Le Luxembourg et les Nations Unies

En signant la Charte des Nations Unies le 26 juin 1945 à San Francisco, le Luxembourg était le plus petit membre fondateur de l'Organisation des Nations Unies. Le Luxembourg est un fervent partisan du multilatéralisme et des valeurs universelles.

En 1975, S.E. M. Gaston Thorn, Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, a présidé la 30ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

En 1988, le Luxembourg fit don aux Nations Unies de la sculpture Non-Violence, connue également sous le nom de Revolver noué. Cette sculpture, qui se trouve à l'entrée du bâtiment du Secrétariat de l'ONU et a été créée par Carl Fredrik Reuterswärd, est devenue un symbole clé du rôle de l’Organisation des Nations Unies dans le désarmement et le maintien de la paix et de la sécurité internationales dans le monde.

Le Luxembourg a participé et continue à participer aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies ainsi qu’à celles mandatées par l’ONU.

Depuis l’année 2000, le Luxembourg dépasse chaque année l’objectif fixé par les Nations Unies d’allouer au moins 0,7% de son revenu national brut (RNB) à l’aide publique au développement (APD). En 2019, le Luxembourg s’est ainsi classé au premier rang mondial en consacrant 1,05% de son RNB à l’APD. En outre, le Luxembourg contribue, de façon volontaire, à de nombreuses activités, fonds et programmes des Nations Unies. Le Luxembourg apporte également un soutien financier régulier au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme ainsi qu’à différents fonds et programmes soutenant le dispositif des droits humains de l’ONU.

Le Luxembourg a été vice-président de la 58ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Pendant la 61ème session de l’Assemblée générale, le Représentant Permanent du Luxembourg a agi comme co-président de la tenue de consultations intergouvernementales sur la Cohérence du Système (System-Wide Coherence, SWC).

La Représentante permanente a été élue 65ème Présidente de l’ECOSOC en janvier 2009 et a assuré cette présidence jusqu'en janvier 2010

De 2013 à 2014, le Luxembourg a siégé, pour la première fois, au Conseil de sécurité des Nations Unies. En tant que membre élu et non permanent du Conseil de sécurité, le Luxembourg a présidé le Groupe de travail sur les enfants et les conflits armés, et a fait adopter à l'unanimité la résolution 2143 du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés. Le Luxembourg est candidat au Conseil de sécurité pour la période 2031-2032.

Le Représentant permanent du Luxembourg a présidé et co-présidé les négociations intergouvernementales visant à réformer le Conseil de sécurité des Nations unies lors des 70ème et 73ème sessions de l'Assemblée générale.

En 2015, le Luxembourg a créé, avec la Bulgarie et la Jamaïque, le Groupe d’amis sur les enfants et des objectifs de développement durable (ODD), un groupe d'États membres et d'observateurs permanents qui s’engagent pour la défense des droits de l'enfant et la participation des enfants aux processus intergouvernementaux des Nations unies et au-delà.

À l’occasion du 30ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant en 2019, le Groupe d’amis a joué́ un rôle de premier plan dans l'adoption de l'engagement mondial « Pour chaque enfant, tous ses droits », qui a recueilli le soutien de 110 États membres. En avril 2020, le Groupe d’amis, avec l'Union européenne et le Groupe des pays d'Amérique latine et des Caraïbes, a lancé une déclaration commune visant à "protéger nos enfants" dans le contexte de la pandémie COVID-19. Cette déclaration a recueilli le soutien de 172 États membres et observateurs permanents.

Le Luxembourg est un membre engagé des Nations Unies. En tant que tel, nous faisons partie de plusieurs groupes d'amis, notamment le Groupe restreint LGBTI, le Groupe d’amis sur les femmes, la paix et la sécurité, le Groupe d’amis sur la protection des civils, le Groupe d’amis sur les enfants et les conflits armés, le Groupe d’amis pour l'élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles, le Groupe d’amis sur la responsabilité de protéger, le Groupe d’amis sur le climat et la sécurité, le Groupe d’amis sur la Cour pénale internationale et le Groupe sur la responsabilité, la cohérence et la transparence (ACT).

De septembre 2019 à septembre 2020, le Représentant permanent du Luxembourg a présidé la Troisième Commission lors de la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies. Dans ce contexte, le Luxembourg a organisé la toute première consultation informelle avec la société civile.

Le Représentant permanent du Luxembourg a présidé la 53ème session de la Commission de la population et du développement. Le Luxembourg a également représenté le Groupe des États d'Europe occidentale et autres États (WEOG) au Bureau des 51ème et 52ème sessions de la Commission de la population et du développement.

Le Luxembourg a représenté le WEOG au Bureau de la 59ème session de la Commission du développement social.

Pour la première fois, le Luxembourg présente sa candidature au Conseil des droits de l’Homme, pour le mandat 2022- 2024. La brochure présentant la candidature du Luxembourg et ses priorités est disponible en français, en anglais, en arabe, en chinois, en espagnol, en russe et en portugais. Les nouveaux membres seront élus par l’Assemblée générale des Nations Unies en octobre 2021.

Le Luxembourg s’engage à protéger et à promouvoir les droits de tous les êtres humains dans le cadre d’un multilatéralisme efficace fondé sur la règle de droit et l’égalité souveraine de tous les États, en gardant à l’esprit le but fixé il y a 75 ans par la Charte des Nations Unies dans son article 1: « Réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d’ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion ».

  1. ©UN Photo

    Hugues Le Gallais, Minister to the United States; member of the Delegation from Luxembourg, signing the UN Charter at a ceremony held at the Veterans' War Memorial Building on 26 June 1945. Alphonse Als, Chief of Cabinet, Ministry of Foreign Affairs, standing to the right.
  2. ©UN Photo

    The Security Council held an open debate on combating terrorism, including addressing the interrelated threats posed by foreign terrorist fighters, violent extremism, Al-Qaida and the Islamic State in Iraq and the Levant (ISIL).Jean Asselborn, Minister for Foreign and European Affairs of Luxembourg, addresses the Council.
  3. ©UN Photo

    This sculpture is a gift from the Government of Luxembourg and was presented to the United Nations in 1988. It consists of a large replica in bronze of a .45-calibre revolver, the barrel of which is tied into a knot. It was created in 1980 as a peace symbol by Swedish artist Carl Fredrik Reuterswärd, and is located at the Visitors' Plaza, facing First Avenue at 45th Street.
  4. ©UN Photo

    The Security Council unanimously adopts resolution 2143 (2014), condemning all violations of international law involving the recruitment and use of children by parties to armed conflict.
  5. ©UN Photo

    Xavier Bettel, Prime Minister of Luxembourg, addresses the general debate of the sixty-ninth session of the General Assembly.

Dernière mise à jour