Recherche avancée

Accueil > VISAS & Immigration > Court séjour (inférieur à trois mois) > Ressortissant de pays tiers qui est membre de famille d’u...

Ressortissant de pays tiers qui est membre de famille d’un citoyen de l’Union

Conditions d’entrée et de séjour inférieur à trois mois

Le ressortissant de pays tiers qui est membre de la famille d’un citoyen de l’Union et qui accompagne ou rejoint le citoyen de l’Union au Luxembourg, a le droit d’entrer sur le territoire du Grand-Duché de Luxembourg et d’y séjourner pour une période allant jusqu’à trois mois s’il est muni d’un passeport en cours de validité et, le cas échéant, du visa requis pour l’entrée sur le territoire (ou d’une carte de séjour en tant que membre de famille d’un citoyen de l’Union délivré par le Luxembourg ou par un autre Etat membre de l’Union européenne).

Pour savoir si vous êtes soumis à l’obligation de visa pour entrer dans l’Espace Schengen et au Luxembourg, veuillez consulter :

- Est-ce que j’ai besoin d’un visa? 

 

Démarches à faire avant l’entrée sur le territoire

Au cas où le ressortissant de pays tiers est soumis à l’obligation de visa

Pour de plus amples informations sur la procédure en obtention d’un visa de court séjour, veuillez consulter :

Comment obtenir un visa?
Autres informations Visa Schengen
Taxes

Au cas où le ressortissant de pays tiers n’est pas soumis à l’obligation de visa

Il n’y a pas de démarches à faire.

 

Exercice d’une activité rémunérée

Le ressortissant d’un pays tiers qui est le membre de famille d’un citoyen de l’Union a le droit d’exercer une activité salariée sans devoir demander une autorisation préalable, sauf les membres de famille des citoyens provenant de la Croatie.

 

Pour de plus amples informations sur la procédure à suivre, veuillez consulter :

 

Autorisation de travail du citoyen croate 

Demande en renouvellement d’une autorisation de travail du citoyen croate (uniquement si l’autorisation de travail expirée a eu une durée de validité inférieure à un an)

 

Mandat

Le requérant peut conférer mandat à une personne tierce l’autorisant à introduire la demande à sa place. Dans ce cas, le mandataire, à l’exception des conseils juridiques, doit justifier du mandat lui conféré par une procuration dûment datée et signée par le mandant, la signature devant nécessairement être précédée de la formule manuscrite « bon pour procuration ».

Modèle de mandat