Recherche avancée

Accueil > Coopération et action humanitaire > Archives des actualités 2007

Archives des actualités 2007

18 décembre 2007 - Point presse des ministres Jean Asselborn et Jean-Louis Schiltz

(les ministres Asselborn et Schiltz lors du point presse)

Au lendemain de la conférence des donateurs pour l'état palestinien qui s'est tenue à Paris le 17 décembre 2007, le ministre des Affaires étrangères et de l'Immigration, Jean Asselborn, et le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, ont fait le point sur, d'une part, la situation politique au Moyen-Orient après la conférence d'Annapolis et, d'autre part, sur l'aide de la coopération luxembourgeoise au peuple palestinien.

Le Grand-Duché de Luxembourg a annoncé une aide globale de 21 millions d'euros pour les années 2008-2010. Ceci corrobore l'effort consenti en 2007, qui avait déjà représenté une augmentation de près de 33% de l'enveloppe par rapport à 2006. Cet engagement financier sera consacré à la coopération multilatérale, à l'assistance bilatérale, à des opérations d'assistance humanitaire et d'urgence, ainsi que pour appuyer les projets d'ONG luxembourgeoises actives sur le terrain.

8 - 9 décembre 2007 - Jean-Louis Schiltz au 2e sommet UE-Afrique

 

Le 2e sommet UE-Afrique s'est déroulé les 8 et 9 décembre 2007 à Lisbonne et a abouti à un nouveau 'partenariat stratégique' entre 27 pays européens et 53 pays africains.

Le gouvernement luxembourgeois, à travers les activités de la coopération luxembourgeoise, accorde une importance particulière à l'Afrique dans la mesure où, à l'heure actuelle, six de ses dix pays 'partenaires privilégiés' se situent sur ce continent, à savoir le Burkina Faso, le Cap-Vert, le Mali, la Namibie, le Niger et le Sénégal.

Pour compléter le tableau de l'engagement luxembourgeois en Afrique, il faut mentionner aussi la participation à des projets dans cinq autres pays africains, les cofinancements d'activités d'ONG luxembourgeoises par le ministère de la Coopération, ou encore, parmi d'autres, les apports d'aide humanitaire et alimentaire. Ces actions s'inscrivent prioritairement dans la mise en oeuvre des Objectifs du millénaire pour le développement.

3 décembre 2007 - Visite de travail d'une délégation du CAD

 

Le lundi 3 décembre, une délégation d'évaluateurs du Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE a entamé une visite de travail de plusieurs jours à Luxembourg dans le but d'analyser les efforts fournis par le Grand-Duché en matière de coopération au développement.

Dans le cadre de cet examen par les pairs, les évaluateurs rencontrent les principaux acteurs de la coopération luxembourgeoise, notamment le ministre Schiltz et ses services, les membres de la Commission concernée de la Chambre des députés, les responsables de l'agence d'exécution Lux-Development et le Cercle des ONG de développement.

27 novembre 2007 - Lancement du Rapport sur le développement humain 2007 du PNUD

 

" La lutte contre le changement climatique : un impératif de solidarité humaine dans un monde divisé "

Le rapport sur le développement humain 2007 du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) est dédié au changement climatique, ou plutôt à la lutte contre le changement climatique en tant que " impératif de solidarité humaine ".

Le rapport de 2006 avait déjà traité d'un sujet relatif à l'environnement obstacle au développement et à la lutte contre la pauvreté : la crise mondiale de l'eau et de l'assainissement.

Le rapport 2007 va encore plus loin. Il part de la prémisse que le changement climatique constitue un obstacle majeur, sinon l'obstacle principal, au développement humain au 21e siècle. Il souligne qu'à défaut de réveiller l'opinion publique et politique mondiale et de passer immédiatement à l'action, tout effort de développement sera réduit à néant par des changements climatiques à niveau planétaire dont les signes avant-coureurs - sécheresses, inondations, tempêtes de plus en plus violentes - sont déjà ressentis aujourd'hui. Le changement climatique sapera les efforts nationaux et internationaux de réduction de la pauvreté. Il empêchera la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement.

Le rapport annuel du PNUD publie également l'Indicateur du développement humain (IDH) qui classe 177 pays membres des Nations Unies en termes de développement humain.

Pour 2007, l'on note une progression de quelques places pour six des dix de pays partenaires de la Coopération luxembourgeoise : le Laos (+3) et le Vietnam (+4), le Nicaragua (+2) ainsi que trois des six pays partenaires africains à savoir le Cap Vert (+4), le Mali (+2), et surtout le Niger (+3), qui en 2006 de même qu'en 2005 se situait en dernière place de la liste. A noter également que deux pays partenaires de la Coopération luxembourgeoise, à savoir le Sénégal et la Namibie, restent constants tandis que deux d'entre eux reculent légèrement, à savoir le Burkina Faso (-2) et le Salvador (-2).

Pour en savoir plus :

26 novembre 2007 - Rencontre avec le ministre de l'Education et de l'Enseignement supérieur du Cap-Vert

(le ministre Schiltz et le ministre Martins)

Le 26 novembre 2007, le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a reçu Madame Filomena Martins, ministre de l'éducation et de l'Enseignement supérieur du Cap-Vert, l'un des dix pays partenaires privilégiés de la Coopération luxembourgeoise.

Cette rencontre a permis aux deux ministres de faire le point sur la coopération entre les deux pays, en particulier sur les projets dans le secteur de l'éducation. A noter que 40% de l'enveloppe du 2e Programme indicatif de coopération (PIC) conclu pour la période 2006-2010 sont alloués à ce secteur.

22 novembre 2007 - Visite à Luxembourg du Directeur exécutif d'ONUSIDA

(le directeur exécutif d'ONUSIDA Peter Piot et le ministre Schiltz)

A quelques jours de la journée mondiale de lutte contre le VIH/sida, le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a reçu à Luxembourg le Directeur exécutif d'ONUSIDA, le Dr Peter Piot.

A cette occasion, le ministre Schiltz et le Dr Piot ont signé un accord de cofinancement pour le projet " aids2031 ", en présence du Dr Robert Hemmer, qui en tant que membre du comité directeur du projet, sera activement impliqué dans la réalisation de ce dernier.

Initié par le programme conjoint des Nations unies pour la lutte contre le sida ONUSIDA [1] , " aids2031 " est un projet pluridisciplinaire qui vise à développer une stratégie globale de lutte contre le VIH/sida à l'horizon 2031, année qui marquera les 50 ans de la découverte du virus du sida.

A cet effet, l'initiative" aids2031 " regroupera des spécialistes de tous les secteurs et de tous les horizons (médical, technologique, pharmaceutique, social, politique, communications, etc.) qui, dans le cadre de neuf groupes de travail, vont examiner les réactions à la pandémie par le passé et au présent, recueillir des vues, analyser et finalement proposer des objectifs et une stratégie pour les atteindre (ex : prévoir l'évolution de la pandémie, identifier les populations à risques, développer des stratégies pour intervenir, définir les rôles des différents acteurs) dans un rapport final intitulé " aids 2031 : an agenda for the future " attendu en 2009.

