Recherche avancée

New York - Représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations Unies > News > Tremblement de terre à Haïti : contributions du Luxembourg >

Tremblement de terre à Haïti : contributions du Luxembourg

Publié le jeudi 21 janvier 2010

Pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre de magnitude 7 qui a frappé l’ouest d'Haïti dans la région de la capitale Port-au-Prince, le mardi 12 janvier 2010, le Luxembourg a décidé d’accorder des aides d’urgence à hauteur de 1,2 millions d’euros à mettre en œuvre en collaboration avec ses partenaires en matière humanitaire.

Dans une première phase, la Coopération luxembourgeoise a décidé d’allouer un montant de 500.000 euros à travers les partenaires suivants :

  • 200.000 euros au Programme alimentaire mondial (PAM) : aide alimentaire ;
  • 50.000 euros à Objectif Tiers Monde : eau potable, nourriture et soins médicaux ;
  • 50.000 euros à la Fondation Caritas Luxembourg : prise en charge d’un camp de déplacés ;
  • 100.000 euros à Care in Luxembourg : eau potable et abris provisoires ;
  • 50.000 euros pour le déploiement d’une équipe conjointe de recherche et de secours (Protection civile et Croix-Rouge) ;
  • 50.000 euros pour le déploiement d’une équipe Emergency Rescue Unit (ERU) de la Croix-Rouge.

La ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire a ensuite décidé d’allouer un montant supplémentaire de 700.000 euros aux projets suivants :

  • 200.000 euros à l’UNICEF (protection des enfants, eau et assainissement) ;
  • 200.000 euros à Handicap International Luxembourg : appui hospitalier, fourniture d’aide à la mobilité, kinésithérapie ;
  • 150.000 euros à Médecins sans Frontières Luxembourg : soins médicaux ;
  • 100.000 euros à la Croix-Rouge luxembourgeoise : 2.000 « shelter kits» ;
  • 50.000 euros à SOS Villages d’Enfants Monde Luxembourg : nourriture, médicaments, vêtements, soins de base, support psychologique.

Il a également été décidé de réserver une enveloppe de 500.000 euros par an sur la période 2010-2012 pour soutenir les activités de réhabilitation et de reconstruction à Haïti.

Le gouvernement continuera à suivre de près l’évolution de la situation sur le terrain pour adapter sa réponse en fonction de l’évaluation des besoins.

Retour