire général, Hilde Johnson, et du commandant de la Force de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), le général de division Delali Johnson Sakyi.

Les membres du Conseil de sécurité se sont déclarés profondément préoccupés par la situation au Soudan du Sud, notamment par les effets dévastateurs que la crise a sur la population civile et par la menace qui continue de peser sur les civils.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur appui aux efforts que l’Autorité intergouvernementale pour le développement déploie pour rétablir la paix.  Ils se sont félicités de la tenue du Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Autorité le 27 décembre et de l’action décisive que l’Autorité mène pour encourager les dirigeants du Soudan du Sud à engager immédiatement le dialogue.

Les membres du Conseil ont à nouveau appelé à la cessation immédiate des hostilités et demandé au Président Salva Kiir, à l’ancien Vice-Président Riek Machar et aux autres responsables politiques d’engager de toute urgence des discussions directes sans conditions préalables.  Ils ont souligné que la cessation des hostilités et l’ouverture du dialogue devaient intervenir sans plus tarder.

Les membres du Conseil ont à nouveau demandé à tous les intéressés d’assurer la protection pleine et entière des civils et du personnel et installations de l’Organisation des Nations Unies, de permettre l’accès de l’aide humanitaire, de libérer tous les détenus politiques et de mettre fin à toutes les atrocités.  Ils se sont réjouis des mesures prises pour renforcer les moyens d’enquête de la MINUSS en matière de droits de l’homme.  Ils ont souligné leur détermination à faire en sorte que les auteurs de violations des droits de l’homme répondent de leurs actes. 

Les membres du Conseil ont félicité les responsables et le personnel de la MINUSS qui, par leur action, sauvent des vies, et encouragé les pays fournisseurs de contingents et de personnel de police à soutenir la Mission dans le cadre de la coopération entre missions et par le déploiement de contingents et de forces de police supplémentaires.  Ils ont félicité les États Membres qui ont répondu rapidement aux appels de l’ONU en proposant des troupes et des moyens de mise en œuvre supplémentaires pour renforcer la MINUSS et, à cet égard, ont demandé au

Gouvernement du Soudan du Sud d’accepter toutes les offres présentées par l’ONU, sans conditions et quel que soit le pays d’origine.  Ils ont condamné les entraves mises à l’action menée par la MINUSS pour protéger les civils et exhorté toutes les parties au Soudan du Sud à permettre à la Mission de fonctionner pleinement et immédiatement. 

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur ferme volonté de soutenir la recherche d’une solution pacifique à la crise au Soudan du Sud et souligné leur détermination à appuyer tous les efforts déployés en ce sens.  Ils ont également décidé de se réunir régulièrement pour suivre l’évolution de la situation et évaluer la nécessité de prendre des mesures supplémentaires.

Retour