Le Dr Piot s'est félicité du soutien continu et croissant du Luxembourg qui date des débuts d'ONUSIDA en 1997. Il a souligné que l'appui substantiel du Grand-Duché dans le cadre de ce projet ne se limitait pas aux ressources financières, mais ajoute une composante intellectuelle et académique en la personne du Dr Hemmer, qui est un des pionniers dans le domaine de la recherche contre le sida.

[1] Les " co-parrains " d'ONUSIDA sont : UNHCR, UNICEF, UNDP, UNFPA, UNODC, UNESCO, PAM, BIT, OMS et BM

21 novembre 2007 - 5e commission de partenariat entre le Luxembourg et le Sénégal

(le ministre d'Etat, ministre de l'Economie et des Finances du Sénégal Abdulaye Diop et le ministre Schiltz)

Le 21 novembre 2007 s'est tenue à Luxembourg la 5e Commission de partenariat entre le Grand-Duché du Luxembourg et la République du Sénégal, sous la présidence du ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz et du ministre d'Etat, ministre de l'Economie et des Finances du Sénégal Abdoulaye Diop.

Dans un premier temps, les deux ministres ont procédé au bilan du premier programme indicatif de coopération (PIC) entre le Luxembourg et le Sénégal qui portait sur la période 2002-2006 et dont la mise en oeuvre a donné entière satisfaction.

D'autre part, la commission de partenariat a permis de faire le point sur le processus d'identification et de formulation des programmes du PIC de deuxième génération, couvrant la période 2007-2011, qui cible prioritairement :

  • la lutte contre le chômage des jeunes par la formation et l'insertion professionnelles
  • la santé de base
  • l'accès à l'eau potable et l'assainissement
  • la bonne gouvernance

Le PIC 2007-2011, signé à Dakar le 26 janvier 2007, vise à soutenir le gouvernement sénégalais dans la mise en oeuvre de son Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté, notamment dans les régions de Matam, Saint Louis, Louga et Thiès.

Les deux ministres se sont félicités du partenariat constant et du dialogue permanent qui ont caractérisé tant la mise en oeuvre du premier PIC que la formulation du second.

19 et 20 novembre 2007 - Jean-Louis Schiltz participe à la réunion des ministres de la Coopération au développement à Bruxelles

(Le Ministre Schiltz et Louis Michel, Commissaire européen en charge du développement et de l'aide humanitaire)(Photo : Le Conseil de l'Union européenne)

Jean-Louis Schiltz, ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, participe les 19 et 20 novembre 2007 aux travaux du Conseil 'Affaires générales et relations extérieures' consacré aux questions de coopération au développement.

Les ministres de la Coopération au développement traitent notamment des questions liées à la négociation d'accords de partenariat économiques avec les pays ACP. L'avenir des relations entre l'UE et le Cap-Vert, l'engagement européen face aux situations de fragilité, l'efficacité de l'action extérieure de l'Union dans le cadre de la stratégie UE-Afrique, de même que la politique de cohérence pour le développement (PCD) figurent également à l'ordre du jour.

Une session de travail conjointe des ministres du Développement et de leurs collègues de la Défense est dédiée à la question du lien entre la sécurité et le développement.

13 novembre 2007 - Inauguration de la Maison de la microfinance

 

La cérémonie d'inauguration de la Maison de la microfinance s'est déroulée le mardi 13 novembre 2007, à Luxembourg, en présence de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse de Luxembourg et du ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz.

Pour en savoir plus:

12 novembre 2007 - 4e Commission de partenariat entre le Luxembourg et le Burkina Faso

(le ministre de l'Economie et des Finances du Burkina Faso Jean-Baptiste Compaoré et le ministre Schiltz)

Le 12 novembre 2007 s'est tenue à Luxembourg la 4e Commission de partenariat entre le Grand-Duché du Luxembourg et le Burkina Faso, sous la présidence du ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, et du ministre de l'Economie et des Finances du Burkina Faso Jean-Baptiste Compaoré.

à cette occasion, les deux ministres ont signé le 2e Programme indicatif de coopération (PIC), qui fournira le cadre de la coopération au développement entre les deux pays pour la période 2008-2012.

En s'appuyant sur les résultats très positifs du PIC 2003-2007, le nouveau PIC se concentrera davantage sur la lutte contre la pauvreté ainsi que sur des aspects d'accès aux ressources naturelles, à la formation, à l'emploi, à la création de nouvelles opportunités économiques et à l'entrepreneurariat (pauvreté de potentialité), comme l'a déclaré Jean-Louis Schiltz lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de l'Economie et des Finances burkinabè.

Concrètement, le PIC 2008-2012 a pour objectif global de contribuer au renforcement des capacités pour un développement économique viable et la réduction de la pauvreté au Burkina Faso. Afin de renforcer l'impact de la Coopération luxembourgeoise au Burkina Faso, il sera centré sur deux secteurs de concentration, à savoir, d'une part, la gestion durable des ressources naturelles (y compris l'appui à la gestion rationnelle et participative des ressources forestières, la lutte contre la désertification et la gestion durable des terres, l'appui à la valorisation et au développement de filières d'espèces porteuses, l'appui au programme des plates-formes multifonctionnelles) et, d'autre part, l'enseignement technique et la formation professionnelle (y compris l'insertion socio-professionnelle et la promotion de l'emploi).

Le PIC signé avec le Burkina Faso vise à soutenir le gouvernement burkinabè dans la mise en oeuvre de son Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) ainsi qu'à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement.

L'enveloppe budgétaire mise à disposition du programme 2008-2012 avec le Burkina Faso s'élève à 62,9 millions d'euros, contre 21,6 alloués à l'ancien PIC 2003 - 2007.

Le ministre Compaoré a quant à lui salué le caractère particulier du partenariat qu'il a qualifié de " dynamique, fructueux et qui donne des résultats " et exprimé le voeu que le PIC de deuxième génération rencontre un succès identique à celui du premier.

9 novembre 2007: Réponse aux catastrophes naturelles au Nicaragua, au Mexique, en République Dominicaine, en Haïti et au Vietnam - contributions du gouvernement luxembourgeois

Pour venir en aide aux populations affectées par les inondations au Nicaragua, résultant du passage de l'ouragan Félix et de pluies incessantes, le gouvernement soutiendra un projet de réhabilitation agricole de la Fondation Caritas Luxembourg à hauteur de 40 000 euros dans ce pays partenaire de la coopération luxembourgeoise.

En réponse aux graves inondations au Mexique, le gouvernement financera la fourniture de 2 700 kits d'hygiène d'une valeur de 50 000 euros par l'intermédiaire de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Par ailleurs, il contribuera 50 000 euros à la Fondation Caritas pour venir en aide aux communautés villageoises isolées de l'état de Chiapas, alors que l'aide humanitaire internationale paraît se concentrer sur l'état de Tabasco, plus facilement accessible.

Suite au passage de l'ouragan Noël, le gouvernement allouera 75 000 euros au Programme alimentaire mondial pour la distribution de nourriture aux populations affectées en République dominicaine. Quant à Haïti, pays qui n'a pas officiellement sollicité l'assistance de la communauté internationale, le ministère continue à surveiller la situation et envisage de participer à la phase de réhabilitation.

La tempête Lekima et les intempéries consécutives ont causé de graves inondations dans 27 provinces vietnamiennes, affectant plus de deux millions de personnes. Le gouvernement luxembourgeois a décidé de contribuer aux efforts du gouvernement vietnamien en matière d'assistance humanitaire à hauteur 50 000 euros.

8 novembre 2007 -Entrevue avec le président de l'Assemblée nationale du Laos

(Jean-Louis Schiltz et Thongsing Thammavong, Président de l'Assemblée nationale lao)

En visite officielle au Luxembourg du 7 au 11 novembre, SEM Thongsing Thammavong, Président de l'Assemblée nationale de la République Démocratique Populaire lao, accompagné d'une délégation parlementaire, a été reçu le 8 octobre par le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz.

L'entretien a porté essentiellement sur les relations bilatérales entre le Luxembourg et le Laos, l'un des deux pays partenaires privilégiés du Luxembourg en Asie, avec un accent particulier sur les différents aspects de la coopération entre les deux pays, notamment dans les domaines de la santé, du développement local ainsi que de l'éducation et de la formation professionnelle.

Le développement durable, les droits de l'homme, la question de la minorité Hmong et la situation en Birmanie/au Myanmar ont également été abordés au cours de l'entrevue.

7-9 novembre 2007 - Les Journées européennes du développement à Lisbonne

 

Consacrées au thème du changement climatique, les Journées européennes du développement se déroulées du 7 au 9 novembre 2007 à Lisbonne.

La coopération luxembourgeoise était présente à cette deuxième édition des Journées, lors de laquelle le Commissaire européen en charge du développement et de l'aide humanitaire Louis Michel a appelé à la création d'une facilité mondiale pour l'emprunt en faveur des pays en développement, pour l'adaptation aux effets du changement climatique.

26 octobre 2007 - Visite au Luxembourg du ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert

(Victor Borges, ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert, et Jean-Louis Schiltz)

Le 26 octobre 2007, le ministre des Affaires étrangères de la République du Cap-Vert, Victor Borges, a effectué une visite de travail au Luxembourg.

Il a été accueilli par le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de l'Immigration, Jean Asselborn, et par le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz.

Les discussions ont porté essentiellement sur les relations bilatérales ainsi que sur le partenariat spécial Union européenne/Cap-Vert.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre Victor Borges, Jean-Louis Schiltz a signalé que les relations bilatérales entre le Luxembourg et le Cap-Vert étaient excellentes et que les contactes politiques étaient intenses.

Jean-Louis Schiltz s'est réjoui de la récente adoption par la Commission européenne d'une communication sur l'avenir des relations entre l'Union européenne et la République de Cap-Vert. 'Cette adoption est l'aboutissement d'un long processus et Victor Borges est le grand ordonnateur de ce partenariat spécial entre l'Union européenne et la Cap-Vert', a déclaré le ministre luxembourgeois, et d'y ajouter: 'Le fait que ce partenariat ait pu se concrétiser constitue un grand moment pour le Cap-Vert mais également un grand moment pour l'Union européenne'.

Le ministre de la Coopération a ensuite énuméré les raisons qui justifient ce partenariat spécial:

  • les liens historiques entre l'Union européenne et le Cap-Vert,
  • la proximité du Cap-Vert avec les régions ultrapériphériques de l'Union européenne,
  • les valeurs communes: la démocratie, les droits de l'Homme, la bonne gouvernance et l'état de droit.

Jean-Louis Schiltz a ajouté qu'il y avait aussi de nombreux intérêts communs, notamment dans le domaine de la sécurité avec la coopération judiciaire et policière pour combattre l'immigration clandestine et le trafic de drogues.

'Le partenariat spécial entre l'Union européenne et le Cap-Vert est une occasion unique de passer au-delà des relations bilatérales et de dépasser une fois pour toute la relation donateur-bénéficiaire', a déclaré Jean-Louis Schiltz qui s'est aussi réjoui du fait qu'au niveau des Nations unies, le Cap-Vert était en train de réussir sa graduation pour accéder dans le cercle des pays à revenus intermédiaires, ce qui témoignerait de la vigueur des efforts entrepris au Cap-Vert.

'C'est un signal politique fort et une étape importante pour le rapprochement entre le Cap-Vert et l'Union européenne. Le Luxembourg a modestement contribué à réaliser ce rapprochement. Le Luxembourg a été dans cet exercice l'un des avocats du Cap-Vert au sein de l'Union européenne. J'exprime donc au nom du gouvernement luxembourgeois notre satisfaction relative à ce partenariat spécial', a dit Jean-Louis Schiltz.

23 octobre 2007 -Leministre Jean-Louis Schiltz reçoit des élèves de 11e CM du Fieldgen

 

Le 23 octobre 2007, le ministre Schiltz a reçu plusieurs élèves de la classe 11e CM de l'Ecole Privée Fieldgen dans le cadre de la réalisation par leur école d'un livre de recettes à base de produits issus du commerce équitable.

Au cours de leur interview avec le ministre, les cinq élèves, accompagnées de leur professeur Romain Neu, ont montré un grand intérêt pour le commerce équitable en particulier et la coopération au développement luxembourgeoise en général.

A noter que le bénéfice réalisé avec ce livre de recettes sera entièrement versé à des organisations actives dans les domaines sociaux, tiers-mondistes ou écologiques.

16 octobre 2007 - Visite au Laos du ministre Jean-Louis Schiltz

(Le ministre Jean-Louis Schiltz en visite de courtoisie auprès de M. Bouasone Bouphavanh, Premier ministre du Laos)(Le ministre Jean-Louis Schiltz avec M. Soulvong Daravong, président duCommittee for Planning and Investment)

La deuxième étape de son déplacement en Asie a conduit le ministre de la Coopération au développement et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz au Laos. La visite était placée sous le signe du dixième anniversaire des relations diplomatiques entre le Grand-Duché de Luxembourg et la RDP Lao.

Les travaux de la quatrième commission de partenariat ont dominé l'agenda. Cette commission de partenariat a été l'occasion de passer en revue les différents aspects de la coopération entre le Luxembourg et le Laos, notamment dans les domaines de la santé, du développement local ainsi que de l'éducation et de la formation professionnelle.

Au terme de la commission de partenariat, il a été procédé à la signature de plusieurs accords, notamment d'un programme intégré de développement du secteur de la santé, d'un projet de formation bancaire et d'un programme de réforme du secteur public dont la mise en oeuvre est confiée aux Nations unies.

Des rencontres avec le Premier ministre Bouasone Bouphavanh et le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Thongloun Sisoulith ont permis de faire le point sur les relations entre les deux pays, mais aussi d'aborder des sujets d'actualité politique, en particulier la situation en Birmanie/au Myanmar, les droits de l'homme et la question de la minorité Hmong.

La visite au Laos s'est clôturée par la visite d'un projet de l'ONG luxembourgeoise Aide au développement de la santé. Cette ONG luxembourgeoise, dont la cheville ouvrière est le Dr Richard Schneider, est active depuis dix ans dans le domaine de la chirurgie cardiaque au Laos.

13 octobre 2007 - Visite au Vietnam du ministre Jean-Louis Schiltz

(Le Ministre Jean-Louis Schiltz et le Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung)

Le troisième jour de la visite du ministre Schiltz au Vietnam était placée sous le signe des entrevues politiques.

Après avoir rencontré le ministre de la Santé, pour faire le point sur les projets de la coopération luxembourgeoise dans le domaine de la santé, le ministre Schiltz, en sa qualité de ministre des Communications, a eu un échange de vues avec son homologue vietnamien Le Doan Hop. Cette entrevue a été l'occasion d'évoquer la participation de la société luxembourgeoise SES dans le programme de satellite Vinasat.

Le ministre Schiltz a également rencontré le Premier ministre Nguyen Tan Dung. Cette entrevue a permis de faire de façon générale le point sur les relations entre le Vietnam et le Luxembourg.

Jean-Louis Schiltz et le ministre des Finances Vu Van Ninh ont signé un protocole d'accord relatif à un projet de développement des marchés de capitaux.

A la suite de cette signature, le ministre Schiltz, accompagné de représentants des associations luxembourgeoises des Banques et Banquiers (ABBL) et des Fonds d'investissement (ALFI), a ouvert un séminaire d'information sur les atouts de la place financière internationale du Luxembourg devant le monde politique et financier à Hanoi.

Après avoir rencontré les représentants du Comité populaire de la province de Hué, le ministre a visité l'école hôtelière et la Villa Hué, l'hôtel d'application, où les étudiants gagnent des premières expériences professionnelles qui les préparent à leur future carrière dans ce secteur. Ces deux établissements constituent des éléments importants du projet de tourisme qui a été réalisé au cours des dernières dix années.

10-20 octobre 2007 - Le ministre de la Coopération, Jean-Louis Schiltz, en visite de travail au Vietnam, au Laos et au Japon

 

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, a entamé le 10 octobre 2007 une visite de travail de 10 jours en Asie qui le mènera en République socialiste du Vietnam et en République démocratique populaire Lao, les deux pays partenaires asiatiques de la coopération luxembourgeoise, ainsi qu'au Japon.

Au Vietnam, le ministre Jean-Louis Schiltz a présidé la 4e commission de partenariat avec son homologue vietnamien, Vo Hong Phuc, ministre du Plan et des Investissements, qui est en charge de la coopération au développement.

Cette commission de partenariat, qui fait le point sur le programme indicatif de coopération signé entre le Luxembourg et le Vietnam et couvrant les années 2006 à 2010, s'est conclue par la signature de deux accords de financement relatifs à des projets de développement mis en oeuvre par le système des Nations unies.

Le 11 octobre, le ministre Schiltz a visité un projet de réhabilitation de personnes souffrant de lésions de la colonne vertébrale, projet mis en oeuvre par l'ONG Handicap International Luxembourg a.s.b.l.

Il a également visité l'école hôtelière de Hué, un projet de formation professionnelle dans le domaine du développement touristique.

Jean-Louis Schiltz a mis à profit son séjour pour s'adresser à Ho Chi Minh Ville et à Hanoi aux participants d'un séminaire de promotion économique intitulé 'Luxembourg: your privileged partner in Europe'.

10-12 septembre 2007 - Assises de la Coopération luxembourgeoise 2007

 

L'édition 2007 des Assises de la Coopération luxembourgeoise s'est tenue du 10 au 12 septembre à Luxembourg.

Les Assises constituent une fois par année une opportunité privilégiée de discussion et d'échange entre les multiples acteurs de la Coopération luxembourgeoise. Ainsi, quelque 150 représentants de la Chambre des députés, de la Direction de la Coopération du Ministère, des ONG de développement, de l'agence Lux-Development, des ambassades des pays partenaires et des ambassades luxembourgeoises dans les pays partenaires ont assisté à quatre sessions de travail sur différents aspects du sujet des Assises 2007, la qualité de l'aide.

Présentations :

10 septembre 2007 - Présentation du rapport annuel de la Coopération luxembourgeoise (2006)

 

Le Ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a présenté aujourd'hui le rapport annuel 2006 de la coopération luxembourgeoise au développement à la Commission des Affaires étrangères et européennes, de la Défense, de la Coopération et de l'Immigration de la Chambre des Députés.

Le rapport peut être téléchargé ici (5,29 Mo).

Elaboré par la Direction de la coopération au développement du ministère des Affaires étrangères et de l'Immigration, ce rapport annuel renseigne sur l'évolution de l'aide publique luxembourgeoise au développement et du Fonds de la coopération au développement, ainsi que sur la coopération avec les pays partenaires privilégiés, la coopération bilatérale dans d'autres pays en développement, la coopération multilatérale, la coopération avec les ONG oeuvrant dans le domaine de la coopération au développement, l'aide humanitaire et l'aide alimentaire d'urgence, l'assistance technique, et la politique de la coopération luxembourgeoise en matière d'évaluation.

En 2006, l'aide publique au développement (APD) du Luxembourg a continué de croître en volume: tous ministères confondus, l'APD s'est finalement élevée en 2006 à 231.510.318 EUR. Il s'agit d'une augmentation de près de 25 millions EUR soit 12% par rapport au montant de l'APD en 2005 (207.387.692 EUR). Exprimée en pourcentage du Revenu national brut (RNB) tel que prescrit par les normes établies par le Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE, l'APD s'élève en 2006 à 0,89%.

Avec ce ratio, le Luxembourg continue de figurer, ensemble avec la Suède, la Norvège, les Pays-Bas et le Danemark, parmi les cinq pays au monde qui respectent l'engagement pris en 1970 au sein de l'Assemblée générale des Nations unies de consacrer 0,7% de leur RNB au développement.

23 août 2007 - Tremblement de terre au Pérou: contribution du gouvernement luxembourgeois

Ayant signalé le 17 août 2007 sa disponibilité à soutenir des programmes d'urgence et de réhabilitation après le tremblement de terre au Pérou, le gouvernement a entre-temps décidé de donner suite à deux requêtes qu'il a reçues, l'une de la Caritas et l'autre de la Croix-Rouge.

Ainsi, le gouvernement soutient à hauteur de 50.000 euros, par l'intermédiaire de la Fondation Caritas Luxembourg, l'aide d'urgence mise en oeuvre par la Caritas péruvienne.

Par ailleurs, le gouvernement luxembourgeois contribue 25.000 euros à la Croix-Rouge luxembourgeoise afin de cofinancer la participation de la nouvelle ERU (Emergency Rescue Unit) aux opérations de secours au Pérou. Cette unité logistique multinationale comprendra un expert luxembourgeois à partir du 6 septembre.

De plus, à la demande du gouvernement péruvien, le gouvernement procède au financement de 2.500 couvertures d'un coût total de 15.000 euro. Il accorde en outre une contribution de l'ordre de 20.000 euros à l'Association Luxembourg-Pérou pour une distribution alimentaire.

Rappelons que le Premier ministre Jean-Claude Juncker avait adressé en date du 17 août 2007 un message de solidarité à son homologue péruvien et l'avait assuré de la solidarité du peuple luxembourgeois dans l'épreuve.

3 août 2007 - Remise du livre de M. Kuzwela Mulanda au Ministre Jean-Louis Schiltz

 

Le vendredi 3 août 2007, Monsieur Robert Kuzwela Mulanda a remis aux ministres Marie-Josée Jacobs, en charge des questions d'intégration, et Jean-Louis Schiltz, en charge des questions de coopération, son livre intitulé " Processus d'intégration des immigrés en Europe, complexité et défis ".

Prêtre de la diocèse de Kikwit en République démocratique du Congo, Monsieur Robert Kuzwela Mulanda vit actuellement au Luxembourg. Il est curé des paroisses dans le secteur pastoral de Larochette et chercheur au Centre Intercommunautaire à Luxembourg.

2 août 2007 - La stratégie du gouvernement luxembourgeois dans le domaine de l'action humanitaire

(A gauche du Ministre: M. Marc Bichler, Directeur de la Coopération au développement, à droite, Mme Marianne Donven, desk action humanitaire.)

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a fait le point, au cours d'une conférence de presse, sur la nouvelle stratégie du gouvernement luxembourgeois dans le domaine de l'action humanitaire.

Alors que jusqu'à récemment, la réponse aux catastrophes humanitaires se caractérisait par des interventions ponctuelles, l'action humanitaire est aujourd'hui complétée par une approche stratégique qui repose sur trois piliers :

  • l'aide d'urgence
  • la réhabilitation / reconstruction dans la phase transitoire
  • la prévention.

Si l'aide d'urgence constitue toujours le pilier le plus important de l'action humanitaire, le volet prévention, qui se voit consacrer 5% du budget humanitaire, revêt également une grande importance.

Pour illustrer l'approche pro-active adoptée par le gouvernement luxembourgeois dans le domaine de l'action humanitaire, le ministre Schiltz a également abordé la question de l'insécurité alimentaire dans la région du Sahel, notamment au Niger, ainsi que les crises humanitaires au Soudan et en République Démocratique du Congo.

2 et 3 juillet 2007 - Jean-Louis Schiltz aux Nations unies à Genève

(Rencontre avec le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon)

(Rencontre avec l'ancien Secrétaire général de l'ONU Kofi Annan)

(Rencontre avec le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres)

Le Ministre de la Coopération au Développement et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz participe les 2 et 3 juillet à Genève au segment de haut niveau du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC).

Dans ce cadre, il a rencontré lundi soir à Genève le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Considérant le Luxembourg comme une " locomotive " de la scène internationale dans le domaine de la coopération au développement, le Secrétaire général a abordé en particulier la coopération future avec le Ministre pour faire respecter les engagements internationaux en matière d'aide publique au développement, parmi lesquels en particulier l'engagament des Etats membres de l'UE pour atteindre d'ici 2015 une aide publique au développement de 0,7% du revenu national brut. L'entretien a par ailleurs porté sur la réforme des Nations Unies dans le domaine du développement, les contributions du Luxembourg aux missions de maintien de la paix de l'ONU ainsi que la situation en Afghanistan et au Darfour.

Mardi matin, le Ministre Schiltz a prononcé un discours lors de la session du Conseil économique et social des Nations Unies sur le sujet du " Renforcement de l'action menée pour éliminer la pauvreté et la faim, notamment grâce au partenariat mondial pour le développement ".

En marge de cette Conférence ministérielle, le Ministre Schiltz a rencontré l'ancien Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, qui est sur le point de lancer le Forum humanitaire global à Genève. Les objectifs et les modalités de ce nouveau Forum ont figuré au centre des discussions. Le Forum humanitaire global sera destiné à rassembler annuellement les acteurs principaux dans le domaine humanitaire à Genève. Ils se sont également entretenus au sujet de le concrétisation des engagements internationaux pour l'aide publique au développement ainsi que d'une autre initiative nouvelle de M. Annan, l'Alliance pour la " Révolution verte " en Afrique, censée oeuvrer en faveur de l'autonomie agro-alimentaire du continent africain.

Le Ministre s'est également entretenu avec le Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Dr Margaret Chan, et avec le Directeur général de l'Organisation internationale du Travail (OIT), Juan Somavia. La réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement, la réforme des Nations Unies ainsi que la consolidation de la coopération du Luxembourg avec ces deux organisations ayant leur siège à Genève ont été abordées lors de ces entretiens.

Le Ministre a rencontré mardi après-midi le Directeur général de l'Organisation du commerce (OMC) Pascal Lamy et le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres.

Avec Pascal Lamy, Jean-Louis Schiltz s'est entretenu des derniers développements dans le cadre des négociations du Doha Round. Ont de même été abordés la question des accords de partenariat économique (APE) et l'impact potentiel de ces négociations dans le contexte de l'OMC.

Au centre des discussions avec António Guterres ont figuré les pays en crise dans lesquels l'UNHCR est actif (Afghanistan, Soudan, Gabon, Laos, Somalie). Le Haut commissaire et le ministre ont profité de l'occasion pour faire le point sur les relations entre l'UNHCR et le Luxembourg et ils se sont félicités de l'excellence de celles-ci.

28 juin 2007 - Visite officielle au Luxembourg de Bouasone Bouphavanh, Premier ministre de la République démocratique populaire lao

 

Le Premier ministre de la République démocratique populaire du Laos, Bouasone Bouphavanh, s'est rendu au Luxembourg pour une visite officielle le 28 juin 2007. Il a été accompagné de Ponemck Dalaloy, ministre de la Santé publique, Somkot Mangnormek, ministre de l'éducation, ainsi que de Phongsavath Boupha, vice-ministre des Affaires étrangères.

S'exprimant devant la presse à l'issue des réunions de travail, le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker s'est félicité de la qualité des relations bilatérales avec le Laos: 'Le Laos est un pays qui nous est très cher et avec lequel nous entretenons des relations suivies depuis une bonne dizaine d'années'. Le 10e anniversaire des relations diplomatiques entre le Luxembourg et le Laos sera d'ailleurs célébré conjointement en septembre 2007. Pour conclure, le chef du gouvernement luxembourgeois a déclaré: 'Il y a entre le Luxembourg et le Laos désormais une belle histoire. Nous voulons être les ambassadeurs du Laos en Europe, notamment pour ce qui est de l'adhésion du Laos à l'Organisation mondiale du commerce.'

Le Laos est devenu en 1997 un des pays partenaires privilégiés de la coopération luxembourgeoise. 'Les relations que nous avons avec le Laos s'inscrivent dans une atmosphère de partenariat. Nous ne faisons pas de l'aide au développement au Laos, mais nous organisons avec nos amis lao un partenariat qui s'élargit de jour en jour', a dit Jean-Claude Juncker.

à noter qu'en matière du développement de la santé, le Luxembourg est le deuxième bailleur de fonds au Laos derrière le Japon.

Au niveau de la coopération luxembourgeoise avec le Laos, le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, a relevé que le premier programme indicatif de coopération (PIC) avec une enveloppe globale de € 20 millions pour les années 2003 à 2006 était en train d'être relayé par le deuxième PIC d'une enveloppe de € 35 millions et couvrant les années 2007 à 2010.

Pour Jean-Louis Schiltz, les principes de ce deuxième programme indicatif de coopération restent les mêmes que pour le premier, c'est-à-dire l'éradication de la pauvreté et le développement durable. Les programmes, dont certains sont déjà au stade de la formulation, se concentrent sur trois domaines précis: la santé, l'éducation et la formation professionnelle ainsi que le développement local intégré. Au niveau de la santé, le Luxembourg participera à deux projets de développement de la santé ainsi qu'au programme national d'immunisation et le programme d'équipement médical. Les contributions luxembourgeoises dans le domaine de l'éducation et de la formation professionnelle se concentreront sur la formation dans les domaines bancaire et touristique.

Jean-Louis Schiltz a spécialement relevé la qualité de la coopération entre les deux pays: 'Il n'y a pas d'ombre au tableau de la coopération entre le Laos et le Luxembourg'.

Le Premier ministre lao a pour sa part remercié le gouvernement et le peuple luxembourgeois pour leur participation au développement socio-économique de son pays ainsi que pour le soutien dans les organisations internationales.

22 juin 2007 - Signature de protocoles d'accords entre le Luxembourg et deux de ses pays partenaires privilégiés : le Burkina Faso et le Vietnam

 

Le 22 juin 2007, le Ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz et l'Ambassadeur du Burkina Faso S.E. Monsieur Kadré Désiré Ouedraogo ont signé un protocole d'accord entre le Grand-Duché de Luxembourg et le Burkina Faso relatif à la deuxième phase du projet " Appui au Centre National de Transfusion Sanguine ".

Le même jour, trois protocoles d'accords relatifs à de nouveaux projets ont été signés par le Ministre Schiltz et S.E. Madame Phan Thuy Thanh, Ambassadeur du Vietnam auprès du Grand-Duché de Luxembourg.

8 et 9 juin 2007 - Jean-Louis Schiltz au Mali et au Burkina Faso les 8 et 9 juin 2007

 

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a assisté le 8 juin à Bamako à la cérémonie d'investiture du président du Mali Amadou Toumani Touré. Il a eu à la même occasion une réunion de travail avec Moctar Ouane, ministre des Affaires étrangères du Mali.

Jean-Louis Schiltz s'est ensuite rendu à Ouagadougou où il a été reçu par le président du Burkina Faso Blaise Compaoré avant de procéder à l'inauguration du bureau de la coopération luxembourgeoise dans la capitale burkinabé. Il a profité de son déplacement pour visiter le projet " Plateformes multifonctionnelles " du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

5 juin 2007 - Jean-Louis Schiltz accueille Jakob Kellenberger, président du Comité international de la Croix-Rouge

 

Le 5 juin 2007, le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a reçu Jakob Kellenberger, le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en visite de travail à Luxembourg.

Après s'être entretenus sur les relations entre la Coopération luxembourgeoise et le CICR, l'importance du droit humanitaire ainsi que la situation dans différents contextes humanitaires, Jean-Louis Schiltz et Jakob Kellenberger ont signé un accord pluriannuel de coopération entre le Luxembourg et le CICR pour les années 2007 à 2010.

Au cours d'une conférence de presse donnée en présence du président du CICR, le ministre Schiltz a souligné que la visite de Jakob Kellenberger témoigne de l'intensité des relations entre le Luxembourg et le CICR, le plus ancien partenaire de la Coopération luxembourgeoise dans le domaine de l'action humanitaire, comme en témoignent les memoranda signés tous les ans depuis 1999 entre le Comité international de la Croix-Rouge et le gouvernement luxembourgeois.

Jean-Louis Schiltz a également tenu à rendre hommage au président et aux collaborateurs du CICR, rappelant que cette organisation occupe une place à part dans l'architecture internationale de l'aide humanitaire, notamment en raison des principes de neutralité, d'impartialité et d'indépendance qui caractérisent son action de par le monde.

Le mémorandum signé cette année revêt une importance particulière dans la mesure où il s'agit du premier accord signé pour une durée de quatre ans entre le Luxembourg et le Comité international de la Croix-Rouge. Un tel accord pluriannuel accorde au CICR les garanties de constance, de stabilité et de prévisibilité dont il a plus que jamais besoin pour mener à bien ses opérations.

Cet accord, par lequel le gouvernement luxembourgeois s'engage à verser 6 millions d'euros par an au CICR, porte sur trois volets :

  • la réponse aux crises humanitaires
  • les activités dans le domaine de la prévention
  • les programmes de reconstruction et de réhabilitation,

en accordant une place importante aux crises ignorées et oubliées.

M. Kellenberger a quant à lui exprimé sa reconnaissance pour le soutien généreux et exemplaire du Luxembourg et a rappelé que le Grand-Duché fait partie depuis décembre 2006 du 'Donor Support Group', un groupe informel réunissant les 17 principaux donateurs du CICR.

1 et 2 juin 2007 - Visite de travail de Jean-Louis Schiltz et Jean Asselborn en Afghanistan

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, a effectué une visite de travail en Afghanistan du 1er au 2 juin 2007, ensemble avec le Ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn. Les ministres ont eu des entrevues avec e.a. le président Hamid Karzaï, le ministre des Affaires étrangères Dadfar Spanta, le président de la Chambre basse Yunus Qanooni et le conseiller économique du président, Dr. Ishaq Naderi.

Les entretiens ont porté notamment sur les développements en Afghanistan depuis 2002 et le soutien de la communauté internationale en vue de la stabilisation, de la démocratisation et de la reconstruction du pays. Les responsabilités partagées du gouvernement afghan et de la communauté internationale, à la base du Pacte pour l'Afghanistan adopté en janvier 2006, ont été soulignées dans ce contexte.

Les ministres luxembourgeois ont réitéré l'engagement continu du Grand-Duché en faveur de l'Afghanistan, que ce soit dans le domaine politique, militaire ou de développement. Dans ce contexte, un accord sur la mise en oeuvre d'un nouveau projet de l'UNFPA dans le secteur de la santé reproductive en Afghanistan a été signé lors de la visite.

Les relations de l'Afghanistan avec les états voisins ont de même été abordées, et notamment les récentes entrevues entre les responsables afghans et pakistanais en vue d'une coopération renforcée dans le domaine de la sécurité et de la tenue d'une peace jirga l'été prochain.

Les ministres ont par ailleurs rencontré des responsables de l'Union européenne, des acteurs des agences onusiennes présentes en Afghanistan ainsi que des représentants de la société civile afghane.

25 mai 2007 - Le Ministre Jean-Louis Schiltz au Conseil conjoint CE-ACP à Bruxelles

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz prendra part au Conseil conjoint réunissant les ministres de la Coopération de l'UE et les représentants des pays ACP (Afrique, Pacifique et Caraïbes) le 25 mai 2007.

Figure en particulier à l'ordre du jour l'état des négociations d'accords de partenariat économique (APE).

15 mai 2007 - Le Ministre Jean-Louis Schiltz à la réunion des ministres de la Coopération au développement à Bruxelles

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz participe à la réunion des ministres de la Coopération au développement, qui a lieu dans le cadre du Conseil " Affaires générales et relations extérieures " le 15 mai 2007.

Les ministres se penchent sur des questions telles que les accords de partenariat économique (APE) avec les pays ACP et l'aide liée au commerce, la complémentarité et la division du travail, le financement du développement et la stratégie UE-Afrique.

à la veille de la réunion a eu lieu une rencontre informelle à l'attention des ministres de la Coopération organisée par le ministre Schiltz et le secrétaire d'état aux Affaires étrangères portugais Cravinho, avec le ministre capverdien des Affaires étrangères Borges, au sujet du futur " Partenariat spécial UE - Cap Vert ".

7 mai 2007 - La coopération au développement et l'économie nationale : état des lieux et perspectives

 

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a fait le point, au cours d'une conférence de presse, sur les " synergies intelligentes " actuelles et potentielles entre la Coopération luxembourgeoise et les entreprises établies au Luxembourg.

24 avril 2007 - Déclaration sur la politique de coopération au développement et de l'action humanitaire à la Chambre des députés

 

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a présenté aujourd'hui la 'Déclaration sur la politique de coopération au développement et de l'action humanitaire' du Luxembourg à la Chambre des députés.

19 avril 2007 - Inauguration de l'exposition All We Need

 

Le Ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a inauguré le 19 avril 2007 l'exposition All We Need, ensemble avec e.a. la Secrétaire d'Etat à la Culture Octavie Modert, le Coordinateur général de l'année culturelle Robert Garcia et l'échevin de la ville d'Esch-sur-Alzette Jean Tonnar.

Située dans la Halle des Soufflantes à Esch-Belval, l'exposition pluridisciplinaire All We Need, qui sera ouverte au public jusqu'au 28 octobre 2007, examine les besoins fondamentaux humains, les ressources limitées pour satisfaire ces besoins et l'inégalité de la distribution de ces ressources.

Le Ministre a salué le grand effort de sensibilisation aux enjeux des relations Nord-Sud que représente l'exposition All We Need et a souligné son espoir qu'elle puisse toucher plus particulièrement les jeunes.

Pour en savoir plus :

3 au 4 avril 2007 - Le ministre Jean-Louis Schiltz à la réunion ministérielle du Comité d'aide au développement de l'OCDE à Paris

(© photo OCDE)

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz participe à la réunion ministérielle du Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) qui se tient à Paris du 3 au 4 avril.

Au cours de ces deux jours, les débats entre ministres portent sur des questions telles que :

  • la coopération au développement et les migrations
  • la gouvernance et en particulier les Etats dits 'fragiles'
  • l'efficacité de l'aide (harmonisation, alignement).

Pour en savoir plus :

3 avril 2007 - L'aide publique au développement en 2006 :L'Union européenne et ses Etats membres tiennent le cap, alors que l'APD internationale a connu une baisse en 2006

Dans un effort de cohérence et de transparence, la Commission européenne et le Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE publient, à un jour d'intervalle, les chiffres relatifs à l'aide publique au développement (APD) internationale et européenne pour l'année 2006.

Alors que l'effort global des 22 plus importants bailleurs de fonds représentés au CAD a baissé de 5,1 pour cent au cours de l'année 2006, l'UE et ses Etats membres ont collectivement consacré 0, 42 pour cent du revenu national brut à la coopération au développement, soit une somme de quelque 48 milliards d'euros. L'Union européenne se montre ainsi à la hauteur de ses propres engagements pris par chefs d'Etat et de gouvernement au Conseil européen à Barcelone, suite à la Conférence internationale sur le financement du développement qui s'est tenue en mars 2002 à Monterrey. Par son effort soutenu, l'UE confirme sa place comme premier donateur au niveau mondial et comme partenaire fiable des pays en développement.

Les chiffres de la Commission comme ceux du CAD soulignent tout particulièrement l'effort consenti par des pays comme le Luxembourg qui continuent à respecter leurs engagements internationaux et allouent plus de 0,7 pour cent de leur revenu annuel brut à l'aide publique au développement. Derrière la Suède (1,03%), le Luxembourg se situe à égalité avec la Norvège (0,89%) et devant les Pays Bas (0,81%) et le Danemark (0,80%), dans le groupe de tête des bailleurs de fonds.

Jean-Louis Schiltz, Ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, salue le fait que les Etats membres progressent graduellement vers les objectifs d'une APD de 0,56 pour cent du RNB en 2010 et de 0,7 pour cent en 2015, objectifs qui avaient été fixés d'un commun accord sous présidence luxembourgeoise de l'UE au premier semestre de 2005. " Nous sommes sur la bonne voie " a déclaré le Ministre.

Il convient toutefois de regretter que les efforts faits par de grands donateurs au moyen de la réduction de la dette pour l'Irak et le Nigéria au cours de l'année 2005, n'aient pas pu être soutenus en 2006, faisant ainsi baisser les chiffres globaux.

De même, devant les performances décevantes de certains Etats membres de l'UE, le Ministre Jean-Louis Schiltz estime qu'il " est crucial que tous les Etats membres adoptent en 2007 des calendriers nationaux contraignants pour s'assurer que l'augmentation progressive de l'aide publique au développement d'ici 2015 se réalise comme prévu ".

Pour en savoir plus:

28 mars 2007 - Visite à Luxembourg d'une délégation de la Banque centrale vietnamienne

(Le directeur de la State Bank of Vietnam Dr Truong Van Phuoc et le ministre Schiltz )

Le mercredi 28 mars 2007, le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz a reçu une délégation de représentants de la Banque centrale et du Ministère des Finances du Vietnam en visite de travail au Luxembourg.

Les discussions ont porté notamment sur les relations entre le Luxembourg et le Vietnam, pays partenaire de la coopération luxembourgeoise, et en particulier sur la coopération dans le secteur bancaire et financier.

Ainsi, la Coopération luxembourgeoise finance depuis 2001 à travers l'Agence de Transfert de Technologie Financière (ATTF) un programme de formation bancaire au Vietnam dans les secteurs des marchés financiers internationaux ainsi que de la gestion des banques commerciales.

Cette année, la coopération sera complétée notamment par la mise en place d'un projet de renforcement des capacités dans le domaine de la supervision des marchés de capitaux.

26 mars 2007 - Signature d'un mandat avec l'ONG Appui au développement autonome (ADA)

(de g. à dr.: MM.Georges Ternes, Marc Bichler, le ministre Schiltz, Philippe Onimus, Max Meyer) (photo SIP)

Le lundi 26 mars 2007, le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz et les responsables de l'ONG Appui au développement autonome (ADA) ont signé un mandat de 5 ans en vue de la réalisation d'un important programme d'actions en matière de microfinance.

Le ministre Schiltz a déclaré que le mandat s'inscrit dans la continuité des initiatives prises par le gouvernement luxembourgeois dans le domaine de la microfinance, telles que la semaine et les midis de la microfinance, le label Luxflag ou encore le prix de la microfinance décerné une première fois en 2006.

22 mars 2007 - Le Ministre Schiltz assiste à la présentation du rapport " The EU's Footprint in the South " à la Chambre des députés

(à la gauche du ministre : M. Jos Scheuer, député, Mme Christiane Overkamp, secrétaire générale de la CIDSE et M. Paul Samangassou, représentant de Caritas Cameroun) (photo Chambre des députés)

Le Ministre Schiltz a assisté à la présentation d'un rapport élaboré conjointement par Caritas Europa et la CIDSE (Coopération internationale pour le développement et la solidarité) à la Chambre des députés. Intitulé " The EU's Footprint in the South : Does European Community development cooperation make a difference for the poor? ", le rapport analyse les efforts en matière de coopération au développement de la Commission européenne pendant les années 2002 à 2006.

12 et 13 mars 2007 - Jean-Louis Schiltz à la réunion informelle des ministres de la Coopération de l'UE

(photo: www.eu2007.de)

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, a participé à la réunion informelle des ministres de la Coopération au développement de l'Union européenne qui s'est tenue à Bonn les 12 et 13 mars 2007.

Figurait en particulier à l'ordre du jour des discussions la question des accords de partenariat économique. Ceux-ci étaient également au centre du dialogue réunissant les ministres de l'UE et les représentants des pays ACP (Afrique, Pacifique et Caraïbes).

10 mars 2007 - Article de Jean-Louis Schiltz paru au " Luxemburger Wort "

Le commerce doit se mettre au service du développement

L'année 2000 a été celle de la rupture dans le monde du développement. Rupture dans le sens positif du terme, alors que c'est en 2000 que la communauté internationale s'est enfin réveillée face aux immenses souffrances infligées par la misère à l'humanité. "Mener le combat contre l'inacceptable", tel aurait pu être le message de l'époque, lorsqu'à l'occasion du Sommet du Millénaire des Nations unies la communauté des Etats s'est fixée comme objectif de réduire de moitié la pauvreté d'ici à 2015.

Qu'avons-nous fait depuis lors ? Alors que nous arrivons au milieu du gué, deux avancées majeures relevant de la coopération au développement intervenues en 2005 méritent d'être mises en avant.

Premièrement, les Etats membres de l'Union européenne ont pris, sous présidence luxembourgeoise, l'engagement de porter progressivement leur aide publique au développement (APD) à 0,56 pour cent du RNB en 2010 et à 0,7 pour cent à la date symbolique de 2015. ...Suite de l'article

7 mars 2007 - Visite de Richard Manning, Président du Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE

(M. Ben Fayot, président de la commission des Affaires étrangères et M. Richard Manning, président du CAD, à la droite du Ministre)

Sur invitation du Ministre Jean-Louis Schiltz, le Président du Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE, Monsieur Richard Manning, était à Luxembourg pour une visite de travail afin de préparer l'examen de la Coopération luxembourgeoise par les pairs prévu pour 2008.

Après des réunions avec les responsables de la Direction de la coopération et de l'agence d'exécution Lux-Development, au cours desquelles la coopération luxembourgeoise a fait l'objet d'un échange de vues approfondi, Richard Manning a été accueilli à la Commission des Affaires étrangères et européennes, de la Défense, de la Coopération et de l'Immigration de la Chambre des Députés. Il s'est ensuite entretenu avec des représentants de médias luxembourgeois et a rencontré des responsables du Cercle de coopération des ONG luxembourgeoises de développement.

Le CAD fait autorité dans le système international de la coopération au développement pour ses informations fiables, comparables et transparentes sur les niveaux de l'aide et sur les méthodes de sa mise en oeuvre. La Coopération luxembourgeoise se soumet régulièrement à l'exercice de l'examen par les pairs et accorde une grande importance aux recommandations du Comité. Le dernier examen par les pairs a été tenu en 2003.

Site web du CAD : http://www.ocde.org/cad

6 mars 2007 - Visite de travail de SEM Samuel Santos Lopez, ministre des Relations extérieures de la République du Nicaragua

 

Ce mardi 6 mars 2007, le ministre des Relations extérieures du Nicaragua Samuel Santos Lopez a effectué une visite de travail à Luxembourg.

Monsieur Santos Lopez a rencontré le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de l'Immigration Jean Asselborn avant d'être reçu par le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire Jean-Louis Schiltz.

Le ministre Santos Lopez a fait le point sur la coopération luxembourgeoise avec le ministre Schiltz. Les deux ministres se sont félicités de la signature du 2e Programme indicatif de coopération (PIC) qui a eu lieu en décembre 2006, programme que le nouveau gouvernement du Nicaragua s'est engagé à mettre en oeuvre aussi efficacement que possible.

L'entretien s'est conclu par la signature d'un accord de protocole d'un projet de santé dont le but principal est d'apporter un appui intégré dans le secteur de la santé à la population des trois départements les plus pauvres du Nicaragua.

5 au 7 février 2007 -Jean-Louis Schiltz aux Nations unies à New York - Le Luxembourg élu à la Commission de consolidation de la paix

 

Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, s'est rendu au siège des Nations unies à New York cette semaine. Il a pris la parole devant l'Assemblée générale des Nations unies à l'occasion d'un débat sur les progrès accomplis dans le cadre des travaux de la Commission de consolidation de la paix. Ce même jour, le Luxembourg a été élu par le Conseil économique et social comme membre de la Commission de consolidation de la paix.

En marge de la réunion, le ministre a rencontré Jean-Marie Guéhenno, secrétaire générale adjoint pour les opérations de maintien de la paix ainsi que Carolyn McAskie, sous-secrétaire générale à l'appui à la consolidation de la paix.

Le ministre a également assisté à la présentation, dans l'enceinte des Nations unies, du film "Retour à Gorée" en présence du réalisateur Pierre-Yves Borgeaud et du coproducteur luxembourgeois Nicolas Steil.

24 au 29 janvier 2007 - Jean-Louis Schiltz en visite de travail au Cap-Vert, au Sénégal et au Mali

Du 24 au 29 janvier 2007, le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Jean-Louis Schiltz, a effectué une visite de travail dans trois pays partenaires privilégiés de la coopération luxembourgeoise, à savoir le Cap-Vert, le Sénégal et le Mali.

Visite au Cap-Vert du 24 au 26 janvier 2007

 

Visite au Sénégal du 26 au 27 janvier 2007

 

Visite au Mali du 28 au 29 janvier 2007

 

11 janvier 2007 - Changement à la tête de l'agence d'exécution

  Lors de sa réunion du jeudi 11 janvier 2007, le Conseil d'administration de Lux-Development a nommé M. Gaston SCHWARTZ comme nouveau Directeur général de l'agence d'exécution. Gaston SCHWARTZ qui a jusqu'ici assumé les responsabilités du Directeur des opérations à Lux-Development, remplace ainsi M. Raymond WEBER dont la démission était devenue effective à la date du 31 décembre 2006.

5 janvier 2007 - Négociation d'accords de partenariat économique entre les pays ACP et l'UE: le ministre Schiltz écrit au commissaire Louis Michel

Le ministre de la Coopération, Jean-Louis Schiltz, vient d' écrire au commissaire européen Louis Michel pour lui faire part de sa préoccupation et de quelques réflexions à propos de la négociation d'Accords de partenariat économique entre l'Union européenne et les pays ACP.

Au regard de l'inquiétude des ACP par rapport à certains éléments de ces négociations, le ministre suggère notamment dans son courrier de 'documenter clairement la panoplie des offres que l'UE et ses états membres sont prêts à faire' dans le cadre de ces nouveaux accords. Dans le même ordre d'idées, il ajoute que 'seul un plan global qui met en évidence de façon coordonnée les efforts concrets, en particulier financiers, des états membres et de la Commission permettra de fournir l'accompagnement nécessaire afin de libérer le potentiel de développement des ACP'.

Notant qu'une forte implication personnelle du commissaire Michel est souhaitée par les ACP, le ministre Schiltz assure celui-ci de son plein soutien dans les mois à venir.

1 janvier 2007

La Direction de la Coopération présente ses meilleurs voeux pour l'année 2007 à tous les partenaires de la Coopération luxembourgeoise !